A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2015

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) ucl-saguenay: Accords de Paris sur le climat (CoP21) : La destruction climatique garantie par nos chefs d’États

Date Mon, 21 Dec 2015 13:26:51 +0200


Traduction d’un article de nos camarades du Workers Solidarity Movement (Irlande) : En lisant la couverture médiatique des grands médias sur les négociations de Paris sur le climat (CoP21), la plupart des gens sont convaincus que l’événement n’est rien d’autre qu’« un point tournant de l’histoire humaine » (Irish Times). Le travail héroïque des délégué-e-s de France aurait achevé « le plus grand succès diplomatique du monde » (The Guardian), ou bien l’entente n’était pas loin d’un « grand bond pour l’humanité » (comme l’ont dit des leaders du sommet). ---- Les négociations sont présentées de façon pratiquement uniforme comme un succès éclatant de compromis international – une réponse forte à un besoin criant. Les critiques, les réserves et l’analyse plus en profondeur ne font que les dernières lignes d’article, quand il y en a.

Malheureusement, cette présentation des résultats du CoP21 est vachement inappropriée. Alors qu’il est vrai de dire que les gouvernements du monde se sont officiellement entendus pour limiter le réchauffement à 1.5°C, une cible raisonnable, les plans pour soutenir ce qui serait une réduction drastique des émissions sont effrontément absents. Les plans publiés élèvent plutôt le réchauffement total de près du double de la cible déclarée – un réchauffement estimé à entre 2.2°C et 3.4°C, soit bien au-delà du niveau de réchauffement nécessaire pour déclencher des changements climatiques cataclysmiques.

Pour quiconque qui accorde ne serait-ce qu’un vague intérêt aux changements climatiques, il est évident que c’est bien ce point qui devrait apparaître comme l’urgence immédiate – nos chefs d’État ont signé une entente qui garantit la destruction climatique, ont menti sur le sujet et attendent maintenant de nous qu’on célèbre leur entente. Hélas, les sophismes des médias modernes sont utilisés pour étouffer et pacifier, par peur qu’un public réellement informé pourrait s’insurger contre la perspective d’une sentence de mort pour notre espèce et la planète, coordonnée au service des multinationales de l’énergie et du profit à court terme.

Il y a d’autres critiques qui n’ont pas été adressées, couvertes par la marée d’euphorie dominant les grands titres, comme le fait que l’entente n’est pas contraignante juridiquement (l’engagement à la décarbonisation est contingent aux formes de pressions des paires internationales), que les lignes directrices du rapport de l’IPCC se basent sur une technologie de séquestration du carbone qui n’a pas encore été inventée, ce qui est, selon les professeurs Ian Angus et Phil Gasper, « de la pure fantaisie ». Que le projet de commerce de la pollution excessive, traiter la pollution comme une marchandise sur le marché, accorde des masses de crédits gratuits (pollution gratuite) aux multinationales les plus grandes, les plus profiteuses et les plus polluantes de la planète.

Ce n’est peut-être pas une pilule facile à avaler, mais nous atteignons les limites des concessions de la part des pouvoirs d’argent, comme l’illustre la réaction fourbe des médias de masse. Ils ne semblent pas prêts à prendre les mesures nécessaires pour prévenir de catastrophiques changements climatiques, ce qui au point où l’on en est nécessiterait de restructurer radicalement nos modes de production et nos sociétés. Les mouvements pour la justice environnementale et sociale croissent à travers la planète et atteignent un momentum, font de plus grandes revendications, dénonçant comme il se doit les inégalités et la destruction obscène générées par le système actuel. Réclamer et démocratiser le pouvoir dans nos sociétés, ensemble à travers des mouvements sociaux transnationaux, est le seul moyen d’offrir une qualité de vie décente à nos enfants et petits enfants.

Workers Solidarity Movement (Irlande)
* Traduction du Blogue du Collectif Emma Goldman

http://ucl-saguenay.blogspot.co.il/2015/12/accords-de-paris-sur-le-climat-cop21-la.html
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://lists.ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center