A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Courant Alternatif n° 194, novembre 2009

Date Wed, 11 Nov 2009 12:20:56 +0100



Courant Alternatif n° 194, novembre 2009, 32 pages, 2,50 euros
http://oclibertaire.free.fr/spip.php?rubrique127
************************
Au sommaire :
Social
Faible mobilisation le 7 octobre 2009
Chroniques de la collaboration de classe
Grève du lait : Les campagnes en émoi
L'industrie automobile dans la tourmente

L'Etat fichier
Disparition de Jon Anza : La guerre sale au pays basque
Le Fichage ADN en procès
FNAEG : Un ADN peut en cacher un autre
Big Brother !
Chronique du contrôle et de la répression

L'mouvement
Poitiers après le10 octobre: Chronique poitevine
A propos d'anarchistes précipités

Aménagement du territoire
Ligne à grande vitesse Limoges-Poitiers
Coordination des luttes anti-LGV

Touchons le fond
L'antidémocratisme est un apolitisme

International
Chine : Le Yangtsé sacrifié

Notre mémoire
Les massacres du 17 octobre 1961 à Paris

Livres
Orwel, Les amis de Ludd, l'affaire Colonna
Un roi Barbare, essai sur H.D. Thoreau


EDITORIAL :
http://oclibertaire.free.fr/spip.php?article643

Alertez les bébés !


Mince, d'après une étude diffusée en juillet par la banque américaine Morgan Stanley
et qui a paraît-il fait le tour du monde, « La Jeunesse » serait à la fois accro aux
nouveaux médias... et peu décidée à payer pour en avoir l'usage.

Un ado de 15 ans qui effectuait un stage dans cette institution de Wall Street a été
chargé de rédiger une note sur ses habitudes de consommation médiatique et celles de
ses copains ; et son « étude », quoique ne reposant sur aucune donnée fiable ni
statistique, a déclenché sitôt connue un déluge de courriels d'investisseurs - ravis
d'en savoir plus sur une clientèle considérée comme l'avant-garde de la révolution
technologique, mais assez inquiets devant les « révélations » faites. En effet,
selon le stagiaire, ses copains et lui vont sur des sites où ils peuvent créer leurs
propres listes de titres, qu'ils écoutent en streaming ; utilisent leur accès à
Internet sur leur ordinateur ou leur console de jeux pour discuter sur Facebook,
communiquant autrement par SMS avec leur téléphone mobile ; n'achètent jamais de CD,
mais téléchargent vidéos et musique sur des sites de partage de fichiers ; écoutent
peu la radio, regardent la télé juste pour leur série favorite et ne lisent que les
gratuits de la presse écrite.

Commentaire effaré d'un analyste de Morgan Stanley : « Ils ne semblent plus
percevoir la valeur des biens ! » Dès lors, grand questionnement dans les hautes
sphères financières et marchandes : ces jeunes auront-ils changé, une fois entrés
dans la vie active... et seront-ils enfin prêts à payer ?

Il y a malheureusement fort à parier qu'une bonne fraction d'entre eux suivra la
file vers le tiroir-caisse (ou plutôt vers le guichet des crédits ou le bureau des
prêts, quand ils seront en mesure d'en obtenir) afin de pouvoir continuer à
consommer, si les produits actuellement à leur libre disposition viennent à ne plus
l'être - et ce « scoop » livré avec le plus grand sérieux par Le Monde (sur une
demi-page !) est aussi pitoyable que risible.

En revanche, l'acharnement montré aujourd'hui par les gouvernants contre la jeunesse
militante (laquelle n'est, soit dit en passant et fort heureusement, en général pas
mieux disposée à payer pour les nouveaux médias) mérite réaction. La contestation de
l'ordre établi passe depuis des années beaucoup par le terrain de l'Education
nationale, à travers les mouvements étudiants et lycéens apparus contre chacune des
réformes qu'ont avancées les gouvernements successifs - loi Fillon, anti-CPE, loi
Pécresse... Aussi le pouvoir met-il tout en oeuvre afin de mater leurs acteurs et
actrices, déployant son arsenal répressif et médiatique pour les criminaliser et les
isoler du reste de la société. On l'a particulièrement vu au printemps dernier à
Poitiers, lorsque la mobilisation étudiante s'est essoufflée (voir pp. 18-22) ; et
l'intervention brutale des forces de l'ordre lors de la Journée anticarcérale du 10
octobre comme le procès en comparution immédiate du 12 se sont inscrits dans ce
cadre.

Pour arriver à ses fins, tous les moyens sont utilisés par l'actuel gouvernement. En
particulier le prélèvement d'ADN - un excellent instrument de coercition, puisque le
refuser peut entraîner non seulement jusqu'à 15 000 euros d'amende et un an
d'emprisonnement, mais d'autres condamnations à la suite (la première n'empêchant
pas que le prélèvement soit redemandé et que, les mêmes causes entraînant les mêmes
effets, de nouvelles peines soient données). La police en use et abuse (pp. 10-14)
comme de toutes les autres bonnes choses qui ont été mises à sa disposition pour
sévir (pp. 16-17) - et d'autres catégories sociales en butte aux restructurations ou
aux fermetures et délocalisations d'entreprises en font la dure expérience.

La démocratie parlementaire se montre ainsi sans fard pour ce qu'elle est : une
arnaque servie par la bourgeoisie aux « citoyens » pour leur faire croire qu'ils et
elles participent au gouvernement de la République en désignant par leur vote leurs
« représentant-e-s ». On est là aux antipodes d'une réelle démocratie, qui
permettrait à tous les membres d'une communauté choisie d'y gérer ensemble et
directement leurs vies. Pourtant, la tentation est grande, dans certains milieux, de
jeter le principe démocratique avec les oripeaux du parlementarisme qui l'habillent
depuis la Révolution française (pp. 25-28).

Il n'empêche que, malgré toute la panoplie sécuritaire qui s'étale au grand jour, la
solidarité peut faire reculer flics et juges : construire un rapport de forces
permet encore de freiner sinon d'arrêter toujours la répression. C'est pourquoi, en
matière d'ADN comme pour d'autres combats, il faut se mobiliser, afin que jamais le
pouvoir n'ait autour de lui le seul silence des pantoufles - et bien plutôt
qu'éclatent à sa face les énormes cris rageurs de la subversion !


OCL-Poitou



La prochaine commission journal sera à Paris les 21 et 22 novembre.

Le site de l'OCL : http://oclibertaire.free.fr/
Abonnements à Courant Alternatif, mensuel communiste libertaire :
OCL-Egregore BP 1213 51058 Reims Cedex


[ expediteur/expeditrice : "OCL - Organisation communiste libertaire" <oclibertaire
-A- hotmail.com> ]

_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center