A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) No Pasaran # 60 + infos diverses

Date Thu, 19 Jul 2007 11:49:22 +0200 (CEST)


SOMMAIRE de No Pasaran n° 60
3 Edito / Sommaire
4 Actualité Votez pour la rue qui gouverne
6 Actualité Législatives : à droite, mais pas trop ?
7 Contrôle Le Revenu Social d?Activité
10 Immigration Invterview d?un membre de la FASTI
12 Témoignage Interview de Maurice Rajsfus
14 Mobilisations Contre Sarkozy à Nantes
16 Réflexions La décroissance comme levier de mobilisation
19 solidarités Brèves
20 International Retour du G8
23 Réflexions Les Mouvements comme pourvoir anti-étatiques
28 International Palestine : de l?impasse politique à la nécessité d?une
solidarité concrète
30 Culture Notes de lecture
32 Divers
(A commander 2 euros au CERED BP 322 44803 Saint Herblain cedex. Chèque REFLEX)

Edito du numéro 60

Les ouvriers ne veulent pas travailler plus, ils veulent des salaires qui leur
permettent de vivre dignement comme l?a démontré avec force la grève des ouvriers
de Kronembourg entre les deux tours. Première grève gagnante à l?aune d?un
quinquennat sarkozyste placé sous le concept du Travail qui rend Libre !
Et des grèves, il en faudrait pour empêcher le gouvernement de faire passer cet été
les réformes sur le service minimum dans les transports, sur l?autonomie des
universités, sur les peines planchers pour les délinquants,
etc. Voulant aller vite en besogne pour montrer toute la détermination de son
gouvernement, Sarko-Fillon sait aussi qu?il ne faudrait pas que la rue reprenne du
poil de la bête. Car comme l?a montré le second tour des
législatives, avec la TVA sociale, le refus de se laisser tondre comme des moutons
a joué dans le sursaut de la gauche.
Mais est-ce le sursaut d?un cadavre moribond ou bien l?annonce d?une reconquête
sociale, sur des bases de gauche de l?électorat populaire, sur un refus et une
opposition frontale à ce gouvernement, élu des vieux et du MEDEF ? A entendre les
discours de Royal sur le SMIC à 1500 euros et les 35 H, c?est plutôt le
social-libéralisme autoritaire qui est en vogue, même si au Parti socialiste,
certains, à l?instar de Mr Fabius voudraient bien, comme l?a fait Sarko pour la
droite, décomplexer la gauche.
Pendant ce temps la gauche de la gauche - Parti communiste, Ligue communiste
révolutionnaire et ?Bovéistes? - continue leur bisbilles. Il est vrai que la
conquête du pouvoir étant sûrement à l?ordre du jour, mieux vaut continuer de se
faire la guerre plutôt que d?organiser la résistance.
Et depuis le 6 mai que s?est-il passé ? A peu près rien. En dehors des émeutes du
soir et des échauffourées les jours suivants, réprimés très durement, aucune force
politique ni syndicale n?a lancé une initiative pour
reprendre la rue. Il fallait attendre nous a t?on dit; Attendre les mesures du
gouvernement ! Comme si on ne les connaissait pas, vu qu?ils étaient au pouvoir
depuis 5 ans. Et maintenant que c?est l?été, on nous dit d?attendre la rentrée, qui
sera chaude, n?en doutons pas...
Si cette force de l?inertie est le signe de faiblesse et d?impuissance de la part
des forces syndicales et politiques de gauche, les libertaires auraient peut-être
pu tenter des initiatives*; car il y en a marre de se plaindre de la trahison des
?sociaux-démocrates? et attendre qu?il soit dans la rue pour y aller. Mais chez les
libertaires aussi, la nécessité de reconstruire un espace politique autour de
thématiques articulant Résistances et Alternatives est à l?ordre du jour. Il serait
temps de s?y coller. Ou alors, là aussi, les querelles de chapelles sont bien plus
essentielles à la vie de chacun que de trouver des points de convergence pour
organiser la lutte
contre cette droite extrême. Car ne l?oublions pas, c?est un courant qui se
développe depuis une vingtaine d?années dans tout l?Occident que nous devons nous
affronter, qui fait sien des idées de la Nouvelle droite des années 80, sur des
questions comme celle de l?identité, le sécuritaire, etc. pour offrir au système
capitaliste les moyens de renforcer ses dominations. Alors, redonnons du sens à un
engagement collectif pour l?émancipation, ne nous résignons pas, et comme l?ont
fait avant nous tou-te-s celles et ceux qui se sont battus, sans savoir quelle
serait l?issue de la bataille...
Toujours lutter pour exister, toujours lutter pour vivre libre !

