A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Le Monde libertaire # 1524 11 au 17 septembre 2008

Date Wed, 10 Sep 2008 23:11:45 +0200 (CEST)



« La théologie, c?est simple comme dieu et dieu font trois. »
Jacques Prévert

*** Editorial du Monde libertaire # 1524 du 11 au 17 septembre 2008

Joseph Ratzinger, alias « le Pape », chef du minuscule État du Vatican, est invité
cette semaine par le président Nicolas. Un naïf pourrait se demander pourquoi le
chef d?un État laïc invite ce malfaiteur de l?humanité, gourou d?une des plus
redoutables sectes de la planète, à venir célébrer le cent-cinquantenaire des
hallucinations de Bernadette Soubirous à Lourdes. Ce naïf ne tiendrait pas compte
des relations privilégiées qu?entretient le comte-président de Nagy-Bocsa avec
cette organisation criminelle.

Pendant des siècles, les représentants de « l?Église catholique, apostolique et
romaine » ont terrorisé le monde en imposant leurs diktats par la force à travers
l?Inquisition qui fit des millions de victimes. Il y a peu encore, ils soutenaient
les dictatures les plus infâmes d?Amérique du Sud et bénissaient les tortionnaires.
Nicolas Sarkozy a affirmé lors de son discours à Latran que jamais l?instituteur ne
remplacera le curé. Heureusement, car ce n?est pas son rôle ! Il doit éveiller nos
enfants, alors que le curé les plonge dans l?obscurantisme. Lors de l?hommage rendu
par la République à ses soldats morts pour les trafiquants de drogues afghans, il a
été vu en train de faire le signe cabalistique de reconnaissance des adeptes de
cette coterie. Ce signe de croix symbolise d?ailleurs la rédemption par la douleur,
qui est une des croyances principales des zélateurs de ce dogme.

Tant que nos dirigeants resteront prisonniers de ce carcan mental qu?est la
religion, notre société ne pourra pas évoluer. Ils continueront à nous gouverner en
prenant modèle sur cette maffia qui depuis plus de deux millénaires prétend nous
dicter notre conduite. Leur éthique est calquée sur celle de ces salops qui pensent
que seule une élite peut savoir ce qui est bon pour la multitude.

Il n?y a qu?à voir les lois que nos gouvernements nous imposent. C?est bien parce
qu?ils croient aux vertus rédemptrices de la douleur qu?ils ne remboursent plus les
médicaments dits de « confort » ou qu?ils ont créé des franchises médicales. Si tu
es pauvre, c?est que tu es fautif et il faut donc que tu rachètes tes fautes en
souffrant. Le Revenu de solidarité active, nom ronflant appelant à l?action, n?a de
solidaire que le nom et fait plutôt appel à la charité des classes moyennes pour
soulager les patrons qui ne peuvent se permettre de donner un vrai emploi à ceux
qu?ils exploitent.

Gageons que bientôt celui-ci remplacera les Smics dont nos patrons veulent
s?émanciper.

L?État-providence dont on nous rebat les oreilles répand en fait sa manne plus sur
les entreprises que sur les exclus de la société.

*** Sommaire du Monde libertaire # 1524 du 11 au 17 septembre 2008

Monsieur Tout Blanc, Prévert et Sarko, par M. Rasjfus, page 3
Après Rasjfus, Paco en remet une couche sur le pape, page 5
Le train de l?État roule pour les pèlerins, par M. Lepic, page 6
Brèves de combat, page 8
Mise à mort de l?école, par Darcos, par V. Benito, page 9
Syndicats automnaux, par J.-P. Germain, page10
Les migrations bien contrôlées, par Dr Martius, page 11
RSA, gagner plus de précarité, par S. Chemin, page 12
Des nouvelles du Venezuela, interview, page 15
L?école à révolutionner, par H. Lenoir, page 18
Tempêtes sur La Hague, par S. Moulis, page 18
Carrare, par le secrétariat international, page 19
L?ami Nardo nous a quittés, par F. Gomez, page 20
La vie du mouvement, page 21
La plus rebelle des radios, page 22
Carnet de bal, page 23



*** Monsieur Tout Blanc, Prévert et Sarko

Dans les régimes à tendance totalitaire, l?ordre moral vient toujours à la
rescousse de l?ordre public. À cet effet, la religion joue fréquemment un rôle
primordial. Surtout lorsqu?il convient de calmer les esprits et de convaincre les
récalcitrants de la nécessité de la soumission aux autorités.

