A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Manifeste pour la liberte syndicale. Luttons contre les bouffonneries du pouvoir - Portugal [pt]

Date Sat, 13 Jan 2007 11:30:09 +0100 (CET)


D'abord, ils ont exigé que nous soyons dans les règles formelles de la loi.
Nous avons joué le jeu, mais nos propositions étaient trop «audacieuses»
pour ces messieurs.

Alors, ils ont inventé des «raisons» qui leur permettent de décreter
l'extinction de notre Association.

Ils disent, par exemple, que la loi ne nous authorise pas à avoir des
étudiants dans le syndicat et que nous n'avons pas le droit de définir les
critères minimaux des principes et de l'éthique, avec lesquels les
candidats doivent être d'accord pour pouvoir appartenir à notre syndicat.

Bien-sûr que nous savions que l'État sait se défendre et qu'il sait qui
sont ses adversaires les plus conséquents.

Mais nous avions parié sur l'exemple des autres pays d'Europe, oú les
syndicats de ce type sont acceptés et reconnus, puisqu'il s'agit de Droits
Humains fondamentaux: la liberté a nous organiser; le droit de nous
gouverner en tant qu'association en indépendance totale, que ce soit par
rapport à des groupes de pression, ou à l'État.

Mais ceci, ils n'étaient pas disposés à céder.

En ordonnant un procès contre notre Association, ils se démasquent,
puisqu'il vient annuler, avec des prétextes formels ridicules, notre droit
fondamental de citoyen/nes et de travailleur/euses à nous rassembler en
Asssociations syndicales, en accord avec nos principes et construisant nos
instances propres, sans que leur contenu viole la loi générale.

En effet, ils usent et abusent de la «loi» comme instrument de répression,
de contrôle et même d'ingérance.

On peut dire ceci en abstrait; mais nous le disons maintenant comme
victimes d'un procès administratif, absurde, kafkien, mais réel, aussi
réel et kafkien que cette «democratie», qui l'est seulement en apparences.

«ILS APPLIQUENT UNE JUSTICE DE CLASSE, UTILISENT LES LOIS D'APRÈS LEURS
INTÉRÈTS DE CLASSE ET EN UTILISANT L'APPAREIL D'ÉTAT DE CLASSE: ILS AURONT
LA RIPOSTE DE NOTRE CLASSE!»

Nous serons d'autant plus libres, qu'ils ne pourront pas nous empêcher de
nous reconnaître comme camarades, comme soeurs et frères, dans le même
combat pour la justice, contre le capital, pour la société sans chefs,
sans exploiteurs, ni exploités.

Vive le Socialisme Libertaire.

Vive la lutte des classes!! Auto-organisons la lutte, sans faiblir!

ACINTERPRO [portugal]
www.acinterpro.org





_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center