A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Compte rendu - Manif contre le nucléaire et les lignes THT - Manche

Date Sun, 29 Oct 2006 16:39:38 +0100 (CET)


samedi 28 octobre 2006
Dépêche afp chopé sur yahoo : SAINT-LO (AFP) - Environ 3.500 personnes selon les
gendarmes, jusqu'à 4.000 selon les organisateurs, ont manifesté samedi dans la
Manche contre un projet de ligne à très haute tension (THT) qui doit acheminer
l'électricité du futur réacteur nucléaire EPR de Flamanville (Manche) vers le sud.
Les manifestants étaient venus des départements que doit traverser la THT, la
Manche, l'Ille-et-Vilaine et la Mayenne, à Saint-Hilaire du Harcouët, un village de
4.300 habitants, situé dans la Manche, quasiment à la frontière des trois
départements.
"Les lignes à haute tension nuisent gravement à la santé", "Les pylônes nous
mettent sous tension", pouvait-on lire sur les banderoles mais aussi ""Non à l'EPR,
oui aux énergies renouvelables".
"Construire un EPR dans le nord de la Manche pour envoyer l'électricité jusque dans
le Maine c'est d'une stupidité notoire. Et les effets des champs électromagnétiques
d'une THT sur la santé des hommes et des animaux sont reconnus", a affirmé Didier
Angers du Réseau Sortir du nucléaire.
Le projet consiste à construire une ligne double à 400.000 volts d'environ 150 km
partant de la commune de Périers, dans la Manche, pour être reliée à la ligne
Rennes/Le Mans. Le tracé exact est en cours de définition.
Le coût du projet est d'environ 180 à 220 millions d'euros, selon EDF.
Fin juin environ 2.OOO personnes, avaient selon les organisateurs manifesté à Laval
contre la THT.
Mi avril, quelque 12.500 personnes selon la police, 30.000 selon les organisateurs,
avaient manifesté à Cherbourg, près de Flamanville pour protester contre le
nucléaire civil.


Maintenant ceux et celles qu'ont oublié les journaleux :

Un bon petit cortège (une vingtaine de personnes) libertaire, radical, autonome
avec deux drapeuax noirs et deux noir et rouge. Une petite table de presse du CRAN
(collectif radicalement antinucléaire de Caen). 500 tracts de distribués. Un petit
collage tout au llong du parcours de la manif et des slogans tels que : "C'EST PAS
LES ELECTIONS QUI ARRETERONS LE NUCLEAIRE ! c'EST L'ACTION ET LA LUTTE POPULAIRE!"
" société nucléaire, société policière" "le nucléaire ca crée des emplois dans les
cimetières et les comissariats" "absention au conseil régional mais pas aux
élections"

Un peu de happening : l'anpag n'a pas trop apprécié notre slogan contre les
élections et les verts étaient un peu vert de rage que l'on soit juste derrière eux
en train de gueler nos slogans.

Les affichettes collées le long du parcours et les tracts passaient tres bien,
plusieurs personnes sont venues nous en demander pour photocopier ou coller dans
leurs villes ou village.
Le cortege en lui même : En tête le réseau sortir du nucléaire puis tous les
collectifs et assoc contre la tht et l'eper, ensuite la conf puis la LCR et enfin
la gauche auttrement (quelle belle recup) puis les verts et nous les libertaires
fermant le cortège.

Les points negatif : manque de coordination pour apporter tout le matos (il en
manquait) , cortege libertaire un peu mou parfois (pas assez gueulard, nous etions
quand même au moins vingt!) et nous n'avons pas su nous placer dans la manif cad a
la traine comme d'hab. derriere les verts alors qu'il aurait été facile de se
placer derriere les colllectifs ou la confede et devant les partis (LCR,
Alternative a gauche, verts). Lorsque nous descendons dans ce genre de manif c'est
pour faire du bruit et se faire remarquer pas pour se retrouver entre nous en queue
de cortege et discuter tranquillement.

Les points positifs : beaucoup de gens de Caen sont descendus, des contacts etablis
dans le sud manche, bonne distrib du tract, bon collage. Le CRAN est né et cette
manif a permis de fédéré les gens et de faire une première action collective à nous
maintenant de continuer le boulot.

Ces propos et ces jugements n'engage que moi et j'accepte toute reaction ou
critique. A bon entendeur....

Zapata vive ! La lucha sigue!

Père peinard.