Monsieur Tout Blanc, comme disait Léo Ferré, sera à Paris le 13 septembre et reçu à
l?Élysée comme un monarque ou plutôt comme un chef d?État et un symbole religieux
fort. Attention : si les Parisiens se hasardent à manifester contre la présence de
Benoît XVI dans la capitale, les policiers les traiteront certainement comme ils
l?ont fait, il y a quelques mois, lors du passage de la flamme olympique.

Le pape du sida

Nombreux sont les athées, les libres penseurs et plus généralement les anticagots
qui n?ont pas oublié le discours prononcé à la Basilique Saint-Jean-du-Latran de
Rome, en décembre 2007, lorsque Nicolas assénait; « Jamais l?instituteur ne pourra
remplacer le prêtre ou le pasteur! » En quelques mots, le président d?une
République qui avait été laïque, nous tranformait en obligés de la chrétienté.

Tout en se gardant bien de tresser des lauriers aux imams. Il y a quand même des
limites?

Le bon peuple, ravi, fera peut-être une ovation à l?assassin par destination des
populations du tiers-monde au travers de l?interdit majeur du préservatif. Le sida
serait-il un juste châtiment de Dieu? De braves cons se presseront sur l?Esplanade
des Invalides pour acclamer celui qui dénonce la contraception conçue par le Diable
pour inciter nos compagnes à « fauter » sans remords. La « pipolisation » admet de
ces grands écarts permettant de célébrer un jour le pape et le lendemain Madonna.
Il est vrai que le gogo n?a pas la narine fragile. Un avertissement, pourtant : si
les empereurs romains promettaient du pain et des jeux, le roi Nicolas ne promet
que certains jeux.

En un temps où il paraît naturel de voir se multiplier les processions hors des
lieux réservés au culte ? le 150e anniversaire des visions de Bernadette Soubirous
à Lourdes en est un bon exemple ? les princes qui nous gouvernent aimeraient bien
que les dévotions à la Vierge Marie puissent se multiplier. Sans trop nous attarder
sur ce sujet, conseillons pourtant la lecture du Lourdes de Zola où il est possible
de découvrir les curieuses pratiques du Bureau des constatations des miracles. En
ce mois de septembre 2008, le miracle ce n?est plus la multiplication des pains
mais la baisse du pouvoir d?achat.

« Laïcité positive », mon oeil !

Pour ne pas nous laisser étourdir par la visite du Souverain-pontife, comme disent
les croyants, attachons-nous à redécouvrir l?oeuvre de Jacques Prévert. Lequel n?a
jamais cessé de tirer à boulets rouges sur les hommes en noir. L?auteur de Paroles
avait bien compris que l?ennemi ne se trouvait pas seulement au sein des
institutions policières et militaires. Il considérait que devaient être mis dans le
même sac à punaises ceux qui bénissent les crimes commis au nom de l?ordre. Dans ce
sens, il est indispensable de relire Les Grands Cimetières sous la lune, de Georges
Bernanos. Cette lecture permet de bien connaître les choix de l?Église de Rome à
l?heure où son enseignement est en péril. Plutôt Franco que le « frente popular ».

De la même façon, nous sommes édifiés sur cette « laïcité positive » décrite par
Nicolas Sarkozy. Cette approche habile n?étant rien d?autre que la négation de la
séparation de l?Église et de l?État qui régit le pays depuis 1905. Nous savons ce
qu?il en est désormais et particulièrement depuis que l?hôte de l?Élysée ne cesse
de gloser sur « les racines chrétiennes de la France ». Une certitude désormais;
dans notre Ve République, l?ordre et la religion sont redevenus inséparables, dans
le plus mauvais sens du terme. Friedrich Nietzsche l?avait bien compris lorsqu?il
interpellait ses semblables outrageusement pieux: « Vous dites que vous croyez à la
nécessité de la religion? Soyez sincères! Vous croyez à la nécessité de la police!
»

Face à une situation préoccupante, il ne faut jamais négliger la dérision active de
Jacques Prévert. Faute de pouvoir nous opposer de façon efficace aux gesticulations
de Monsieur Tout Blanc, car la police de la République lui fera une garde
d?honneur, consolons-nous avec quelques nasardes.

« C?est absurde », mais ça marche!

