A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) La lettre d'information de Polémica cubana (en)

Date Fri, 07 Feb 2014 18:55:51 +0200


Bonjour, Voici les dernières informations contenues dans le blog Polémica cubana. Les animateurs de ce blog forment un collectif d'individus réunis autour d'un objectif, donner à connaître le nouveau panorama politique, social et culturel qui se dessine aujourd'hui dans l'île où des groupes informels de jeunes travailleurs, artistes et universitaires, se regroupent et se retrouvent autour de discussions, de publications, de lectures et de manifestations à caractère politique et culturel avec des positionnements alternatifs, libertaires et autogestionnaires, indépendamment des structures officielles dominées par un État tentaculaire. ---- Bonne lecture ! ---- http://www.polemicacubana.fr ---- Nouveaux articles ---- LE CHE, LES RÉFORMES ET LES LIBERTAIRES À CUBA SUR RADIO LIBERTAIRE ---- Notre compagnon Daniel Pinós, l'un des animateurs des GALSIC (Groupes d'appui aux libertaires et aux syndicalistes indépendants de Cuba)* a été invité le lundi 3 février à s'exprimer dans le cadre de l'émission "Trous noirs" sur Radio libertaire. Une grande partie de l'émission a été consacré à Che Guevara, à la réalité qui se cache derrière le saint révolutionnaire et le guérillero héroïque. Ensuite un panorama sur les réformes économiques en cours et la présence libertaire à Cuba a été effectué.

Pour écouter cette émission (voir 3 février) :

http://trousnoirs-radio-libertaire.org

* Les GALSIC forment un réseau international de soutien. Ils sont implantés aux États-Unis, au Mexique, au Vénézuela, en Espagne, en Italie et en France.

_________________

SAINT CHE : LA VÉRITÉ DERRIÈRE LA LÉGENDE

DE L'HÉROÏQUE GUÉRILLERO, ERNESTO CHE GUEVARA
« Le Che était l'être humain le plus complet de notre époque » -- Jean Paul Sartre

Une paysanne allume un cierge pour le saint et prie pour que son jeune fils aille bien et que la récolte de patate soit bonne cette année. Ses prières, et celles des autres paysanNEs, ont été entendues auparavant disent les villageoisES. « Il ressemblait vraiment à Notre Seigneur gisant mort, là dans l'école » racontait-elle au journaliste de la télévision. Le nom de ce saint qui fait des miracles ? Ernesto Che Guevara !

http://www.polemicacubana.fr/?p=10006

_________________

QUAND FIDEL CASTRO ÉTAIT L'ALLIÉ

DE LA DICTATURE MILITAIRE ARGENTINE
N'en déplaise à nos amis argentins et latino-américains qui se réfugièrent en France dans les années 70 pour fuir les dictatures militaires, il nous faut dénoncer le gouvernement cubain quand il effectua un étrange rapprochement avec le gouvernement dirigé en Argentine depuis le 24 mars 1976 par le général Videla.
À cette époque, non seulement le régime castriste a tu les crimes du gouvernement dirigé par le général Jorge Rafael Videla, mais il lui a également apporté un soutien diplomatique dans les instances internationales, ce qui a évité à l'Argentine d'être condamnée pour une violation massive des droits de l'homme.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9993

_________________

IL EST ENCORE POSSIBLE D'ÉVITER LE CAPITALISME À CUBA
Le communiste et ex-diplomate cubain Pedro Campos a raison quand il dit que le sens profond de la politique économico-sociale cubaine actuelle s'exprime dans le projet de Code du Travail, présenté par la direction de la Centrale Ouvrière comme une imposition, sans discussion préalable avec la base, et dont le contenu augmente le pouvoir des patrons, des gérants et des administrateurs et annule toute possibilité de contrôle ouvrier sur leurs décisions. Comme on s'en souviendra, c'est également la direction de cette centrale syndicale - qui est une courroie de transmission du gouvernement vers les salariés - qui, au lieu de défendre les travailleurs, leur a communiqué la décision des autorités de licencier 2 millions d'entre eux.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9987

