A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Alternative Libertaire AL #235 - UniversitÃs: Stop à la marchandisation du savoir (en, pt)

Date Sun, 02 Mar 2014 14:58:57 +0200


Partout en France, la dÃgradation des conditions dâÃtudes et de travail amÃne des Ãtudiants et Ãtudiantes à rÃagir. La mobilisation reste pourtant inÃgale, dâune fac à lâautre, selon lâimportance des restrictions budgÃtaires qui y sont pratiquÃes. ---- Des AssemblÃes gÃnÃrales (AG) ont eu lieu à Bordeaux, Caen, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Paris... La plupart rassemblent tout au plus, pour le moment, une centaine dâÃtudiants, mais certaines ont Ãtà bien plus massives comme à Montpellier ou à Lyon. Une premiÃre coordination nationale a rÃuni des dÃlÃgations de huit facs en lutte les 23 et 24 novembre, et a adoptà une plate-forme de revendications. De nombreux conseils dâadministration, qui se contentent de gÃrer la misÃre, ont aussi Ãtà perturbÃs dans le but de paralyser le vote des budgets 2014.

Blocage à Montpellier

à Nantes, la mobilisation a pris de lâampleur avec lâannonce de la fermeture dâune licence de sciences de lâÃducation au profit de lâuniversità catholique dâAngers qui ouvrirait une antenne à Nantes en proposant une licence pour la modique somme de 11 000 euros! Un exemple flagrant dâune privatisation rampante de lâenseignement supÃrieur.

à Montpellier, le mouvement a dÃbutà fin septembre, et les AG sont plutÃt bien remplies (jusquâà 1200 personnes). Sauf quâen dehors des AG, malgrà la diversità des actions (manifestations, occupation de la Chambre de commerce et dâindustrie, blocage de la fac, perturbations des Conseils dâadministration ou dâun accord public-privÃ), le mouvement ne prend pas. Lâadministration joue le jeu de lâÃtat, en rÃprimant comme lors des mouvements sociaux passÃs: elle veut garder ses privilÃges, et risque dâappliquer le reste des mesures dâaustÃrità dÃjà proposÃes, lors dâun CA retardà qui se tiendra au rectorat (du fait du blocage du dernier CA).

Lyon-II, virage à droite

à Lyon-II, la derniÃre AG a rassemblà jusquâà 700 personnes (Ãtudiants et Ãtudiantes, personnels et enseignants). Câest le prÃsident, J.-L. Mayaud, qui a lui-mÃme boostà la mobilisation. Le 21 novembre, il a convoquà un Âconseil Ãlargi avec surtout des personnalitÃs extÃrieures (qui ne sont autres que de potentiels actionnaires), afin de  solutionner la crise à Lyon 2Â. Non conviÃ-e-s, les Ãtudiants ont votà en AG de sây rendre. Le prÃsident a, pour toute rÃponse, envoyà les CRS et la BAC.

LâAG suivante, de 500 personnes, a votà le dÃbut de la grÃve et lâoccupation symbolique dâun amphi, afin dâavoir un point dâinformation sur le campus et dâorganiser la lutte (rÃunions du comità de mobilisation, diffusion de tracts, rÃpartition des interventions en amphi). Une centaine dâÃtudiants ont aussi participà à une manif interpro et à un rassemblement devant le Grand Lyon sur le logement. Le 14 dÃcembre, journÃe de mobilisation appelÃe par la coordination nationale, 400 Ãtudiants ont manifestÃ, juste aprÃs les partiels!

LâÃquipe prÃsidentielle est en criseâ: quatre vice-prÃsidents sur six ont dÃmissionnà ; une partie de la majorità de Mayaud a votà contre le budget, rejetà lors du dernier CA, du jamais vu! NÃanmoins, la direction compte bien poursuivre. Le nouveau vice-prÃsident au Conseil des Ãtudes et de la vie universitaire (CEVU), doyen de la fac dâÃconomie, souhaite durcir la sÃlection. Le message est clair: la fac, ce nâest ni pour les bacs-pro, ni pour les sans-papiers! On veut faire de Lyon-II un Ãtablissement Ãlitiste et professionnalisant... La rentrÃe sera donc dÃcisive, avec une nouvelle AG dÃs la reprise des cours et lâaccueil de la prochaine coordination nationale à Lyon.

Seul un mouvement dâampleur pourra forcer le gouvernement à revenir sur la politique libÃrale qui est à la source de la situation alarmante des facs. La question qui se pose alorsâ: ces frÃmissements peuvent-ils amener un mouvement plus massifâ Quelle que soit la rÃponse, les mobilisations actuelles ont pour intÃrÃt de passer le flambeau de la critique de ces politiques libÃrales dÃsastreuses à de nouvelles gÃnÃrations dâÃtudiantes et Ãtudiants.

Ben (AL Nantes), Myriam et Julie (AL Lyon), Otxoa (AL Montpellier).
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center