Si seulement les railleries pouvaient représenter autant de peaux de banane ? en
fait de véritables croche-pieds ?, notre moral s?en trouverait fortifié.Tout le
talent anticlérical de Jacques Prévert se manifeste dans ces Souvenirs de famille
ou l?Ange garde-chiourme où Jésus apparaît dans sa majesté triomphante:

«? Il chassait les marchands du Temple. Pas de scandale, disait-il, pas de
scandale, ceux qui frapperont par l?épée périront par l?épée? pourtant les
bourreaux professionnels crevaient de vieillesse dans leur lit, personne ne
touchait un rond, tout le monde recevait des gifles mais il défendait de les rendre
à César? »

Toute la dramaturgie du christianisme est démontée dans ce texte qui nous permet de
regarder d?un oeil différent ceux qui portent la parole divine. Ainsi Tertullien,
l?un des pères de cette Église, allait même jusqu?à proclamer: « Je crois parce que
c?est absurde! » C?est ainsi que l?histoire des Évangiles n?aurait été qu?un
recueil de racontars si, heureusement, Judas n?avait pas vendu Jésus pour trente
deniers.

Faute de quoi le fils de Dieu n?aurait jamais été accroché sur la croix en lieu et
place de Barabbas, le bon larron. Et Prévert s?en donne à coeur joie:

«? Ça n?allait déjà plus tout seul quand un jour le voilà qui trahit Judas, un de
ses aides. Une drôle d?histoire: il prétendit que Judas devait le montrer du doigt
à des gens qui le connaissaient fort bien lui-même depuis longtemps et sachant que
Judas devait le trahir, il ne le prévint pas? »

Diable ! Quelle histoire. Pour un peu, nous aurions raté l?épisode de la
Crucifixion puis, nécessairement, celui de la Résurrection, ainsi que tout cet
ordre chrétien qui allait s?instaurer pour dominer le monde. À quoi peut bien tenir
la réussite d?une secte? Fort heureusement, Prévert nous renvoie à l?histoire
mythique, source de toutes les superstitutions. Jésus sera donc logiquement
crucifié.

«? Bref, le peuple se met à hurler Barabbas, Barabbas, mort aux vaches, à bas la
calotte, et, crucifié entre deux souteneurs dont un indicateur, il rend le dernier
soupir. Les femmes se vautrent sur le sol en hurlant leur douleur, un coq chante,
et le tonnerre fait son bruit habituel. »

Que voilà une histoire réaliste, que même les petits enfants peuvent comprendre
aisément sans que l?on se donne la peine de la répéter plusieurs fois. Ce que
Jacques Prévert a bien compris qui tire sa conclusion en grand pédagogue
anticlérical:

«? Confortablement installé sur son nuage amiral, Dieu le Père, de la Maison Dieu
Père, Saint Esprit et compagnie, pousse un immense soupir de satisfaction? Et Dieu
Père s?écrie: Que je sois loué, que ma sainte raison sociale soit bénie, mon fils
bien aimé a la croix, ma maison est lancée! »

Un Diable nommé Sarkozy

Décidément, on ne lit pas assez Prévert, même si de nombreux lycées et collèges
portent son nom. Qui, mis à part quelques bons bougres, pourraient encore citer ces
Saintes Écritures qui n?ont rien perdu de leur pouvoir anticlérical ravageur.

« Dieu est aussi un prêteur sur gages Un vieil usurier Il se cache dans une bicoque
Tout en haut du Mont-de-Piété Et prête à la petite semaine Au mois au siècle et à
l?éternité Et ceux qui redescendent avec un peu d?argent En bas dans la vallée le
Diable les attend Il leur fauche leur fric Il leur fout une volée? »

Pourquoi faut-il que les mauvais esprits mettent un nom sur le Diable du moment: un
certain Sarkozy, qui feint d?être confit en dévotion et nous promet le paradis, non
pas sur terre mais au plus haut des cieux. En ce sens, la visite à Paris de
Monsieur Tout Blanc est loin de nous annoncer la félicité promise par l?Église et
pas d?avantage cette « bonne pluie de roses » destinée aux pauvres d?esprit.

Maurice Rasjfus


*** Agenda du Monde libertaire du 11 au 17 septembre 2008

Samedi 13 septembre

Paris (11e)
Manifestation organisée par la Fédération anarchiste pour souhaiter la malvenue du
pape. Rassemblement à 14heures sur la place de la République pour se rendre via la
place de la Bastille à place de la Nation.

Paris (18e)

À 15h30 à la bibliothèque la Rue, Sébastien Rutès viendra parler de son livre Le
linceul du vieux monde (édition L?Atinoir, 2008), enquête policière située dans le
Paris de 1899 et mettant en scène Nino, vieux compagnon libertaire, et Oscar Wilde.
10, rue Robert-Planquette, Paris 18e, métros Blanche ou Abbesses.
Le programme 2008-2009 en ligne sur bibliothèquelarue.over-blog.com

Sansais (79)
Fête Noire et Rouge à la Garette (marais poitevin, 10 km à l?ouest de Niort)
organisée par le groupe Nous Autres de la Fédération anarchiste, la CNT locale et
une asso du cru: le MAC (Mouvement pour une alternative culturelle).

