A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Les miettes jetees par Pecresse ne vont pas nous rassasier !

Date Sat, 10 Nov 2007 10:24:45 +0100 (CET)


Vous trouverez ici le communiqué de Sud étudiant du vendredi 9 novembre, et plus
bas l'état de la mobilisation ville par ville.

COMMUNIQUE
"Les miettes jetées par Pécresse ne vont pas nous rassasier!

La ministre de l'enseignement supérieur laisse transparaitre des signes
d'inquiétudes préoccupants pour l'avenir de l'enseignement supérieur. Non seulement
elle ne cesse de dénoncer une mobilisation qu'elle
considère comme un complot de « l'extrême gauche », mais de plus elle vient de
prouver qu'elle n'a rien compris à notre mobilisation.

En effet, en annonçant un redéploiement de budget sur le logement étudiant (en
supprimant au passage 11 milions d'euros à l'université de Jussieu), elle espère
étouffer la contestation naissante dans les universités. Or, la mobilisation ne
s'est jamais établie sur ces bases. Ce que les étudiant-e-s réclament dans les
assemblées générales, c'est l'abrogation pure et simple de la loi relative aux
libertés et responsabilités des universités (LRU).

De plus, outre l'abrogation de la LRU, Sud étudiant exige:
- la suppression des frais d'inscriptions à l'entrée de l'université pour garantir
la gratuité de l'enseignement supérieur
- une gestion plus démocratique des universités avec la mise en place d'assemblées
générales décisionnelles et la suppression des conseils centraux, afin d'associer
tou-te-s les acteurs-actrices de la communauté universitaire aux débats et aux
prises de décision
- la refonte du système d'aides sociales et l'augmentation immédiate des bourses,
dans l'attente de l'instauration d'un salaire social

Tant qu'aucune réponse n'aura été apportée à ces revendications, rien ne pourra
satisfaire la mobilisation étudiante. Ces revendications ne sont pas négociables
car les étudiant-e-s ont faim, et ce ne sont pas les miettes lancées par Pécresse
qui pourront nous rassasier.

Alors que les observateurs du mouvement constatent que Sud étudiant tient un rôle
central depuis le début, nous rappelons que seule la coordination des universités
peut prétendre disposer d'une légitimité de représentation de la mobilisation,
aucune organisation ne pouvant prétendre parler en lieu et place des étudiant-e-s
mobilisé-e-s.

Les milliers d'étudiant-e-s qui ont hier manifesté contre la LRU dans une dizaine
de villes, et les 13 universités actuellement en grève ne pourront en aucun cas se
satisfaire de ce que la ministre a présentée
hier. Nous poursuivons la mobilisation, celle-ci s'amplifie de jour en jour, de
nombreuses universités qui n'avaient pas encore organisé d'assemblées générales ont
prévu de se réunir dans le courant de la semaine prochaine. D'ici là, la
coordination de Rennes sera l'occasion de réaffirmer nos revendications."


>>> L'état de la mobilisation à 8h ? vendredi 9 novembre
Universités en grève (blocage): 13 universités
Des manifestation ont eut lieu le 8 dans dix villes, réunissant une quinzaine de
sites universitaires.

Aix :
AG aujourd?hui (le mardi 6 novembre) avec entre 800 et 900 étudiants. La
mobilisation enfle à vue d?oeil. Pour la dernière AG qui a eu lieu juste après la
fermeture du site nous étions entre 500 et 600. Les débats ont
principalement porté sur la question du blocage et l?AG semble majoritairement
acquise à la grève. Finalement la position qui à fait consensus est celle d?un
barrage filtrant demain (un vrai cet fois) et d?une AG dans la foulée. AG du jeudi
8 novembre: la grève et le blocage sont votés, à environ 1300 étudiant-e-s. Risque
de fermetures administratives et d'évacuation par les CRS...

Amiens
500 étudiant-e-s en AG

Angers:
150 étudiant-e-s en AG, mais étaient en vacances presque toute la semaine.
Prochaine AG le 13 novembre, la grève est à l'ordre du jour.

