A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Le Monde libertaire # 1479 - 24 au 30 mai 2007

Date Fri, 25 May 2007 01:59:01 +0200 (CEST)


Les riches en yacht, Les pauvres en galère !

«Toutes les lois sont oppressives et criminelles.Elles ne protègent que les riches
et les heureux.»
Octave Mirbeau

*** Le sommaire :
Airbus, les salariés refusent de jouer, par Fabrice, page3
Kouchner l?Américain, par Rébecca, page 4
XXIe SIÈCLE et syndicalisme, par J. -P. Germain, page 5
L?autruche, par F. Ladrisse, page 5
Brèves de combat, page 6
Qui sont les vrais utopistes, par T. Périssé, page 7
Québec, éducation et classes sociales, par Marina, page 9
À la mémoire des résistants espagnols du plateau des Glières, par D. Pinós, page 11
Vous avez dit socialistes?, par M. Rajsfus, page 14
Loin des Censier battus, par E. Barrierasr, page 17
Du mauvais côté du pourcentage, par N. Potkine, page 20
Cerise sur le tilleul, par les Taneries, page 21
Grève de la faim, par Casquette, page 21
Radio libertaire, page 22
Agenda, page 23


*** Éditorial
MORNE EST LA PLAINE du paysage politique après le passage de l?orage de l?élection
présidentielle.

Ceux qui sont du côté du manche paradent ? goguenards ? et peinent à refréner leur
morgue pendant que la cohorte appartenant au camp des battus s?échine à essayer de
sauver quelque meubles à l?occasion des prochaines législatives.

Tous ont pour antienne la même injonction : les urnes ont parlé, nous devons tous
nous soumettre à leur sentence et attendre patiemment le prochain tirage. Il est
juste et tentant à la fois de gloser à l?infini
sur les marchands d?illusion qui maîtrisent si bien l?art d?anesthésier les
consciences afin de mieux naturaliser l?ordre existant en vue de le perpétuer à
l?infini? mais ce n?est pas suffisant.

A rebours des partis, organisations et clercs qui prétendent détenir le magistère
de la pensée et le vade-mecum de l?action, y compris après la énième faillite de
leurs oracles, nous, anarchistes, saurons faire preuve d?humilité alors que les
circonstances pourraient nous faire verser dans une certaine immodestie.

Nous pourrions facilement prouver en effet que nos analyses étaient justes et que
les faits nous ont donné raison. Bien entendu, nous réitérerons les même propos car
ce sera nécessaire encore et toujours, mais nous n?en resterons pas là.

En effet, immense est la tâche qui nous attend pour faire prendre conscience au
camp des travailleurs qu?eux seuls détiennent les clés pour dessiner d?autres
futurs. Nous savons que nous pouvons nous appuyer sur un corpus d?idées dont la
validité n?a pas pris une ride, bien au contraire. Néanmoins, et parce que
l?anarchisme ne relève pas du prêt-à-penser et du prêt-à-appliquer, nous
n?hésiterons pas à enrichir nos réflexions et
pratiques en les confrontant à celles d?autres acteurs ? individuels ou collectifs
? qui manifestent sincèrement leur désir d?aboutir à une société débarrassée de
l?exploitation de l?homme par l?homme.

Nous, anarchistes, ne sommes pas atteints du syndrome de l?avant-garde éclairée,
aussi le sectarisme ne nous infecte pas. Nous savons que la crédibilité de nos
idées sera jaugée sinon jugée à l?aune de nos engagements dans les luttes qui
émergeront et se développeront nécessairement dans la période qui s?ouvre, mais
aussi sur notre capacité à développer de nouveaux outils d?analyse et de réflexion.

Nous sommes prêts pour tout cela avec une seule règle : le désir de
débattre et agir avec tous ceux et celles qui feront passer les intérêts collectifs
avant leur ego et qui, parallèlement, refuseront de faire prendre des vessies pour
des lanternes aux yeux des travailleurs.


*** En prime, un article de Fabrice :
Airbus : les salariés refusent de jouer !

Une des premières actions de notre nouveau président fut d?aller rencontrer les
représentants syndicaux d?Airbus Industries. Pour les salariés, rien ne va plus !

DANS UN PRÉCÉDENT ARTICLE paru dans le Monde libertaire du 15 mars, intitulé «
Airbus, le grand jeu de Monopoly », je concluais en écrivant: « Pour les salariés,
la seule solution est de prendre leurs affaires en main
en refusant le rôle de simples pions qu?on veut leur faire jouer. »

C?est exactement ce qui s?est passé dans les dernières semaines de manière assez
exemplaire.

Rappel des faits: mercredi 25 avril, les salariés d?Airbus apprennent de leur
direction que la prime d?intéressement passe de 3000 euros en 2006 à 2,50 euros en
2007? Après l?annonce des 10000 licenciements du plan Power 8 et l?information sur
le parachute doré de Noël Forgeard, PDG d?Airbus,
de 8,5 millions d?euros, le moins que l?on puisse dire est que la couleuvre passe mal.

