A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2015

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) France, Communistes Libertaires CGT - Ne pas se faire intimider, ne pas démobiliser! Toute notre solidarité avec le compagnon Vicente! (en, it, pt)

Date Sat, 07 Feb 2015 18:28:04 +0200


Le compagnon Vicente, tout comme d'autres militant-e-s d'autres organisations, collectifs et idéologies, n'est pas le premier et ne sera pas le dernier jeune noir et anarchiste à être condamné dans ce Brésil raciste. Ce sont des milliers d'hommes et de femmes noir-e-s et pauvres exterminé-e-s et condamné-e-s quotidiennement par la police militaire et par la justice bourgeoise et raciste. C'est vers elles et eux que notre solidarité est dirigée et c'est ensemble avec chaque travailleur/euse que nous serrerons nos poings. Nous ne nous ferons pas intimider et dans chaque manifestation de rue, piquet, grève, occupation nous serons épaule contre épaule avec toutes celles et tous ceux qui luttent! ---- Janvier 2015, à la veille de la reprise de la lutte contre l'augmentation du passage[1] et en défense d'un transport 100 % public à Porto Alegre, nous recevons la nouvelle de la condamnation de notre compagnon Vicente, militant de la FAG et militant social du Bloc de Lutte pour le Transport Public de Porto Alegre. Vicente est condamné à un an et demi de prison pour dommages à la propriété publique et crime « environnemental»[2], «crimes » qu'il aurait commis en avril 2013 durant une manifestation du Bloc de Lutte en face de la Mairie de Porto Alegre. Il est question de la première condamnation à Porto Alegre et pour nous c'est une tentative claire d'intimider et de faire peur à l'ensemble des personnes qui luttent et des organisations qui sont en train de ré-articuler les luttes en ce début de 2015. Une pratique politique et historique commune utilisée par les secteurs dominants de notre ville et du monde entier : l'enfermement de celles et ceux qui résistent. Nous n'allons pas nous démobiliser et notre solidarité sera militante et dans la rue!!!

Et la criminalisation continue....

Le fait que cette condamnation soit communiquée à peine une semaine avant la première manifestation de l'année du Bloc de Lutte pour le Transport Public et tout sauf une question de hasard ou d'un processus régulier du pouvoir judiciaire. L'année commence et dans le même temps recommencent à bouger les mêmes procès qui ont mis en route depuis 2013 : en ajoutant des noms à certains, de nouveaux crimes à d'autres. Dans ce contexte, le procès cherche à avoir le même effet qu'une balle en caoutchouc ou qu'une bombe paralysante : une tentative d'intimider et de freiner les luttes dans la rue qui osent remettre en question les bénéfices des entrepreneurs et les intrigues déjà évidentes des entreprises avec les pouvoirs publics.

La situation est loin d'être seulement une situation locale : à celles et ceux qui pensaient que la conjoncture de criminalisation allait s'épuiser en raison du reflux des mobilisations de rue après la Coupe du Monde en 2014, le mouvement récent des gouvernements et des appareils répressifs indiquent le contraire. A São Paulo, Rio de Janeiro et plusieurs autres villes du Brésil qui ont commencé l'année avec des mobilisations contre l'augmentation du tarif des bus la répression à usé des mêmes pratiques contre les manifestations : gaz lacrymogènes, balles en caoutchouc et détentions arbitraires. Le Carioca [3] Rafael Braga Vieira, qui était auparavant le seul condamné des manifestation de juin 2013 est toujours détenu, et à Porto Alegre les procès sont à nouveaux mobilisés, des nouveaux noms sont ajoutés et maintenant la première condamnation est tombée, sans aucune preuve. C'est la vieille justice bourgeoise qui prend position dans une lutte entre oppresseurs et opprimé-e-s qui est loin d'être terminée.

Cependant, la lutte et l'organisation de celles et ceux d'en bas n'a pas commencé aujourd'hui et va également continuer. Les jeunes, les travailleurs/euses, les sans-toits et les communautés de la périphérie se mobilisent. Les mobilisations de rue de 2013 ont ouvert de nouvelles possibilités dans la gestation d'expériences organisationnelles et de luttes que l'ensemble de la gauche combative et anti-capitaliste doit aider à fortifier et impulser, en rejetant les vieilles pratiques avant-gardistes, sectaires et d'imposition qui malheureusement imprègnent encore les discours et pratiques de nombreuses organisations. Nous pensons que c'est la seule manière de créer de la force sociale qui depuis la base va générer des mécanismes d'auto-organisation et planter dans son horizon la nécessite de transformation sociale de l'ensemble de la société. Un véritable front des opprimé-e-s solidaires envers chaque compagnon et compagne prisonnier/ère, torturé-e, assassiné-e et disparu-e.

2015 : avancer dans l'organisation, entourer d'encore plus de solidarité celles et ceux qui luttent !

La sélectivité du système pénal devient également évidente dans ce cas. Tout au long de ce procès qui a commencé avec plus d'une dizaine d'accusé-e-s pour des dommages occasionnés dans une manifestation de plus de mille personnes, nous avons vu se suspendre un à un les cas de tous les suspect-e-s, pour donner la responsabilité au seul jeune noir d'idéologie anarchiste qui figuraient parmi les accusé-e-s et maintenant c'est au tour d'un autre militant noir du Pstu. Nous savons que la motivation centrale de cette condamnation est d'ordre politico-idéologique mais nous ne pouvons pas omettre le fait que la couleur de peau noire des accusés et un facteur important.

Les derniers procès ont mis en évidence la criminalisation contre les collectifs et mouvements anarchistes. En 2013, nous avons vu nos espaces publics envahis et nos livres confisqués, nous sommes passé-e-s par de lourds processus d'investigation où ce qui était évalué était notre position en relation à des thèmes comme l'autorité, le gouvernement, les forces de police et d'autre thèmes chers à l'idéologie anarchiste. Des tracts, des affiches et de la littérature ont été confisqués durant ces procès, comme si c'étaient des preuves circonstancielles qui démontraient un quelconque rôle de mentor intellectuel de note idéologie pour les dégâts occasionnés durant les manifestations 2013 qui comptèrent avec plus de 50'000 personnes à Porto Alegre.

Le compagnon Vicente, tout comme d'autres militant-e-s d'autres organisations, collectifs et idéologies, n'est pas le premier et ne sera pas le dernier jeune noir et anarchiste à être condamné dans ce Brésil raciste. Ce sont des milliers d'hommes et de femmes noir-e-s et pauvres exterminé-e-s et condamné-e-s quotidiennement par la police militaire et par la justice bourgeoise et raciste. C'est vers elles et eux que notre solidarité est dirigée et c'est ensemble avec chaque travailleur/euse que nous serrerons nos poings. Nous ne nous ferons pas intimider et dans chaque manifestation de rue, piquet, grève, occupation nous serons épaule contre épaule avec toutes celles et tous ceux qui luttent !

Solidarité avec toutes et tous les compagnes et compagnons persécuté-e-s parce qu'ils/elles luttent!

Pour la fin de la police militaire!

Notre idéologie anarchiste ne se prête pas aux caricatures!!!

Fédération Anarchiste Gaucha - FAG
Traduction Collectif Communiste Libertaire Bienne – CCLBienne

Notes:

1. Il est question ici du prix du ticket de bus. NTD
2. Le crime « environnemental » ne couvre pas seulement des dégradations de nature écologiques. Par exemple, un graffiti est un crime contre l'environnement de la ville. NTD
3. Un carioca est un originaire de la ville de Rio de Janeiro. NTD
Related Link: http://www.federacaoanarquistagaucha.org
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://lists.ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center