A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�_ The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Trk�
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Linchpin : un nouveau journal anarchiste - Ontario

Date Tue, 4 Dec 2007 22:57:01 +0100 (CET)



Un nouveau journal anarchiste, Linchpin, vient de voir le jour en Ontario. Il
s'agit d'un joli magasine d'agitation de huit pages publié par nos camarades de la
nouvelle fédération anarchiste Common cause.

Pour l'instant, le journal n'est qu'un pdf disponible sur leur site web (le site
[http://linchpin.ca], le pdf [http://http//linchpin.ca/files/linchpin1.pdf]) mais,
rapidement, les camarades veulent en distribuer des milliers. L'ambition des
éditeurs de Linchpinch est de développer un journalisme anarchiste portant sur les
luttes sociales et politiques se déroulant en Ontario, ce qui semble assez réussi à
la lecture de ce premier numéro. On retrouve au sommaire de l'édition de novembre
des articles d'agitation politique (sur le «deux poids, deux mesures» de la justice
bourgeoise, sur l'Afghanistan, sur les revendications territoriales des premières
nations), une entrevue avec un syndicaliste (sur la dérive des TCA), un texte
d'intro à l'anarchisme, une page culturelle, etc. À lire, donc (d'ailleurs, pour
ceux et celles qui n'aiment pas les pdf, il y a, au milieu de cette page
[http://linchpin.ca/linchpin1], un sommaire des textes en HTML).


Common cause

La fédération Common cause est toute récente, elle n'a été fondée que le 29
septembre dernier. Contrairement à ce que certainEs pourraient penser, il ne s'agit
pas d'un 'front' de la NEFAC mais d'un groupe autonome.

L'initiative de la nouvelle fédération est venue de la jonction des derniers
membres et sympathisantEs de la NEFAC en Ontario avec une poignée d'immigrantEs
d'origine irlandaise ayant milité dans le Worker's solidarity movement (WSM).
Concrètement, la NEFAC avait «fermé les livres» en Ontario et était dormante. C'est
l'arrivée de «sang neuf» qui a relancé les débats sur l'organisation.

Plutôt que de réactiver la NEFAC, qui n'a jamais vraiment décollée en dehors de
Toronto (et même là!), les camarades ont décidés de lancer un processus beaucoup
plus large pour fonder une fédération anarchiste ontarienne. Ce fut apparemment une
très bonne idée parce qu'une tournée de conférences sur le thème «construire un
anarchisme populaire» les a amené dans une demi-douzaine de villes et leur a permis
de recruter quelques dizaines de sympathisantEs sur la base d'une courte
déclaration d'intention [http://www.nefac.net/en/node/2259].

La nouvelle organisation a été fondée lors d'un congrès tenu le 29 septembre à
Toronto. Les congressistes se sont entendu sur une plate-forme et une constitution,
sur la nécessité de produire un journal bi-mensuel gratuit et d'opérer un site web,
se sont élus des officiers et ont adhéré à Anarkismo [http://www.anarkismo.net] (un
regroupement international centré sur un site de nouvelles). La nouvelle
organisation place l'anarchisme militant au coeur des mouvements sociaux,
non-seulement sur les lieux de travail mais également dans les quartiers, le
définit comme anti-oppression (sexisme, racisme, sectarisme religieux, homophobie,
etc.), anti-impérialiste et écologiste. Les militantEs reconnaissent la nécessité
de se fédérer sur des bases régionales, nationales et internationales (ahem, la
NEFAC... et peut-être une confédération nord-américaine) mais pensent qu'il faut
d'abord construire des groupes réellement actifs et capable de dépasser la pétition
de principes.

Pour l'instant, Cause commune revendique des groupes locaux à Hamilton, Toronto,
Sudbury, et Kitchener-Waterloo ainsi que des membres un peu partout en province.
Déjà, des démarches sont entreprises pour monter des groupes à Ottawa (meeting
demain soir!) et Windsor.

Et si on assistait, enfin!, au décollage de l'anarchisme organisé au Canada anglais?


[ texte repris du site http://voixdefaits.blogspot.com blogue d?actualité sociale
et politique par le collectif anarchiste La Nuit (NEFAC Québec) ]
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center