A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Occupation, expulsion, arrestations et manifestation - Geneve

Date Wed, 19 Dec 2007 08:41:10 +0100 (CET)



Ce mardi à 0h., quatre copains sont toujours détenus en attente de voir le juge
d'instruction. La riposte s'organise.

Hier lundi, intersquat et ses amiEs a occupé une maison au Petit-Saconnex. La
police est intervenue une demi-heure après l'entrée des occupants, sans qu'aucune
plainte n'ait été déposée par le propriétaire. Cette maison est affectée au
logement. Elle est vide depuis 18 mois au moins. Et elle appartient depuis le mois
d'octobre à l'Etat de Genève et ne fait l'objet d'aucune autorisation de
construire.

L'évacuation est intervenue en contradiction avec le discours que tiennent le
procureur et Laurent Moutinot depuis cet été: tolérance zéro pour les locaux
commerciaux et retour à la doctrine Bertossa. Pour rappel, ce dernier tolérait les
occupations de logement lorsqu'aucun projet n'était prévu.

Vingt-huit personnes ont été arrêtées sur place et conduites au poste de police.
Six y ont passé la nuit. Quatre sont toujours emprisonnées en attente de passer
devant le juge d'instruction demain mercredi à
8h45.

Face à cette situation, nous vous demandons trois choses:

1. Venir soutenir les inculpés demain mercredi à 8h45 devant le Palais de Justice
(côté Promenade Saint-Antoine);

2. Signer et faire circuler un courrier qui demande le retrait de la plainte pour
violation de domicile déposée par l'Etat de Genève suite à l'intervention de la
police. Cette démarche est importante car la violation de domicile n'est poursuive
que sur plainte (art. 186 CPS). Vous pouvez bien entendu modifier cette proposition
comme bon vous semble. Il faut la renvoyer au plus vite par poste à l'adresse
indiquée ou, mieux, par fax au secrétariat général de la chancellerie 022/3270411.
Voir en annexe à cet article.

Faites-nous savoir si vous avez envoyé cette lettre à :
<intersquataout(a)gmail.com>

3. Nous appelons enfin à un large rassemblement samedi 22 décembre à 13h à l'angle
du chemin des Vignes et de l'avenu de Moillebeau. Des prises de paroles auront lieu
à cet endroit. Si vous souhaitez prendre la parole au nom d'un groupe ou à titre
individuel, contactez-nous par retour d'e-mail.

Il est urgent de réagir contre la répression! Liberté pour les camarades
emprisonnés! Mort aux vaches!

intersquat et ses potes


[ ci-dessous tract par rapport à l'occupation ]

Tandis que l'hôtelier niçois Jeanbart et l'émir séoudien Al-Suleiman effectuent
quelques aménagements dans notre maison de maître du chemin du Petit-Saconnex
(occupée le 13 octobre dernier), nous fêtons ce lundi 16 décembre la centième heure
d'occupation depuis l'évacuation de La Tour dans deux villas situées au 6 ch. des
Vignes et au 18 ch. des Genêts. Nous sommes déterminés à y passer noël et à y
organiser la révolution.

Les deux maisons que nous occupons totalisent 2050 m2 de terrain et 200 m2 de
surface habitable. L'un appartient depuis peu à l'Etat de Genève et l'autre à
l'entreprise de construction zuricoise Karl Steiner AG, laquelle vient de rater son
entrée en bourse à cause de la crise financière aux Etats-Unis. Ni l'Etat ni Karl
Steiner AG n'ont de projet pour ces maisons et terrains: aucune autorisation n'est
demandée ni accordée. Seul un fantôme de plan localisé de quartier hante la zone.
Maison affectée au logement, aucun projet en vue: voici réunies les conditions
fixées par le procureur lui-même pour une occupation durable. On verra bien.

Mon cul (bis)!

Les journalistes-députés-magistrats-architectes-spécialistes ânonnent qu'il n'y a
pas de spéculation, qu'il y a une pénurie de surfaces vides. Nous leur répondons
inlassablement: Mon cul! Les statisticiens ont mal réglé leur télescope.
Volontairement sans doute, car le discours de pénurie rend les locataires dociles.
Et pourtant, en six occupations nous avons ouvert plus de 8'000 m2 de plancher.
Combien d'infokiosques, de crèches, d'ateliers, de cantines possibles? Combien de
mal-logés bien logés dans les cinq maisons occupées depuis août? Au lieu de cela:
du vide et du pognon, énormément de pognon. Ces deux petites villas ont par exemple
rapporté chacune à leurs anciens propriétaires 1,7 Mios., soit une somme totale
permettant à une personne de vivre 62 ans avec le salaire mensuel médian genevois.

Action directe

Plus que jamais, la question du logement réclame l'action directe. Qu'une
magistrate municipale socialiste ait proposé récemment le même «remède» à la «crise
du logement» que le président fascistoïde français montre à quel point les
régiments d'experts et les parlementaristes forcenés échouent dans leur volonté de
faire le bonheur des gens à leur place. Dans le cas qui nous occupe (ou plutôt que
nous occupons), un plan localisé de quartier est en force depuis 1982 ! (PLQ 27399)
et rien n'est concrétisé. La justification des immenses pouvoirs délégués à l'Etat,
notamment en matière d'aménagement, serait l'efficacité de la planification.
Vingt-cinq ans d'attente pour deux barres d'immeubles, est-ce que c'est efficace?
Et quand bien même: ce que nous voulons n'est pas planifiable. Nous ne voulons pas
attendre 25 ans pour que l'Etat ou Karl Steiner AG construise des immeubles où les
habitants s'enferment à double tour, sans espaces collectifs, éloignés du centre
autant que de la campagne dans une zone intermédiaire et où la seule activité
possible est le sommeil.

La flicaille convoque à tour de bras pour faire cesser les occupations. Samedi,
elle assiégeait la pacifique Assemblée des mal-logés! Des copines et copains de
Lausanne ont été condamnés pour l'occupation d'une maison vide depuis 6 ans et
occupée depuis 3 en plein centre ville. La maison de paille est en sursis. Il y a
une semaine deux maisons étaient évacuées à Florence par les forces
anti-terroristes. La police lucernoise arrête 250 personnes protestant contre la
fermeture de leur centre alternatif. Solidarité avec eux tous. Nous ne nous faisons
pas d'illusion: le gouvernement de gôche défendra toujours la propriété des
Acropole Real Estate, Speerstra Invest, Rolaco Holding, Karl Steiner AG contre les
pauvres, les sales, les roms, les squatters.
Mais nous nous en foutons: cette fois-ci, on reste!

Nous voulons la fin de la propriété et la fin de l'Etat: nous les aurons.

Le collectif d'habitant-es du 6, ch. des Vignes

***

PROGRAMME
Lundi

13h. Entrée
14h. Fête de la centième heure d'occupation depuis l'évacuation de La Tour
16h. Aménagement intérieur et atelier gnocchi (amène tes patates farineuses)
19h. On mange les gnocchi
21h. Tournois de cartes (tarot, jass, bataille, memory, etc.)

Ensuite, tous les jours Kantine des Vignes vers 13h. (on commence mardi avec la
fondue, amène ton caquelon et ton réchaud) et salon de thé vers 15h. Ce mardi,
l'infokiosque se délocalise: discussion historique sur les Black Panthers à 17h.


[ infos reprises du site http://ch.indymedia.org/fr ]
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center