A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Le capitalisme est eternellement en crise

Date Sun, 2 Nov 2008 10:35:05 +0100 (CET)



- CAC 40 : -24,77%
- Euro Stoxx : -27,68%
- Dow Jones : -16,96%

''Performances'' depuis le 1er janvier 2008 : les prédateurs prélèvent le fric ''à
fond la caisse.'' sur les actionnaires qui eux-mêmes avaient prélevés sur les
travailleurs. Leurs collaborateurs dirigeants les États
sont dépassés par la dictature des assoifés de fric.
''C'est peut-être leur certitude d'être infaillibles qui provoquera leur chute !''
Avec un bon coup de pouce de tous les exploités...

LIRE >>> http://exclus.en-action.org/
ci-dessous au format texte,

EXCLUS EN ACTIONS (Redevenons Moins Isolés : Des smicard-e-s, des intérimaires, des
saisonnier-e-s, des précaires, des chômeur-euse-s, des RMIstes, des exclu-e-s,...
en action dans les Landes)

=========================================================
Le capitalisme éternellement en crise

23 octobre 2008
[1]exclus.enaction(a)free.fr
_________________________________________________________________

« C'est peut-être leur certitude d'être infaillibles qui provoquera leur chute ! »
Avec un bon coup de pouce de tous les exploités...

Les affaires des capitalistes financiers s'écroulent et ceux-ci ne veulent plus
faire crédit (faire confiance) aux capitalistes d'industries. Le capitalisme est,
une fois de plus, en crise aigue. C'est le conflit interne entre les
protagonistes du système, une sorte de guerre interne dans la course au fric. En
pleine pénurie de plus-values que les licenciements massifs n'arrivent même plus
à garantir. En pleine décroissance capitaliste.

C'est normal. C'est mathématique. Le système ne peut être qu'en crise. Ça se
démontre.
_________________________________________________________________

Accumuler d'un côté, c'est appauvrir d'un autre.

Le système de marché libre d'arnaquer est basé sur le fait qu'à chaque
échange économique, l'un des partenaires arnaque l'autre en prélevant une
plus-value sur la valeur réelle du bien ou du service échangé. Ainsi, des
groupes privés (ou des collectivités publiques fonctionnant sur le même
principe) accumulent des capitaux sur le dos d'autrui.

Si des richesses sont accumulées, d'un côté, plus ou moins librement
(capitalistes de droite ou capitalistes de gauche), il s'ensuit que, d'un
autre côté, l'appauvrissement de masse avec ses processus
d'exclusion sont soigneusement organisés.

Logiquement, les masses jetées dans l'exclusion économique et sociale ne
disposent plus de pouvoir d'achat pour consommer. Or, les capitalistes
accumulent leurs capitaux chaque fois qu'une transaction marchande a
lieu, à l'occasion de laquelle, ils prélèvent indument.

Ils poussent le bouchon encore plus loin.

Assoiffés de profit, les capitalistes privés, territoriaux ou d'État,
disposent encore d'une solution délirante : faire crédit en supposant que
la victime ciblée paiera, tôt ou tard, les plus-values escomptées. Et
c'est l'implosion généralisée !

Le système est en crise éternelle . En temps « normal », il est en crise
chronique et la gère par diverses ruses. Et de temps à autres, il est en
crise aigue. C'est le cas en ce moment. Tous les pro-capitalistes font
travailler leur imagination pour faire perdurer le système qui leur
garantit les privilèges.

Ce sont toujours les masses qui paient l'accumulation de richesse entre
quelques mains.

Et dans tous les cas, ce sont les populations qui sont spoliées pour
payer les dégâts (dégâts qui n'en sont pas pour une minorité de
profiteurs). Les capitalistes privés n'hésitent pas à recevoir des sommes
colossales que les États décident de leur transmettre à partir des
budgets publiques que les contribuables ont alimentés. Les cadeaux
étatiques aux capitalistes privés pleuvent de tous les côtés. Les Etats
les plus libéraux fournissent tous les soutiens aux capitalistes
(Exonérations de toutes sortes au bénéfice des entrepreneurs privés) en
utilisant leur Autorité légalisée et hiérarchisée acquise par le vote.
Sous les discrets applaudissements des partis anti-libéraux (gauche
pro-capitaliste) et des étatistes de toutes sortes.

Si ces réalités ne prouvent pas enfin, aux yeux de tous, qu'il est plus
que temps de rejetter définitivement le capitalisme (privé ou d'État)
pour un système économique et social nouveau, socialement juste,
respectueux de l'égalité, de la justice sociale, et pour des processus
de décisions sociaux nouveaux hors des mains d'une minorité, c'est que la
convoitise de certains ou l'aveuglement de tous les autres est
incommensurable, sous l'effet des lavages de cerveaux télévisés.


[ expediteur/expeditrice <contact(a)cnt-ait.info> ]






_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center