A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) L'asticot etait dans le Vert

Date Tue, 25 Dec 2007 20:39:12 +0100 (CET)



Comprenant que casser les reins de nombre d'autoproclamés défenseurs de l'écologie
n'était pas nécessaire - vu que les invertébrés n'ont pas de reins - il s'est
contenté de les flatter dans un premier temps, pour en faire ses vibrionnants
porte-voix juste après.

FORT HEUREUSEMENT, les émissions de mensonges ne produisent pas de CO'. Dans le cas
contraire, vus les énormes volumes de fumées émis pendant et après le « Grenelle de
l'environnement » , la couche d'ozone aurait encore dérouillé. Mais notre
inquiétude n'est pas complètement levée. En effet, imaginons que ce soit du méthane
qui ait jailli de la gueule des créatures ayant henni bruyamment pour afficher leur
satisfaction le 25 octobre, alors les dégâts seraient tout aussi ravageurs pour le
climat. Le politologue Paul Ariès a parlé de Munich de l'écologie à propos de cet
événement. La formule est assez juste, aussi poursuivons l'analogie tout en
marquant ses limites. En 1938, débarquant à l'aéroport du Bourget, Édouard Daladier
fut étonné par la foule venue l'acclamer. Alors il chuchota les mots suivants
« Ah les cons, s'ils savaient! » Le « taureau du Vaucluse » savait que les accords
de Munich entérinaient les visées expansionnistes affichées par Hitler. Là, le «
révolutionnaire Vert » Sarkozy, avec le sens du spectacle qui le caractérise, se
propose d'enfumer les esprits. Le bovin Daladier est dans les poubelles de
l'Histoire. Inversement, « Moi je » ne semble pas prêt de vouloir avaler son
extrait d'acte de naissance. Preuve de sa vitalité, l'agité vient de réussir une
double opération magistrale en deux temps trois mouvements. Comprenant que casser
les reins de nombre d'autoproclamés défenseurs de l'écologie n'était pas nécessaire
= vu que les invertébrés n'ont pas de reins - il s'est contenté de les flatter dans
un premier temps, pour en faire ses vibrionnant§s porte-voix juste après. Résultat
des courses, le revalorisé de l'Elysée, après cet anschluss perpétré sur le terrain
des idées, une kyrielle de néocollaborateurs se charge de promouvoir le « Mon
programme » du goret furieux adoubé par Gore. Allez, il est temps d'aller consulter
un peu ce véritable catalogue de la déroute de ce Grenelle des dupes, des complices
et des... véritables bénéficiaires. Relativement aux programmes affichés et
indiqués brièvement ici, nous nous excusons d'omettre de nombreux « si » (le budget
est trouvé, l'UE l'autorise), mais aussi les « sauf » (il y a de grand principes
mais avec de nombreuses exceptions), etc. Pour autant, et sans trop se fatiguer,
notre oeil a relevé un certain nombre de ces noeuds coulants.
Les investissements dédiés au développement de nouvelles capacités routières et
aéroportuaires ne seront plus augmentés significativement. Au cas où nous aurions
éventé l'embrouille, l'huluberlu Borloo rajoute en sus «sauf en cas de
contournement d'une agglomération, en cas d'intérêt local, etc.»
Il n'y aura pas de nouveaux sites nucléaires. Inutile de pousser un ouf de
soulagement vu que tous les projets se situent sur des sites déjà exploités.
Le volume des pesticides sera divisé par deux... mais la FNSEA en choléra a réussi
à faire disparaître la date butoir.
Un petit mot sur les incinérateurs? Ils continueront encore un bon moment à
disséminer à tout vent leur si mignonne dioxine.
La publicité, y compris dans les écoles, sera moralisée (sic). Séguéla, Decaux et
consorts en tremblent déjà.
Les mômes dégusteront de la nourriture bio dans les écoles, mais c'est surtout la
bioindustrie qui se gavera de profits en faisant bosser les paysans des pays
pauvres à coups de trique (éthique il va de soit).
Un gel des semences OGM est annoncé, qui couvrira la période d'hiver. Mais dès le
printemps venu, Monsanto, Limagrain and Co reprendront des couleurs, puisque comme
le dit Sarkozy « nous ne devons pas condamner tous les OGM et notamment les OGM
d'avenir » . À ce stade on pourrait nous objecter ceci: « vous, les anarchistes,
n'êtes jamais contents. Il y a quand même des choses positives, par exemple dans le
programme « moderniser le bâtiment et la ville » , et puis n'oubliez pas que cet
événement fut une vraie innovation démocratique, vu que quatre mois de débats ont
eu lieu entre syndicats, patronat, collectivités locales, écologistes et
représentants des pouvoirs publics. »
A minima ces arguments sont d'une naïveté confondante et nous allons le démontrer.
Sur le court terme, tout ce qui portera sur ce que l'on peut appeler une « mise en
conformité écologique » fera l'objet de saupoudrages particulièrement médiatisés.
Pareillement nous pouvons affirmer qu'après avoir amorcé la pompe dans tel ou tel
secteur de l'économie pour le compte des grands barons de l'industrie et des
services, ces derniers pourront se livrer à une nouvelle phase d'accumulation du
capital, toujours sur le dos du plus grand nombre. Dit autrement, le capitalisme,
tout frais badigeonné de Vert pourra faire encore plus de fric, ses nouveaux
oripeaux lui conférant un supplément de vertu.
Quant à l'originalité du dialogue promu par Sarkozy via le « pentagone » (les
acteurs cités plus haut), seuls et seules tomberont en pâmoison les laudateurs
(trices) de la « démocratie participative » mise en scène ici dans les grandes
largeurs par le tireur de (grosses) ficelles de l'Elysée. Dans tous les cas, cette
stratégie appelée à resservir à nouveau, vise à court-circuiter un Parlement
pourtant bien docile, et surtout à faire basculer irrémédiablement dans une fosse
sans fond toute idée de véritable démocratie directe.
D'aucuns pleurent à grosses larmes sur la récupération de l'écologie par Sarkozy et
ses amis, les affairistes de tout acabit. C'est leur droit. Constatons que
l'opéra-bouffe auquel nous venons d'assister n'est qu'une énième manifestation de
la déliquescence générale de la pensée et de l'action politique dans ce pays...
après bien d'autres. La plante verte servait de cache-misère à tous ceux qui
niaient l'antagonisme profond et définitif entre exploiteurs et exploités.
Dorénavant le champ est complètement ouvert à tous les semeurs d'une graine qui se
nomme la décroissance. Tant mieux, les libertaires sont de bons cultivateurs.

Sami Chemin

Le Monde libertaire #1493 du 8 novembre 2007


[ texte repris du site http://endehors.org ]
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center