Arras:
Première AG le mercredi 7, plus de 400 personnes. La participation à la
manifestation du jeudi 8 a Lille a été actée. Prochaine AG le mardi 13.

Avignon:
AG le 15 novembre

Brest:
600 en AG le 8 novembre. Nouvelle AG pour lundi prochain, manifestation possible le
13, grosse journée le 20.

Bordeaux I:
AG le mercredi 7 novembre:

Bordeaux II:
Une centaine en AG,

Bordeaux III:
200 en AG

Caen
AG le mercredi 7, avec 400 personnes, la grève est votée. Nouvelle AG jeudi 8 avec
plus de 1000 personnes, la grève est reconduite pour les lettres à une écrasante
majorité, et la mobilisation s'amplifie avec le blocage des sciences à une très
large majorité aussi. Interventions des jeunes populaires (UMP) pour la mise en
place d'un référendum. L'initiative sarkozyste ne recueille qu'une vingtaine de
votes dans l'AG... Sur le campus II, AG le jeudi 8 à 250. Les IUT commencent à se
mobiliser, et les lycées organisent une AG en début de semaine prochaine. La
manifestation du jeudi 8 réunit environ 500 personnes.

Chambéry :
AG à 80 le jeudi 8 novembre.

Clermont:
AG le 13 novembre

Grenoble :
AG jeudi 8. En attendant, affichages, diffs et information sur la loi. 600 en AG le
jeudi 8, vote de barrages filtrants et blocages ponctuels au moins les jours de
manif.

La Rochelle:
Environ 80 en AG, mise en place de barrages filtrants avant la prochaine AG.

Le Havre:
AG le jeudi 8 à plus de 1000 personnes, prochaine AG lundi: la grève est à l'ordre
du jour. Certains enseignants commencent à menacer les grévistes.

Le Mans:
80 en AG, prochaine AG le 13 novembre

Lille I:
La grève a été votée le 8 novembre dans une AG de 350 étudiant-e-s.

Lille III:
1200 en AG, la grève est reconduite. Plus de 2000 personnes en manifestation le
jeudi 8 novembre.

Lorient:
AG mercredi 7 à 150, prochaine AG mardi.

Lyon I:
100 étudiant-e-s en AG

Lyon II:
Blocage voté pour lundi par environ 600 personnes en AG le 8 novembre. La fac des
quais (Lyon II et III) vote la participation aux manifestations.

Montpellier II
500 en AG le jeudi 8, le blocage est voté mais de pressions de l'administration
rendent pour le moment la grève difficile à tenir. Un référendum devrait être
organisé.

Montpellier III
AG à 500. Des barrages filtrants seront mis en place lundi, avant une prochaine AG.
Les deux universités devraient se coordonent, la grève est à l'ordre du jour.

Marseille :
AG lundi 5 qui a regroupé 150 étudiants après un barrage filtrant (ce qui est très
bien pour le site de St Charles, la dernière AG avait regroupé 10 personnes).
Participation à la journée d?action du 20/1. Mandatement d?étudiants pour aller
exprimer la solidarités des étudiants dans les AG de Cheminots. La prochaine AG
est prévue pour lundi 12.

Nancy :
AG à 800. Manifestation le jeudi 8 à environ 300 personnes.

Nantes:
La grève est votée depuis mercredi. Mercredi soir, la présidence a fait évacuer les
étudiant-e-s par les CRS.
Jeudi, environ 1400 étudiant-e-s en AG votent à 75% la reconduction de la grève.

Nîmes:
500 étudiant-e-s en AG

Orléans:
AG à 250 le jeudi 8, prochaine AG le 13 avec perspectives de grève.

Pau:
AG le jeudi 8:
Pour le blocage: 1009
Contre le blocage: 591

Perpignan:
AG le jeudi 8, la grève est reconduite jusqu'à mercredi Contre la reconduction de
la grève: 391 Pour la reconduction de la grève: 618 L'IUT de Perpignan a voté de
rejoindre le mouvement de grève à une très large majorité. Manifestation le jeudi
8, qui réunit environ 600 étudiant-e-s et lycéen-ne-s.