_________________

SI JE VOULAIS, POURRAIS-JE ACHETER UNE VOITURE ?
L'annonce de l'ouverture de la vente d'automobiles à Cuba, après avoir connu une interdiction gouvernementale pendant 50 ans, a provoqué d'innombrables débats. Depuis fin décembre, les citoyens, les économistes et les chercheurs travaillant sur le thème des reformes économiques se posent tout type de questions, et le site Cubanía résume pour ses lecteurs certains des aspects de la polémique.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9976

_________________

COLOMÉ IBARRA, ALIAS FURRY, LE GÉNÉRAL QUI S'EST ENRICHI
Les forces armées cubaines sont la plus puissante institution de Cuba et les généraux de haut rang sont censés avoir un rôle crucial dans tous les scénarios imaginables de succession du fait de leur fidélité au Parti communiste cubain. L'armée contrôle 60 % de l'économie à travers la gestion de centaines d'entreprises dans des secteurs économiques clés comme le tourisme. Elle est également le pilier de Raúl Castro. En effet, ce dernier souligne le rôle des militaires en tant que « partenaire du peuple » dans de nombreux discours.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9959

_________________

EXILS INTÉRIEURS
Buscándote Havana (2006, couleur, 25 mn) est un court-métrage documentaire d'Alina Rodríguez.

"Exils intérieurs". Un article de Sara Roumette publié sur son blog consacré à Cuba "Fragments d'île".
J'en avais entendu parler depuis longtemps, je viens d'avoir l'occasion de le voir au Festival des Jeunes réalisateurs cubains, qui se tient discrètement à la Cinémathèque, et qui depuis deux ans réserve chaque fois de belles surprises documentaires.
Buscandote Havana, A ta recherche Havane, est un documentaire dur et émouvant sur ces Cubains qu'on surnomme de haut les "palestiniens". Palestiniens, parce qu'ils viennent de l'Oriente, de l'est de l'île, et qu'ils se retrouvent exilés dans leur propre pays.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9950

_________________

L'AUTOMNE EN HIVER
« ... le peu de journaux qui se publiaient encore étaient dédiés à proclamer son éternité et à falsifier sa splendeur avec des images d'archives, ils nous le montraient jour après jour dans ce temps statique de la une, vêtu de l'uniforme tenace des cinq soleils tristes du temps de sa gloire, avec plus d'autorité, d'agilité, de santé que jamais, même si depuis des années nous avions perdu le compte de ses années à lui, il inaugurait à nouveau des monuments connus et des installations de service public que personne ne connaissait dans la vie réelle, il présidait des réunions solennelles que l'on disait d'hier et qui en réalité dataient du siècle dernier...

http://www.polemicacubana.fr/?p=9944

_________________

LA CONFÉRENCE TRICONTINENTALE DE 1966 :

QUAND CUBA ORGANISAIT LA RÉVOLUTION MONDIALE
Spécialiste des services secrets, Roger Faligot vient d'ajouter à la quarantaine d'ouvrages qu'il a déjà publiée une impressionnante somme de plus de six cents pages sur la Tricontinentale, aux éditions de La Découverte (634 p., 26 EUR).
Le premier mérite de ce livre est d'être la première étude exhaustive en langue française d'un épisode de l'émergence du tiers-monde, après la conférence des non-alignés, à Bandung (Indonésie), en 1955. Dans la foulée des indépendances africaines et de la révolution cubaine, La Havane organisait en 1966 une conférence des trois continents, Asie, Afrique et Amérique latine, dans laquelle se mélangeaient, tant bien quel mal, délégations officielles et combattants révolutionnaires.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9931

