A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Organisation Communiste Libertarie (OCL) - Courant Alternatif, CA #232 - Brèves -- 30 ANS DÉJÀ ! NOUS MARCHONS TOUJOURS POUR L'ÉGALITÉ ET CONTRE LE RACISME!

Date Sat, 09 Nov 2013 17:28:15 +0200


Appel pour la constitution d'un Collectif national ---- Nous reproduisons ci - dessous un appel signées par une cinquantaine d'associations: issues des immigrations maghrébines, d'Afrique noire, de Turquie ; FASTI ; Union Juive française pour la Paix ; Fédération des Associations Kurdes en France ; etc. ---- «Le 3 décembre 1983, 100 000 personnes manifestaient à Paris, concluant une Marche partie de Marseille le 15 octobre. Décidée par un groupe de marcheurs issus des cités de la banlieue lyonnaise, cette Marche pour l'égalité des droits et contre le racisme marqua l'émergence d'une nouvelle génération, celle des enfants d'immigrés. Elle fût organisée suite aux crimes racistes, aux violences policières, et à une campagne électorale marquée par la xénophobie et l'idéologie sécuritaire qui vit, comme à Dreux, des alliances avec le Front national.

Elle prolongeait à sa manière, les luttes me-
nées dans la décennie précédente par les
travailleurs immigrés pour l'égalité des
droits. Les « invisibles » devenaient des ac-
teurs à part entière de la société fran-
çaise.» Notre Marche ne s'est pas terminée
le 3 décembre 1983. Nous n'avons jamais
cessé de marcher et de lutter. Même si nous
avons remporté des victoires ou obtenu
quelques avancées, la situation des immi-
grés et de leurs descendants, dont beaucoup
sont français, n'a cessé de se dégrader. Les
habitants des quartiers populaires d'au-
jourd'hui sont confrontés à des situations
plus dures qu'en 1983. Trente ans pour arri-
ver à ce constat amer : les violences poli-
cières comme les crimes racistes n'ont pas
cessé et restent impunis.

Pire, un racisme d'Etat fait de lois, de pra-
tiques et de discours nauséabonds s'est pro-
pagé d'en haut ; la négrophobie et
l'islamophobie se sont développées, prolon-
geant le racisme anti - arabe. La promesse
du Président de la République d'alors, celle
du droit de vote pour les étrangers extra-
communautaires n'a jamais été tenue. Au-
jourd'hui, après une décennie de pouvoir de
droite avec tous ses excès et ses démagogies
populistes - débats sur l'identité nationale
et le « rôle positif » de la colonisation - le
nouveau gouvernement reste dans la ligne
de tous ses prédécesseurs : restriction au
droit d'asile, accentuation des discrimina-
tions dans tous les secteurs de la société, re-
légation des quartiers populaires et de leurs
habitants, menaces de disparition des asso-
ciations de terrain et de proximité, contrôles
aux faciès, justice à deux vitesses, chasse
aux sans papiers et aux Roms, multiplica-
tion des expulsions... Et pendant ce temps,
les Chibanis, nos anciens, sont reclus et pri-
vés de leurs droits.

Trente ans se sont écoulés, après le formi-
dable espoir soulevé par la Marche de
1983. Notre détermination reste intacte.
Nous ne lâcherons rien. Le message de la
Marche pour l'égalité des droits et contre le
racisme, même s'il n'est pas enseigné
comme il se doit à l'école, est plus que ja-
mais d'actualité et nous voulons qu'il soit à
nouveau entendu avec force. C'est pour cela
que partout, dès maintenant, et entre le 15
octobre au 3 décembre 2013, nous propo-
sons à toutes celles et tous ceux qui se re-
connaissent dans cet appel de mettre en
place des assemblées générales et des ini-
tiatives au niveau local, régional, national.
Nous ne nous contenterons pas de crier
notre colère contre les injustices et les iné-
galités. Nous proposerons à toute la société
d'autres solutions, celles de l'égalité des
droits pour en finir avec la République du
mépris. D'ores et déjà, nous appelons à
deux rencontres : le 15 octobre, date du dé-
part de la Marche à Marseille en 1983, et les
18 et 19 octobre à Vaulx-en-Velin, pour rap-
peler que la banlieue lyonnaise a été le ber-
ceau de ce mouvement. Nous organiserons
dans toute la France une quinzaine pour
l'égalité des droits et la justice pour toutes
et tous du 25 novembre au 8 décembre. Fai-
sons du 3 décembre, une journée de ras-
semblements et de manifestations.»

Contre le racisme et pour l'égalité des droits Tous en marche, on arrive !
Contact : marche30egalite@gmail.com

---------------------------------------------------

PROCÈS PINAULT : LE VERDICT EST TOMBÉ

Le verdict est tombé. Lundi 24 juin à 14 heures, le TGI de Versailles a rendu
sa décision dans l'affaire du pique-nique chez Pinault contre l'aéroport à
Notre - Dame - des - Landes.

Le tribunal, pour la plus grande joie de la procureur (Naïma Rudloff, syndi-
quée Force Ouvrière) et de la modeste famille Pinault (actionnaire de Vinci
et 3e fortune de France), nous a condamnéEs pour violation de domicile et
menaces de mort : à 2 mois de prison avec sursis, à 1EUR d'amende au béné-
fice de la partie civile, à 5 600EUR d'amende pour les refus de prélèvements
ADN, auxquels s'ajoutent 1 260EUR de frais de justice. En outre, le tribunal a en-
tériné le vol organisé de nos objets personnels (téléphones portables, ordi-
nateurs portables, caméra, clés 3G...) en ordonnant la confiscation des
scellés. De plus, il a rejeté les demandes de non-inscription au casier B2 de
nos copinEs fonctionnaires. Nous vous informerons des suites de la procé-
dure.

Le collectif NDDL IDF condamne cette décision emblématique d'une justice
de classe et appelle à la poursuite de la mobilisation contre le projet d'aé-
roport à l'heure où les forages reprennent sur la ZAD et que des menaces de
travaux se font entendre. Cet été, un rendez-vous est prévu autour du week-
end des 3-4 août sur la ZAD.

Pinault pollueur, voleur, expropriation !
Vinci dégage ! On laissera pas [béton] !
Pour participer à la caisse de soutien : envoyez vos chèques à l'ordre de
«Les Ami-e-s de Clark Kent» en spécifiant bien au dos du chèque « Sou-
tien à la lutte contre l'aéroport de NDDL» à l'adresse suivante : 9, rue Fran-
çois-Debergue · 93100 Montreuil.
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center