-------

Texte distribué dans la manifestation
CONTRE LA SOCIETE NUCLEAIRE
CONTRE LES T.H.T.
PRENONS NOS LUTTES EN MAINS

Suite à l?annonce de la construction de nouveaux réacteurs EPR à Flamanville, de
nouvelles lignes EDF « très hautes tensions » (THT) vont être construites dans le
bocage normand et mayennais pour joindre la centrale nucléaire de Flamanville au
réseau national et breton.
Ces lignes nous semblent à plus d?un titre dangereuse, mais au delà c?est bien la
relance du programme nucléaire qui est néfaste, ainsi que le Monde et la société
qui l?accompagnent.
Les T.H.T sont dangereuses. Les effets des champs électromagnétiques sur notre
santé et celles des animaux sont aujourd?hui largement connus. Notamment avec les
leucémies infantiles. Elles sont destructrices de la faune et plus particulièrement
du bétail. Ce n?est pas pour rien que RTE et EDF proposent des dédommagements.
C?est là le prix du silence. Le même prix qui fait taire les nord-cotentinois
achetés à coup d?argent atomique.

Lutter contre les T.H.T., c?est lutter contre l?EPR à Flamanville et ailleurs et
contre la société nucléaire en général. Le nucléaire et le Monde dans lequel il
prolifère est dangereux. Dangereux par les désastres environnementaux et sanitaires
qu?il génère, de Tchernobyl à Cherbourg. Dangereux par la prolifération de l?arme
atomique qu?il abrite. Dangereux par l?exploitation de l?Afrique Noire (comme
l?exploitation des mines d?uranium au Nigéria) et de ses dictatures qu?il
entretient et par la société policière de contrôle qu?il participe à développer.
Ainsi depuis quelques années un certain nombre de simulations d?accidents
nucléaires ont servi de laboratoire aux gestions autoritaires des foules qui ne
manqueront pas de s?imposer en temps de catastrophes écologiques majeures ou de
crises sociales importantes.

Le nucléaire passe toujours en force, et ce depuis sa création. Parce qu?il est
l?une des faces des sociétés capitalistes contemporaines. C?est ainsi qu?il s?est
développé au cours des années 70 en France. A coup de CRS contre les populations
locales. Et le voile démocratique dont les nucléocrates d?EDF, AREVA ou RTE se
parent ne doit pas nous illusionner. Il n?y a pas de nucléaire citoyen, pas plus
que de nucléaire durable. Ils ont déjà décidé pour nous et ne plieront devant notre
propre détermination.

C?est pour cette raison que nous ne pouvons laisser la lutte entre les mains des
marchands de rêves qui nous promettent que 2007 et les présidentielles arrêteront
le programme nucléaire, ou ceux qui, comme entre autres les Verts, jouent double
jeu comme au Conseil Régional de Basse-Normandie, ou leur abstention a permis à une
motion pro-EPR de passer? ce n?est pas en négociant que l?on obtiendra quoi que ce
soit mais en s?organisant pour inverser le rapport de force par la lutte et
l?action directe : la manifestation, les occupations de sites, les sabotages, les
perturbations de réunions ...


Le Collectif Radicalement Anti-Nucléaire (CRAN):

Nous nous sommes organisé-e-s en collectif depuis peu. Nous sommes principalement
caennai-se-s. Pour certain-e-s d?entre-nous la lutte anti-nucléaire n?est pas
nouvelle. Nous étions un certain nombre par exemple à organiser un espace autonome
avec la coordination contre la société nucléaire au sein du Village Alternatif
Autogéré et Anti-Nucléaire d?avril dernier à Cherbourg.
Nous nous sommes réuni-e-s autour d?un projet commun contre le nucléaire et la
société dans laquelle il se développe. Pour affirmer notre refus du nucléaire et de
ses désastres quotidiens de la Biélorussie à Cherbourg. Pour dénoncer la
prolifération de l?armement nucléaire et le développement de la société de contrôle
social et policier qui lui sont intimement liés. Pour s?opposer à la dictature de
son armada d?experts et l?expropriation de nos propres vies qui s?y déploient.
Egalement pour remettre en lumière le lien entre nucléaire et capitalisme et
insister sur la nécessité de rompre avec la notion de développement fut-il durable?
Nous nous sommes réuni-e-s également autour de pratiques communes : l?action
directe contre les nucléocrates et leurs entreprises de destruction du vivant, le
refus des logiques électoralistes et du fétichisme organisationnel (politique ou
syndical), la réappropriation de l?histoire de la lutte antinucléaire, à travers la
réédition de textes anciens ou plus récents, l?échange d?infos et d?analyses sur la
question du nucléaire.

CRAN(a)no-log.org

_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
http://ainfos.ca/fr


A-Infos Information Center