A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2015

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) ucl-saguenay - Collectif Emma Goldman: Face à l'austérité: l'action sociale anarchiste (en)

Date Wed, 08 Jul 2015 15:50:33 +0300


Nous croyons que pour mener à bien la présente lutte contre les mesures d'austérité, il s'avère insuffisant pour une organisation révolutionnaire de suivre l'agenda des organisations réformistes, de brandir à l'occasion quelques drapeaux, d'organiser des contingents et de distribuer des tracts dans les manifestations. Bien que nécessaire, l'articulation d'un contre-discours ne peut à elle seule mener à une radicalisation des mouvements sociaux et aux avancées de nos positions politiques. Nous faisons le constat que nous avons plus que jamais besoin d'utopies et de propositions concrètes en rupture avec le pouvoir. Au-delà des mots d'ordre et des éditoriaux, nous croyons qu'il s'avère primordial pour la mouvance libertaire qu'elle devienne une force attractive et de réelle proposition.

C'est dans cette optique que le Collectif anarchiste Emma Goldman (CAEG) a décidé de s'inspirer des anarchistes grecs, mais aussi d'une organisation à première vue loin de la mouvance anarchiste, le Black Panther Party. Ainsi, avec nos biens minces moyens, nous souhaitons à travers des évènements tel que La solidarité est plus forte que l'austérité (marmite autogérée, marché gratuit, etc.) faire la promotion de l'auto-organisation et de l'autonomie pour faire face au vent d'austérité.

Puiser des enseignements pratiques

On peut reprocher à l'organisation du Black Panther Party for Self-Defense (BPP) son autoritarisme, son amateurisme, sa fascination pour les armes et la violence ou même sa discipline quasi militaire, mais ces critiques ne devraient pas occulter l'enracinement réel de l'organisation au sein de la communauté noire américaine. L'histoire officielle s'en charge déjà amplement. Dès 1967, l'une des premières actions des Panthers fut d'organiser des «Negro Citizen Alert Patrols», afin de répondre au septième point de leur programme: «Nous exigeons la fin immédiate des brutalités policières et des assassinats de Noirs». Les patrouilles armées avaient comme principale mission de donner des conseils juridiques et de surveiller la police à chaque interpellation afin d'empêcher tout abus de droit. Néanmoins, la lutte armée défensive ne représentait qu'une partie de la solution et ne pouvait pour le BPP être dissociée de l'action sociale et culturelle de longue haleine. Mais voilà, comme l'a écrit Jonina Abron, ancienne directrice du journal des panthères dans un essai intitulé Serving the people: the survival programs of the black panther party: «Malheureusement, ces activités n'avaient pas le «sensationnalisme» des fusillades entre la police et les panthères [...], et les médias institutionnels et les historiens n'ont pas traité le BPP dans sa totalité.»

«Serve the people»

Pour les Panthers, il faut d'abord servir sa communauté, construire l'unité par la propagande et l'organisation des masses. Pour ce faire, l'organisation a donc développé dans les quartiers défavorisés ce qu'elle appelait «les programmes de survie». Le plus connu de ceux-ci est sans aucun doute le Free Breakfast for Children, qui fut lancé initialement dans la baie de San Francisco en 1968, avant d'essaimer partout dans le pays. Le BPP lança également entre 1967 et 1974 de nombreuses initiatives, allant de la mise sur pied d'écoles de libération, de coopératives immobilières et de centres médicaux gratuits à l'élaboration de systèmes d'aide aux personnes âgées ou de transport gratuit pour les familles de détenus, pour n'en nommer que quelques-unes. Bien que par son programme de survie l'organisation ait tenté de combler la déficience, sinon l'absence, des programmes sociaux des différents paliers de gouvernements, l'objectif du Black Panthers Party n'était pas d'apporter une aide aux populations pauvres exclusivement. Des dizaines d'organisations oeuvrant à l'intégration des communautés de couleur dans la société américaine offraient déjà de l'aide et de nombreuses associations philanthropiques finançaient des oeuvres charitables. Le BPP envisageait plutôt les actions sociales comme des actes de propagande par le fait, destinées à faire prendre conscience aux «Have-not» de ce monde (jeunes sans avenir, chômeurs et chômeuses de longue durée, employé-e-s exploités, retraité-e-s miséreux, mouvements étudiants) désireux de passer à l'action qu'ils et elles pouvaient s'auto-organiser et former ensemble un front commun face à la discrimination des gouvernements et l'arrogance des capitalistes. Pour Stokely Carmichael et Charles Hamilton, coauteurs de Black power: the politics of liberation in America, «il s'agit pour les Noirs de prendre le contrôle de leur existence. Si nous y parvenons, nous contrôlerons nos vies politiquement, économiquement et physiquement.»

Tout comme le BPP, nous croyons, au sein du CAEG, que les actions sociales et culturelles permettent d'engager le plus grand nombre et de stimuler les initiatives d'autonomie et d'empowerment collectif nécessaires à l'établissement d'une réelle rupture révolutionnaire populaire qui, à terme, mettra fin à l'ordre de privilège et d'exploitation vécu sous le joug du capitalisme et du patriarcat.


Le Collectif anarchiste Emma Goldman vous invite le 19 juillet prochain à son prochain évènement: La solidarité est plus forte que l'austérité!, sur le thème Réclame ton parc! Marmite autogérée, Happening et plus encore!, qui se tiendra au parc situé au coin des rues Price et Sainte-Anne, à Chicoutimi, à partir de midi.

Lien vers l'événement Facebook, ici
https://www.facebook.com/events/859631644144547/

http://ucl-saguenay.blogspot.co.il/2015/07/face-lausterite-laction-sociale.html
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://lists.ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center