_________________

UN DEMI-SIÈCLE DE CARTE DE RATIONNEMENT
En 2013, on a commémoré à Cuba le demi-siècle de la création du dénommé Livret de fournitures, une idée sortie en 1962 de la tête d'Ernesto Ché Guevara, alors ministre cubain de l'Industrie.
C'est une ironie orwellienne que d'appeler « Livret de fournitures » une simple carte de rationnement. Quand Fidel Castro annonça la mesure, en 1963, il expliqua qu'il le faisait pour combattre la pénurie d'aliments et la spéculation sur leur prix de vente. On expliqua également que la carte de rationnement était une nécessité rendue obligatoire par le blocus nord-américain, thèse soutenue encore aujourd'hui, même si presque 80 % des aliments qui sont consommés à Cuba sont importés. Alors, les autorités cubaines déclarèrent que la carte de rationnement serait de courte durée, pas plus de six ou huit mois, un an au maximum. Le résultat, un demi-siècle plus tard, est que Cuba a maintenu le rationnement durant plus de temps qu'aucune autre nation dans l'histoire moderne.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9926

_________________

"LA TRICONTINENTALE À CUBA" DANS L'ÉMISSION

"LA MARCHE DU MONDE" SUR RFI
Ils sont venus d'Afrique, mais aussi d'Asie et de toute l'Amérique latine pour participer à la grande fête de la solidarité cubaine. Nous sommes en janvier 1966 et tous les révolutionnaires de la planète sont réunis à La Havane, pour la première Conférence tricontinentale, dont les Vietnamiens, en guerre contre les Américains, sont les héros.
Invité personnel de Fidel Castro, l'intellectuel français Régis Debray se raconte en exclusivité dans La marche du monde.
La Conférence des trois continents marque l'actualité mondiale de ces années 60 car c'est une épopée « anti-impérialiste » en recherche d'une troisième voix. Imaginée par l'Algérien Ben Bella, le Marocain Ben Barka, et Che Guevara, la conférence se déroulera pourtant sans eux.
Mais Fidel Castro sort grand vainqueur de l'évènement. Et bien que ralliée à l'Union soviétique, Cuba devient alors le phare des révolutionnaires du Tiers Monde.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9920

_________________

CUBA. LE PARTI UNIQUE EST L'OBSTACLE PRINCIPAL
Bien que le monopole du pouvoir du Parti Communiste de Cuba (PCC) puisse être compatible avec un certain degré de libéralisation - à savoir un relâchement du contrôle que l'Etat exerce sur certains aspects de la vie économique et sociale -, ce monopole politique constitue l'obstacle principal à la démocratisation véritable de la société cubaine. C'est pour cela qu'il est indispensable de s'opposer à ce monopartisme et d'empêcher que toute opposition reste dans les mains de la droite financière et pro-capitaliste.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9912

_________________

RAMON MERCADER, ASSASSIN DE TROTSKY,

FORT MAL RÉCOMPENSÉ
Longtemps soumis au plus grand secret, le sort de l'assassin de Trotsky, Ramon Mercader, après sa libération des prisons mexicaines, est moins connu. Arrivé à Moscou en 1960, il s'est trouvé quelque peu dépaysé -- c'est qu'au Kremlin il y avait eu un changement d'équipe et que les successeurs de Staline ne tenaient plus à revendiquer une succession honteuse. S'il n'est pas devenu dissident -- il fallait sans doute une autre envergure pour cela -- l'assassin de Trotsky y a survécu, à en croire ses familiers, dans l'isolement et sans reconnaissance de la part de ceux qui, sans son acte, n'auraient peut-être pas régné au Kremlin. Témoignage saisissant sur le désarroi d'un de ceux qui, confondant allégrement communisme et stalinisme, se sont dépensés corps et âme pour la cause de ce dernier. Et qui, chiens fidèles, furent néanmoins maltraités par leurs maîtres.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9901

_________________

A CUBA, LA VENTE LIBRE DE VOITURES DÉBUTE À DES PRIX CHOCS
La vente libre de véhicules a officiellement débuté vendredi 3 janvier à Cuba, après un demi-siècle de restriction par le régime communiste, mais à des prix astronomiques qui ont provoqué l'incrédulité et le désespoir des éventuels acquéreurs, ont constaté les journalistes de l'AFP.
Une Peugeot 4008 était ainsi affichée à 239 500 dollars chez le concessionnaire Sasa de La Havane, alors que la marque française offre un prix catalogue de base de 34 150 euros (46 000 dollars).

http://www.polemicacubana.fr/?p=9891
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center