* A Nantes comme on pourra le lire dans ce numéro un Forum s?est tenu pendant
plusieurs semaines avec plusieurs centaines de personnes.


Voici la présentation de 5 nouveaux livres diffusés par No Pasaran. Vous pouvez les
commander au CERED BP 322 44803 SAINT HERBLAIN CEDEX.

AU PRIX, VOUS RAJOUTER UN EURO DE PORT- CHÈQUE ORDRE REFLEX

Jann-Marc Rouillan. De mémoire (1)
Les jours du début : un automne 1970 à Toulouse. [ éditions Agone ] 208 PAGES.
14.00 Euros

Certains jours de bagarre, apparaissaient sur le campus de petites vieilles, un vol
noir pareil à des étourneaux, toutes en deuil, avec de minuscules chapeaux de
pailles et, sur les genoux, un sac à main de cuir verni. Cette
fois-là, nous les découvrîmes près des anciennes arches du patio. Elles étaient
cinq, assises sur un muret, serrées les unes contre les autres, cachant leur bouche
et leur nez sous des mouchoirs au liseré de violette
pour se protéger des gaz lacrymogènes. « Mesdames, ne restez pas là, vous voyez
bien que c?est dangereux? » leur conseilla le bon La Carpe, appuyé négligemment sur
un manche de pioche.
« Merci mon petit, tu es bien agréable, mais tout ce tracas, vois-tu, ça nous
occupe? »
Nous partîmes en souriant du « ça nous occupe », persuadés d?avoir croisé les
fameuses « mémés qui aiment la castagne » chantées par Nougaro. Dans ce premier
volet « De mémoire », Jann-Marc Rouillan revient sur la fin de son adolescence, à
Toulouse, en 1970. Les premiers amis, premières amours, premiers camarades, puis
les premières armes ; mais aussi l?occasion de décrire une ville, une époque, des
m?urs et des idéaux qui furent déterminants pour celui qui prendra bientôt le
maquis contre la dictature franquiste.
Jann-Marc Rouillan est incarcéré depuis le 26 février 1987 pour ses activités au
sein du groupe Action directe.


RAUL ORNELAS BERNAL, "L'Autonomie, axe de la résistance zapatiste"
(suivi de "L'Autre Campagne : hypothèse plébéienne", avril 2007), traduit de
l'espagnol (Mexique) par Ángel Caído, éditions Rue des Cascades, mai 2007, Paris,
128 pages (format 12 x 17), prix public 9 euros.
"Les lectures les plus diverses ont été faites de la lutte des communautés
zapatistes du Chiapas. Les propositions avancées par ce mouvement social audacieux
ont suscité bien des réactions, qui vont du rejet pur et simple à l'apologie sans
réserves. Tout aussi nombreuses sont les analyses de commentateurs et acteurs
politiques qui se montrent pour le moins sceptiques au regard de la lutte
zapatiste, en particulier celles qui émanent de ce que l'on pourrait appeler la
gauche communiste."
Pour l'auteur, "[...] c'est la construction de l'autonomie qui explique la force et
la vigueur de cette lutte menée depuis vingt ans dans les gorges de la forêt
Lacandone et dont l'EZLN, l'Armée zapatiste de libération
nationale, est une expression fondamentale, mais non la seule". Analyse détaillée
de l'exercice du pouvoir dans le cadre de l'autonomie telle qu'elle est conçue et
mise en pratique par les communautés indiennes
zapatistes du Chiapas, ce livre montre également le lien qui unit la rébellion
zapatiste et les temps forts des tentatives d'émancipation les plus abouties sur
notre continent. (Le traducteur.) Raúl Ornelas Bernal, né en 1962 à Mexico, a vécu
cinq ans à Paris, où il a participé aux activités du Comité de solidarité avec les
peuples du Chiapas en lutte (CSPCL). Il est aujourd'hui chercheur en économie à
l'Université nationale autonome de Mexico (UNAM).

