A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Rassemblement devant les centres de retention a Bordeaux et ailleurs - 28 novembre 2007

Date Tue, 27 Nov 2007 09:29:38 +0100 (CET)


Le collectif Kébé (Bordelais) appelle au rassemblement :
Le mercredi 28 novembre à 18 h devant l'hotel de police de Bordeaux (près de
Meriadek) et de même manière, nous faisons appel à tous ceux qui défendent les
droits des étrangers à manifester leur présence devant tous les CRA [ centre de
rétention administrative ] de France, partout où ils se trouvent (centre de
rétention = prison de sans papiers)
Exiger leur fermetures à l'heure où une directive européenne doit être votée
cherchant à imposer du super crade : des procèdures communes aux états européens
d'expulsion, d'enfermement, de contrôle. Rallongement des périodes de rétention de
32 jours à 18 mois. Peines de prisons pouvant aller jusqu'à 5 ans pour les refus
d'embarquement.

(Slogans, chants, prise de parole, slam etc et tambours bienvenues pour affronter
l'hostilité de ces endroits)

----

LIBERONS KEBE ET TOUS LES SANS-PAPIERS !

Depuis 27 jours, Kebe, militant pour les droits des sans-papiers à Montreuil, est
enfermé au C.R.A (Centre de Rétention Administrative, dans les sous-sols du
commissariat) de Bordeaux pour défaut de papiers. Dimanche, sa rétention touchera
à sa fin. D?ici là il reste expulsable à tout moment. La semaine dernière, Brice
Hortefeux, ministre de l?immigration, de l?identité nationale et du
co-développement, a annoncé publiquement que « tout étranger en situation
irrégulière a vocation à être reconduit dans son pays d?origine » et Kebe d?être
menacé d?expulsion, comme tous les re/détenus.

En France, les lois visant à dégrader les -déjà faibles- droits des étrangers
s?accumulent avec toujours les mêmes objectifs : limiter l?entrée ; réprimer et
précariser ceux qui auront pu entrer ; faciliter les expulsions. Et ce sont des
milliers de vies dont les destins sont bouleversés chaque jour par les diktats de
quelques dominants. Les expulsions sont un rouage d?une politique du chiffre qui
sélectionne les migrants en fonction de leur pays d?origine et de leur utilité
supposée par le système économique.

Jeudi 29 novembre, le parlement européen s?apprête à examiner puis voter une
directive sur la rétention et l?expulsion des personnes en situation irrégulière,
comprenez par là : internement généralisé des migrants :
allongement de la durée de rétention : jusqu?à 18 mois (contre 32 jours
actuellement en France) ; un système de double peine : l?expulsion s?accompagnerait
systématiquement d?une interdiction du territoire pouvant
aller jusqu?à 5 ans.

Ce texte laisse la porte ouverte à une détention de contrôle qui vise, non pas à
retenir les personnes « le temps de l?organisation de leur éloignement » (comme le
prévoyait la loi française jusqu?alors) mais permet une véritable mise à l?écart et
un contrôle des migrants. L?enfermement, quand il se limitait à organiser
matériellement l?expulsion, était déjà inacceptable. Désormais, les migrants
seraient parqués dès leur arrivée, le temps d?examiner leurs demandes de
régularisation, de déterminer s?ils seront jugés "utiles" et admis ou
non dans un pays de l'Union.

La commission européenne justifie ces lois en disant qu?« on ne peut pas accueillir
toute la misère du monde », mais ne semble pas embarrassée lorsqu?il s?agit de
participer au pillage des richesses des pays du sud.
Les états occidentaux entretiennent les dictateurs en place dans de nombreux pays.
Ils arment les conflits et précarisent les populations, forçant ainsi des hommes et
des femmes à l?exil. Ces états osent ensuite
se présenter comme des victimes ne pouvant gérer les migrants qui arrivent à leurs
frontières militarisées.

Fermeture des centres de rétention
Fin de la politique étrangère colonialiste et paternaliste.
Régularisation de tous les sans-papiers
Liberté de circulation et d?installation pour toutes et tous !

collectif "liberons kebe et tous les sans-papiers"
contact : <soutienkebe(a)gmail.com>


[ info reprise de la mailing liste [Sans-titre-diffusion] ]


_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center