Dès le lendemain, des débrayages spontanés, qualifiés de « grève sauvage » par
Ouest-France, se répandent comme une traînée de poudre sur tous les sites: « c?est
parti de quelques gars ce matin, à 7 heures, juste avant l?embauche. On a fait du
poste à poste pour convaincre les collègues de débrayer et de bloquer l?entrée »,
raconte un jeune ouvrier de Saint-Nazaire.

Le 27 avril, à Saint-Nazaire, la quasi totalité des salariés est en grève et
demande à l?intersyndicale (CGT, FO, CFDT, CGC, CFTC) de défendre la plateforme
revendicative adoptée par l?assemblée générale: versement d?une prime
exceptionnelle d?intéressement de 1970 euros brut ainsi qu?une prime de
participation de 2200 euros brut. Retrait du plan Power 8, embauche des
intérimaires, compensation des départs en préretraite par autant d?embauches.

Sur cette base, en principe, les représentants syndicaux rencontrent la direction
et rendent compte ensuite des propositions de celle-ci, à savoir une prime
exceptionnelle de 500 euros, 1,5 % d?augmentation générale des salaires, 0,5 %
d?augmentation individuelle selon le « mérite ».

Certains syndicats proposent alors de reprendre le travail, sous la huée des
salariés. Le vote est sans ambiguïté: 1250 pour la poursuite de la grève, une
petite cinquantaine contre (des cadres essentiellement).

La tension monte très vite entre la « coordination des ouvriers, qui comprend
d?ailleurs des syndiqués de la CGT et de FO notamment, et les directions syndicales
nationales. FO, majoritaire dans la boîte, se trouve
ainsi écartelée entre son syndicat de base orienté vers la lutte et sa fédération
des métaux qui n?a de cesse, une fois de plus, que de faire rentrer les ouvriers au
bercail?

Jusqu?au 11 mai, la bagarre continue malgré toutes les manoeuvres, les pressions de
la bureaucraties. La rancoeur s?est installée aussi: « les syndicats disent qu?ils
sont derrière nous, mais c?est devant qu?ils
devraient être! » explique un métallo.

C?est tout le problème en effet? Cela fait bien longtemps que certaines directions
syndicales, à ne pas confondre avec les sections syndicales de base, ont abandonné
la lutte pour s?installer dans « l?accompagnement (1) », voire la collaboration de
classes. De la charte d?Amiens à la charte du travail de Pétain, en quelque sorte?

Cela dit, au moment même où l?on annonce que Jean-Paul Gut, le directeur général
délégué, réclamerait une prime de départ de 12 millions d?euros, cette lutte des
salariés d?Airbus est exemplaire et rassurante à plus d?un titre. Tout d?abord,
elle est partie de la base, de jeunes ouvriers le plus souvent qui ont clairement
décidé de prendre les choses en main. Ensuite, la forme même de la lutte ne peut
que satisfaire des militants
anarchistes: assemblée générale, définition d?un mandat, structuration en «
coordination » incluant les syndicats qui voulaient se battre (embryon de comité de
grève).

Enfin, la volonté d?en découdre, la détermination des salariés, ont mis un sérieux
coup de pied dans la fourmilière des bureaucraties syndicales. Malgré la volonté
d?unité très grande des salariés, quelques mises au
point salutaires sont en cours.

Dans la période qui s?annonce, où régression sociale et répression vont constituer
les deux volets complémentaires d?une même politique, cette lutte montre la voie à
suivre, mais aussi les obstacles à surmonter.

Mais y a-t-il d?autre issue que la lutte collective qui s?exerce directement sur le
terrain de classe, à l?inverse d?un vote aux législatives ou à la présidentielle
(2), par exemple, acte individuel par définition (dans le fameux isoloir) et sur
des bases forcément interclassistes: la nation, l?autorité, la sécurité, le
drapeau?

Inlassablement, avec humilité mais détermination, il appartient aux militants
anarchistes d?aider au maximum à la construction de cette résistance, ne serait-ce
qu?en développant et en structurant leur propre
organisation au service des luttes. Cela sera l?enjeu du prochain congrès de la
Fédération anarchiste.

(1).Y compris sur la base de propositions syndicales tels les parcours sécurisés de
la CFDT ou la sécurité sociale professionnelle de la CGT qui risquent d?aboutir à
la fléxisécurité proposée par Sarkozy. Un prochain
article fera le point sur cette question très importante.

(2). Certains camarades se sont émus de la forte participation à la dernière
élection présidentielle, croyant y voir une nouveauté inquiétante. Rappelons
simplement que le taux de participation, certes supérieur de 6 % environ par
rapport aux élections de 1995 et 2002, ne fait qu?à peine atteindre les taux de
1974 ou 1981. Pas de panique donc, toujours mauvaise conseillère comme cela a pu
être le cas en avril 2002?

Fabrice
Groupe La Sociale de la Fédération anarchiste à Rennes


*** Et pour finir, l'agenda du Monde libertaire :

Jeudi 24 mai

Sarlat (24)
« Débats libertaires » sur le thème des libertés individuelles, organisé par le
groupe Drapeau noir Périgord de la Fédération anarchiste, au café Le Lébérou, 5,
rue Jean-Jacques-Rousseau.