Poitiers:
3 AG prévues le lundi 12 sur les différents sites universitaires de la ville

Rennes I:
400 en AG le jeudi 8 novembre, participation à la manifestation du 8. Participation
actée pour la journée du 14. Barrages filtrants jusqu'à la prochaine AG, la grève
est à l'ordre du jour pour mardi prochain.

Rennes II:
En grève depuis mardi. AG mercredi avec plus environ 3000 personnes. La grève est
reconduite jusqu'à lundi, où aura lieu un vote compté. Les anti-grévistes
s'organisent avec le soutien d'organisations de droite comme l'UNI et les jeunes
populaires. Des grévistes ont été attaqués sur les piquets avec des lacrymos,
certains ont été menacés avec des cutters. Manifestation avec Rennes I jeudi 8
novembre, environ 3000 personnes
présent-e-s avec une occupation de la gare et le passage dans les lycées. Les
lycéen-ne-s commencent à se mobiliser.

Rouen:
Manifestation de 500 étudiant-e-s mardi. AG mercredi à 1200 personnes, la grève est
reconduite à plus des 2/3 des présent-e-s, il n'y a jamais eut autant de grévistes
(c'est plus qu'en 2006).

Strasbourg:
200 en AG jeudi 8 novembre.

Toulouse I ? Arsenal:
Jeudi 8: AG avec plus de 250 étudiant-e-s. Prochaine AG le 13, la grève est à
l'ordre du jour. Participation à la manifestation du 14.

Toulouse Mirail:
Jeudi 8: AG de plus de 2000 personnes qui reconduit la grève de manière très
majoritaire (70%).
Manifestation avec Toulouse Rangeuil dans l'après midi, environ 1500 étudiant-e-s.

Toulouse Rangeuil:
150 en AG mercredi, prochaine AG lundi prochain. Participation à la manifestation
toulousaine.

Tours:
Plus de 800 en AG, la grève reconduite par environ 650 personnes contre 150
Manifestation de 500 étudiant-e-s le mercredi 7.

Région parisienne
Manifestation de plus de 1000 personnes jeudi à 15h, la participation mitigée
s'explique par le fait qu'un certain nombre d'universités mobilisées étaient encore
en assemblées générales à 15h.

Paris I Tolbiac:
Jusqu'à 1400 en AG, la grève est reconduite de manière très majoritaire. La
présidence tente d'empêcher le débat et la prise de décision collective des
étudiant-e-s par les fermetures administratives, ou encore en faisant évacuer les
étudiant-e-s par les CRS (ce qui s'est passé mercredi dernier dans la soirée).

Paris I et IV Sorbonne:
Une AG de 300 étudiant-e-s a votée la grève mardi, ils ont été évacués par les CRS.

Paris IV ? Clignancourt:
Vote de la grève avec blocage

Paris VI ? Jussieu:
400 en AG le jeudi 8 novembre. Barrages filtrant lundi prochain, avant l'AG, le
blocage est à l'ordre du jour.

Paris VIII ? Saint Denis:
La grève est reconduite, plus de 500 étudiant-e-s en AG. Le département de sciences
politiques est en grève et les cours y ont cessé depuis mardi. Les étudiants ont
manifesté dans la ville de Saint-Denis et ont été au contact des lycéens avant de
rejoindre le cortège parisien.

Paris X Nanterre:
900 en AG le jeudi 8 novembre, la grève est votée.

Paris XII Créteil:
200 en AG, vote de revendications de solidarité interpro. Prochaine AG mardi.

Marne la Vallée:
AG à 200 le jeudi 8 novembre (première AG), sur les bases de
l'abrogation. Prochaine AG lundi.

-----------------------------------------------
Fédération des syndicats SUD Etudiant
25-27 rue des Envièrges
75020 Paris
www.sud-etudiant.org
sud-etudiant(a)sud-etudiant.org


_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center