A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Anarchosyndicalisme # 103

Date Mon, 26 Nov 2007 21:28:07 +0100 (CET)


Le nouveau numéro d'Anarchosyndicalisme ! est sorti !

Au menu :
- En attendant la Catastrophe
- Bike Systems GmbH : Les travailleurs lancent le "Vélo-Grève" et enclenchent la
vitesse de l?autogestion !
- Université : une agitation persistante
- A propos de la loi dites d?autonomie
- Sur l?Autonomie des luttes en milieu SNCF hostile
- Pour la grève générale !
- L?entraide sur le parking de la Maison d?Arrêt de Seysses
- Cette victoire est la votre ! (bilan de la grève sauvage à Adrexo et sa reprise
en main syndicale)
- La cité de la peur
- A propos de la violence des jeunes des quartiers populaires
- Espagne : grenouillage dans les bénitiers (la loi dite de mémoire et la
béatification des soldats du christ roi ...)
- Big Borther dans les écoles ? Non merci ! (contre la biométrie à l'école)


Pour le lire, rien de plus simple :

- télécharger la version électronique ici :
http://www.cntaittoulouse.lautre.net/rubrique.php?id_rubrique=65
- demander à recevoir la version papier en envoyant ses coordonnées à
<contact(a)cnt-ait.info> ou en écrivant à CNT-AIT 7 rue St Rémésy 31000 Toulouse


La lutte continue ...
===================================

EDITO : EN ATTENDANT LA CATASTROPHE

Pour certains c'est une aubaine, pour d'autres une prévision de Marx, pour la
plupart c'est une sourde angoisse. Le monde au présent est une actualité de
souffrance et d'épuisement, dans laquelle chacun à son tour, du fond de son
isolement sans perspective, attend d'être touché. Les paradis artificiels et les
moments d'oublis, comme ces compétitions sportives qui viennent ponctuer chaque
étape de la descente aux enfers que nous vivons, sont là pour prouver que si le
désespoir est un scandale, il est aussi une source de profits.

Le monde à peur, et cette peur profite au pouvoir. Elle est bénéfique à ses
affaires lors même qu'elle est préjudiciable à nos libertés.

Quelque part en Europe, une ville a innové dans la surveillance des populations
-dans leur sécurité disent-ils- désormais les habitants ne seront plus simplement
filmés, ils seront écoutés. Des micros couplés aux caméras transmettront les
conversations qui seront directement suivies par les services de police. Aux USA,
l'armée américaine, qui subit un désastre en Irak, a acheté 20 000 places
supplémentaires dans les cimetières, mais les fabricants d 'armes se frottent les
mains : à cause de l'inventivité de la guérilla irakienne, il faut de plus en plus
de véhicules, de plus en plus de blindages. Ainsi donc les usines de production de
technologies et d'armes diverses tournent à plein régime avec une main d'oeuvre de
plus en plus délocalisée et donc de moins en moins chère, ce qui explique que
souvent un appareil est plus cher à la réparation qu'à l'achat. Alors, bien sûr,
les prix des matières premières s'envolent et les spéculateurs se frottent les
mains...

Et qu'importe pour eux les conséquences des catastrophes écologiques ou des
guerres, puisque au final ceux qui en paient le prix, ce sont les prolétaires de
tous les pays. La dernière crise financière en est un autre
exemple, à cause des taux d'intérêts trafiqués par des banquiers crapuleux, des
milliers de familles des États-Unis sont jetées à la rue par les célèbres shérifs
qui viennent expulser les femmes et les enfants de leurs maisons à coups de fusils.

Attendre la catastrophe finale qui éteindrait le capitalisme n'est donc une
solution que pour ceux qui, à l'image des diverses religions font commerce
d'illusions. La vie c'est ici, la vie c'est maintenant, et de ce
que chacun fera dépendra ce que nous deviendrons tous. Dans tous les pays des
hommes et des femmes, luttent contre les politiciens, les capitalistes ou les
religieux, ce sont ces gens, le plus souvent pauvres et anonymes, qui se sont
soulevés ces dernières années en Argentine, en Algérie ou au Mexique, et de leurs
combats naissent, de nouveau, espoirs et perspectives.

C'est grâce à eux aussi que nous aurons de plus en plus envie d'être libres et que
nous aurons moins peur, c'est grâce à cela que nous bloquerons ce système.

Car la seule vraie catastrophe pour le capitalisme, c'est la révolution communiste
libertaire.

_______________________________________________
Actualité de l'Anarcho-syndicalisme
http://liste.cnt-ait.info
http://cnt-ait.info
Contact(a)cnt-ait.info





_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center