A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Rassemblement en solidarite avec les prisonniers d'Atenco - Paris 10 mai 2007

Date Wed, 9 May 2007 13:48:22 +0200 (CEST)


JEUDI 10 MAI 2007 à 18 heures RASSEMBLEMENT DEVANT L'AMBASSADE DU MEXIQUE, rue de
Longchamp, 75016, métro Iéna.

A UN AN DE LA RÉPRESSION SANGLANTE À SAN SALVADOR ATENCO
Les 3 et 4 mai 2006, une violente répression s?est abattue sur la population de la
ville de San Salvador Atenco, au Mexique (dans l?État de Mexico). Pendant plusieurs
semaines, les autorités municipales (du Parti de la révolution démocratique, PRD),
estatales du PRI (Parti de la révolution Institutionnelle) et fédérale du PAN
(Parti de l?Alliance Nationale) ont essayé d?empêcher les nombreux vendeurs
ambulants du marché de Texcoco (près de San Salvador Atenco, nombre de ces vendeurs
ambulants viennent de cette ville) d?exercer leur activité. Alors que, dans le même
temps, ces mêmes autorités se proposaient d?octroyer un vaste espace à Wal-Mart
pour construire un centre commercial qui doit ruiner tous les petits commerces.
Projet auquel s?oppose une large partie de la population.

Le mercredi 3 mai, la police expulse violemment 8 vendeurs de fleurs ambulants.
Ceux-ci reçoivent le soutien spontané du FPDT (Front Communal de Défense de la
Terre). Dans les affrontements qui s?ensuivent, un
jeune homme de quatorze ans, Javier Cortés Santiago, est tué. De nombreuses autres
personnes sont blessées. Certaines grièvement. Le lendemain, jeudi 4 mai, 3 000
policiers des différents corps de police
envahissent San Salvador Atenco, procédant à de nombreuses perquisitions sans
mandat, arrêtant plus de deux cents personnes, le plus souvent avec une grande
violence. La quasi totalité des femmes arrêtées subissent des violences sexuelles
allant jusqu?au viol. En plus de ces deux cents prisonniers, nombreux seront les
disparus. Quelques semaines plus tard, une deuxième personne, Alexis Benhumea, un
étudiant de l?UNAM, membre de l?Autre Campagne décède des suites des blessures
reçues au cours de ces journées.

Les paysans d?Atenco s?étaient opposés victorieusement à la construction d?un
aéroport international sur leurs terres en 2002 au début du mandat présidentiel de
Fox. Les autorités de l?État de Mexico, comme celles de
l?État fédéral mexicain ont choisi ce lieu pour faire un exemple sanglant de leur
autorité à deux mois des élections présidentielles.

La brutale répression d?Atenco a pour fonction évidente de faire peur à la
population et plus particulièrement aux mouvements sociaux. Cette politique de
terreur ordinaire combinée à la propagande martelée par la
télévision est une stratégie de criminalisation des luttes sociales. Ce qu?il s?est
passé à Atenco représente un précédent qui a ouvert la voie à d?autres répressions
du même type comme celle quis ?est abattue sur le
mouvement populaire de Oaxaca.

Cette semaine, un an après les faits, trois des prisonniers d?Atenco,détenus dans
la prison de haute sécurité de Palma, Ignacio del Valle Medina, Felipe Álvarez
Hernández et Héctor Galindo Gochicua ont été condamnés à 67 ans et demi de prison
après un procès inique.

Nous tenons à témoigner notre totale solidarité aux prisonniers politiques et à la
population de San Salvador Atenco en lutte pour des conditions de vie digne et
juste. Nous protestons de la manière la plus forte contre l?escalade répressive à
laquelle se livre le gouvernement mexicain et exigeons la liberté immédiate des
prisonniers. Après les intimidations, arrestations, agressions dont ont été
victimes dans de nombreux États du pays des participants à l?Autre Campagne lancée
par les zapatistes, les événements de San Salvador Atenco montrent que le
gouvernement mexicain est prêt à la logique du pire, à utiliser la répression la
plus féroce contre ceux qui luttent en bas, à gauche.

LIBÉRATION DE TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES !

JEUDI 10 MAI 2007 à 18 heures RASSEMBLEMENT DEVANT L'AMBASSADE DU
MEXIQUE, rue de Longchamp, 75016, métro Iéna.













_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center