A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2015

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Organisation Communiste Libertarie (OCL) - Courant Alternatif #247 - l'mouvement: Une lecture - Comité invisible - A nos amis - La Fabrique, 2014

Date Wed, 29 Apr 2015 10:59:21 +0300


Le message, ou la bonne nouvelle, que nous annonce l'écrit adressé «A nos amis» par le Comité Invisible (bien connu depuis «L'insurrection qui vient», IQV), est que les insurrections annoncées sont arrivées; et qu'on peut les voir partout: en Tunisie comme en Suède, en Turquie comme au Québec, en Grèce, Islande, Egypte, Chili, Slovénie, etc... ---- Les raisons en sont claires: la civilisation occidentale est morte, l'Occident est la catastrophe véritable, bien plus que la crise écologique systématiquement brandie au même titre que la crise économique ou politique en tant que mode de gouvernement, et l'activisme cartésien cancéreux de l'Occident témoigne en réalité de son «absence au monde»: la vraie crise est crise de la présence, elle atteste de l'épuisement des ressources «subjectives».

On peut donc dire, en reprenant mo-
destement la formule de Marx, que
«notre parti» est partout. Mais si les in-
surrections sont là, la révolution, elle,
n'y est pas. «Notre parti est à l'arrêt».
Les révolutionnaires ont été défaits, et
s'ils l'ont été c'est par défaut d'organi-
sation, non pas par «manque d'une or-
ganisation».

Il s'agit dès lors de repenser la révo-
lution, de la débarrasser de son
marxisme apocalyptique: il n'y aura
pas de crise finale, pas de sujet révolu-
tionnaire, pas de peuple, sinon le
peuple qui sera produit par le soulève-
ment lui-même. Il faut donc relire les
soulèvements (tel Occupy) comme ex-
pression du dégoût, de la «nullité
éthique de l'Occident».

On se détournera par conséquent
aussi bien de la recherche d'une majo-
rité électorale, démocratique, que des
protestations «geignardes» des «indi-
gnés», avec leur l'attachement «an-
goissé» à la démocratie directe, à
l'assemblée générale: tout ce qui re-
couvre toujours la question du «gou-
vernement» (Foucault).

A tout cela il faut opposer le désir
de «destituer» le pouvoir en place, re-
tenir l'idée de révolution comme pure
destitution, priver le pouvoir de son
fondement par les insurrections qui
comblent le vide où se maintient ce
pouvoir fantasmatique.

Car le pouvoir véritable n'est pas
dans l'Etat ou le gouvernement, il réside
désormais dans les infrastructures ainsi
que dans toutes les choses qui vont
avec: la ligne haute tension, le sens gi-
ratoire, l'autoroute, le supermarché, le
programme informatique.... «l'organi-
sation même de ce monde»... c'est
dans toute l'organisation matérielle,
technologique, physique de ce monde
que se tient le pouvoir et à laquelle
nous sommes soumis .

L'Etat quant à lui est fait de réseaux,
la production elle-même est faite de
flux qui sont en même temps décentra-
lisés, automatisés, confondus avec la
sphère de la reproduction de «la société
du capital» - celle-ci est donc atta-
quable par blocage en n'importe quel
point. Son cours nous dirige en effet
vers une humanité cybernétique -
hommes et objets intégralement
connectés - objet d'une «gouverne-
mentalité cybernétique».

Ce qui est nécessaire à «la révolu-
tion»: une idée «substantielle» de ce
que serait une victoire, laquelle ne peut
être obtenue que par une stratégie de la
«sécession», dont la présence est an-
noncée dans les formes et les contenus
des rassemblements insurrectionnels
présents partout: des communes. «La
commune revient» au moment où
«l'Etat et la bourgeoisie s'effacent
comme forces historiques». En préci-
sant que ces communes n'ont rien à
voir avec les exaltations du commun
que l'on trouve chez Negri-Hardt, ni
avec un principe «métaphysique» du
commun que mettent en avant des
«théoriciens plus raffinés» (visés:
«Commun», de Dardot-Laval), les uns
et les autres manifestant une incapacité
«sinistre» à «imaginer autre chose en
guise de révolution que ce monde-ci
flanqué d'une administration des
hommes et des choses» à la Proudhon
ou inspirée de la Deuxième Internatio-
nale.

Mais on remarquera que si le pou-
voir est à «destituer» ( ??) cela s'ac-
corde mal avec l'idée, par ailleurs
intéressante, qu'il réside dans les
choses mêmes, c'est-à-dire dans la réa-
lité et la consistance du monde qui est
le nôtre!!!. Comment la commune, née
dans l'insurrection, s'y prend-elle pour
«destituer» notre monde qui est fait de
tout les choses auxquelles la plupart
sont fanatiquement attachés, et qui
sont elles-mêmes liées entre elles à une
échelle planétaire ?

Enfin on se demandera, comme
dans le cas du Commun de Dardot-
Laval, ces «théoriciens raffinés», s'il est
bien juste de mettre dans la même ru-
brique (mouvements de résistance, in-
surrections, insurrections «démocra-
tiques»), des événements aussi diffé-
rents que le refus du diktat des banques
en Islande, Grèce, Espagne ou Portugal,
le soulèvement contre un dictateur en
Lybie, ou en Egypte, l'opposition à la
mainmise sur la ville par un gouverne-
ment autoritaire à Istamboul, etc. Sauf à
dire évidemment que l'oppression étant
partout, la résistance prend partout, de
nos jours, la forme moderne et insur-
rectionnelle assistée informatiquement
par smartphones et ordinateurs... fa-
briqués en Chine, Corée et Japon!

Claude O.

Pour une analyse fouillée, voir La ten
tation insurrectionniste de J.Wajnsztein
et C.Gzavier,
éd. Acratie, 2012.
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://lists.ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center