Samedi 26 mai

Paris 8e, 9e, 17e et 18e
Manifestation à l'appel du 9e collectif de sans papier à 14 heures à la Place de
Clichy. Metro Place-de-Clichy, ligne 2 ou 13.

Cognac (16)
Rencontre avec les Editions Libertaires à la librairie "Le texte libre" à 15
heures. Franck Thiriot présentera la collection Paroles en présence des artistes :
Laurent Melon (Paroles de poêtes révoltés), Eric Coulaud
(Paroles antimilitaristes) dans le cadre d'une rencontre exceptionnelle "Art et
politique. Art-politique". Librairie "Le Texte Libre", 17 rue Henri Fichon, 16100
COGNAC. Tel. : 05.45.22.20.52.

Foix (09)
La CNT 09 organise une conférence-film-débat sur les coopératives, à 14 heures, à
la maison des associations. Film J?ai très mal au travail de Jean-Michel Carré;
présentation avec un rappel historique du mouvement; débat en présence
d?intervenants du monde coopératif; auberge espagnole à partir de 19 heures.

Jeudi 31 mai

Paris 11e
Discussion-débat autour de la lutte contre le CPE, à partir de l?ouvrage Loin des
Censier battus (CNT-RP, 2007, 255 pages) en présence d?étudiants, profs et Iatos
Organisé par la librairie Quilombo. À 19h45, au CICP, 21ter, rue Voltaire.

Vendredi 1 juin

Rouen
Soirée poésie. Panorama de la poésie actuelle et présentation du nouveau recueil de
Guy Pique Haut Corps (K. éditions) à la librairie l?Insoumise, au 128, rue
Saint-Hilaire.

Samedi 2 juin

Paris 20e
Rendez-vous à l?entrée du cimetière du Père-Lachaise à l?occasion de la
commémoration annuelle de la Semaine sanglante, à 15 heures. Métro Gambetta.

Dimanche 3 juin

Ivry-sur-Seine (94)
Gala annuel de l?Union pacifiste au Forum Léo-Ferré, 11, rue Barbès. Entrée 13,50
euros (10,50 euros pour les étudiants, érémistes, enfants de moins de 16 ans?
gratuit pour les enfants de moins de 6 ans). Métro
Pierre-Curie ou Ported?Ivry, ligne 7. Bar et petite restauration disponible sur
place. Plus d?informations sur www.forumleoferre.com

Samedi 5 juin

Paris 11e
Débat à la librairie Publico, 145 rue Amelot, à 16 heures. Pascal Charbonnat,
Guillaume Lecointre et Marc Sylberstein viendront nous parler de la passionnante
«histoire des philosophies matérialistes » que vient
d?écrire Pascal.

Mercredi 6 juin

Paris 20e
ARCC organise une soirée consacrée à André Robèr (du groupe la Vache folle de la
FA) peintre, poète et éditeur des Éditions K?A, à 19 heures, 160, rue de Pelleport.
Soirée préparée et présentée par Dominique Jeantet avec la participation de
Stéphane Hoarau.

Jeudi 7 juin

Merlieux (02)
Rencontre avec Frédéric H. Fajardie, auteur des Foulards rouges, du Voleur de vent,
de La Lanterne des morts, de La Nuit des chats bottés, de Chronique d?une
liquidation politique, de 18 heures à 21 heures, à la
Bibliothèque sociale, 8, rue de Fouquerolles. Tél./fax: 0323801709.


Samedi 9 juin

Paris 18e
Rencontre-débat avec Céline Beaudet qui nous parle de son ouvrage Les Milieux
libres: vivre en anarchiste à la Belle Époque à 15h30, à la bibliothèque La Rue, au
10, rue Robert-Planquette.

Mardi 12 Juin

Ivry-sur-Seine (94)
Réunion publique. Violence, non-violence, action directe et avant-gardisme dans le
mouvement ouvrier et social. Le débat sera précédé par la projection du film
documentaire "The Weather underground" de Sam Green et Bill Siegel. Ce film relate
l'histoire d'un groupe d'étudiant aux USA dans les années 60 qui créent une
formation révolutionnaire armée. Soirée à l'invitation du groupe libertaire d'Ivry
(Fédération anarchiste). A 20 heures au Forum Léo Ferré, 11, rue Barbès. Métro :
Pierre-Curie. Bar et petite restauration. Entrée libre

Jeudi 14 juin

Sarlat (24)
« Débats libertaires » sur le thème du militantisme anarchiste, organisé par le
groupe Drapeau noir Périgord de la Fédération anarchiste, au café le Lébérou, 5,
rue Jean-Jacques-Rousseau.


Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente de
l?Internationale des fédérations anarchistes

Le Monde libertaire, chaque jeudi en kiosque, 24 pages en couleurs pour deux euros


[ expéditeur/expéditrice <relations-exterieures(a)federation-anarchiste.org> ]


_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center