SOUS-COMMANDANT INSURGÉ MARCOS, "Mexique, calendrier de la résistance" (suivi de
"Chiapas : la treizième stèle"), traduit de l'espagnol (Mexique) par Ángel Caído,
éditions Rue des Cascades, mai 2007, Paris, 384 pages (format 12 ? 17), prix public
15 euros.
Alternant évocation de mythes fondateurs des peuples aborigènes et épisodes de la
colonisation espagnole et de la Révolution mexicaine, agissements sordides des
hommes du pouvoir d'hier et d'aujourd'hui, oppression séculaire et rébellion
partout présente des pauvres, ceux d'en bas, le sous-commandant insurgé Marcos de
l'Armée zapatiste de libération nationale, actuel délégué Zéro de la Commission
Sexta de l'EZLN dans le cadre de l'Autre Campagne, nous propose de feuilleter avec
lui les pages d'un calendrier particulier : celui de la résistance, au Mexique, à
la phase actuelle d'intensification du capitalisme, que l'on veuille l'appeler
globalisation, mondialisation ou néolibéralisme.
Marcos nous convie donc à faire ensemble l'état des lieux de l'horreur d'un système
d'exploitation et d'oppression qui nous concerne tous et à éplucher une réalité
occulte, une réalité à deux pas des panneaux publicitaires, des hôtels cinq
étoiles, des restaurants de luxe et des plages idylliques d'un pays que l'on
voudrait transformer, après tant d'autres, en parc thématique et en musée pour ses
propres habitants. (Le traducteur.)
Rue des Cascades - 32, rue des Cascades - 75020 Paris
courriel : ruedescascades(a)no-log.org


Maurice Rajsfus - Jacques Demiguel
La fin du deuxième conflit mondial en 1945, n?a pas signifié la disparition
d'autres guerres, moins visibles. Tristement, les motifs de haine qui opposent les
adultes sont souvent partagés par les enfants. Pourtant rien ne vaut la paix pour
développer de fraternelles rencontres, l'amitié engendre la camaraderie et la
confiance. Alors, si sur cette vielle terre du Moyen-Orient, chargée d?Histoire et
revendiquée par deux peuples, la
concorde peut enfin s'installer entre ceux qui n'en finissent pas de se combattre?
les jeunes réap- prendront à sourire des deux côtés du mur qui les sépare.
Album broché 48 pages couleur format 21 x 30
prix public 10 euros - ISBN : 2-910867-26-9


LE MONDE N'EST PAS UNE GOURMANDISE
"Dessins Against Tout" de GIL - 96 pages dont 32 en couleurs
17 ans après la publication de mon 4ème album de dessins, j'ai cédé aux pressions
aussi amicales que tenaces pour récidiver : ce nouveau recueuil rassemble une bonne
partie des dessins noir et blanc parus dans les albums précédents et de 32 pages
couleurs de dessins réalisés dans les années 90/2000.
Compilation de 20 ans de dessins antifascistes, antiflics, anticurés,
antimilitaristes, anticapitalistes, antitout...parus entre 1987 et 2007 dans la
presse militante : de la Mitterrandie à la Chiraquie, la montée du FN, le rock
alternatif, l'écologie, la religion, Mai 2002, Sarkozy au pouvoir, etc...
Prix public 10 ? - En souscription : 8 ? avant le 1er Septembre 2007 par 10 ex : 70 ?
les chèques seront encaissés à la sortie de l?album en septembre
Chèques à l'ordre de REFLEX- Commandes à envoyer à : CERED BP 322 44803 SAINT
HERBLAIN CEDEX

[ expéditeur/expéditrice <nopasaran(a)samizdat.net> ]
_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center