Mardi 16 septembre

Metz (57)
À 20 heures, débat: « Le patronat veut en finir avec le monde ouvrier » précédé du
documentaire d?Helen Richards, L?envers de la réussite. Caveau du café
Jehanne-d?Arc. Place Jeanne-d?Arc à Metz.

Lundi 15 septembre

Paris (20e)
À 19 heures, Les enfants d?Antonin vous invite à la représentation de Café Panique,
de Roland Topor. Un apéro spectacle conçu et interprété par Guillaume Jaspart: «
Peut-on rire de tout? » À La Miroiterie, 88, rue de Ménilmontant, 75020 Paris.
Entrée Libre (PAF). Contact: 0650357527.

Mercredi 17 septembre

Paris (20e)
À 19 heures, Café Panique de Roland Topor, voir plus haut.

Vendredi 19 septembre

Paris (5e)
Pendant deux journées consécutives se tiendra le colloque européen « Droit à
l?avortement: quels enjeux pour les femmes en Europe? » Organisé par le Planning
Familial. Maison de la Mutualité, boulevard Saint-Germain, métro Maubert-Mutualité.
Inscription en ligne: www.planningfamilial.org/colloqueavortement.

Ivry (94)

Claude Semal accompagné par Éric Drabs (guitare, piano, etc.) Forum Leo-Ferré.11,
rue Barbès. Tél. 0146726468. Métro: Pierre-Curie ou Porte-d?Ivry. En tramway:
station Porte-d?Ivry.

Samedi 20 septembre

Saint-Avertin (37)
L?Union départementale syndicale Solidaires 37 organise de 15h30 à minuit un
forum-débat-concert: « La décroissance», avec Michèle Dessenne, porte-parole
nationale du MPEP: 1968-2008, quelles leçons pour quels combats? Gisèle Moullier,
militante aux chèques postaux parisiens en 1968 et Christian Mahieux, secrétaire
national de Sud Rail et de Solidaires. Concerts à 17h30 et à partir de 21 heures
avec 1/G (punk mélodique), Modor (pub rock), Fred Alpi (rock alternatif) et La tête
dans l?sac (ska rock). 18, rue de l?Oiselet, maison des syndicats. Librairie,
buvette, restauration prévues sur place ainsi que la présence d?une dizaine de
stands d?associations et de collectifs locaux.
Réservation des repas conseillée au 0675471910 (prix 5 euros).

Ivry (94)
Laurent Viel accompagné par Thierry Garcia chante Jacques Brel. Forum Leo-Ferré.11,
rue Barbès. Tél. 0146726468. Métro: Pierre-Curie ou Porte d?Ivry. En tramway:
station Porte d?Ivry.

Vendredi 26 septembre

Périgueux (24)
Bruno Daraquy présente son nouveau tour de chant À Toi, au Paradis, 8, place
Faidherbe, à 21heures. Il est accompagné au piano par Nathalie Fortin.
Représentation les 26 et 27 septembre. Réservation conseillée (50 places):
0553064037 ou 0553064000

Ivry (94)
Jehan en solo présente son nouveau CD « À la croque-ausel ». Forum Leo-Ferré.11,
rue Barbès. Tél. 0146726468. Métro: Pierre-Curie ou Porte d?Ivry. En tramway:
station Porte d?Ivry.

Samedi 27 septembre

Paris (13e)
Les Amis de la Commune de Paris font une fête commémorative de 15 heures à 20
heures. Stands de librairie et buvette, animations avec Riton la Manivelle et
d?autres musiciens. 17h30. Intervention suivie d?un débat sur la Commune et le
droit au logement. 18h30, apéritif communard avec Marc Perrone et Marie-Odile
Chantran.
Place de la Commune de Paris sur la Butte-aux-Cailles. Métro: Place
d?Italie ou Corvisart.

Ivry (94)
Jeanne Garraud accompagnée par Vanesa Garcia à la batterie et aux percussions.
Forum Léo-Ferré.11, rue Barbès. Tél. : 0146726468. Métro: Pierre-Curie ou
Porte-d?Ivry. En tramway: station Porte-d?Ivry.



Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à
l'Internationale des Fédérations Anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages en couleurs pour deux euros

www.federation-anarchiste.org


[ expediteur/expeditrice <farouen(a)no-log.org> ]


_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center