A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Oaxaca : repression en vue , la resistance s?organise

Date Thu, 5 Oct 2006 09:32:09 +0200 (CEST)


Les groupes de manifestants ont renforcé leurs barricades de rue et ont préparé des
cocktails
Molotov dans cette ville du sud du Mexique, au milieu des rumeurs d?incursion de
forces du
gouvernement, tandis que des hélicoptères d?artillerie survolaient la nuit de samedi à
dimanche le centre ville.

Quelques journaux de la capitale méxicaine ont déjà dédié leurs premières pages aux
photos de
deux hélicoptères de l?armée et d?au moins un avion militaire survolant le centre
d?Oaxaca
dans la nuit de samedi.
Tandis que le journal Reforma disait qu?une guerre était préparée à Oaxaca, El
Universal a
informé que des hélicoptères, des avions et 15 camions avec soldats se sont
concentrés à
Huatulco, centre touristique du Pacifique, à grande distance par tyerre de la ville
d?Oaxaca.
Un seul hélicoptère a été vu dans les environs de la ville dimanche.
Un fonctionnaire du Secrétariat de la Défense Nationale dans la ville de Mexico a dit
dimanche qu?il n?avait pas de détails sur les vols réalisés le week-end ou sur la
concentration de forces.
Les manifestants ont répondu aux survols en faisant détonner de puissants pétards
qui ont
secoué les rues et les édifices historiques en rendant encore plus nerveuse la
population.
Ils ont également renforcé leurs barricades avec des sacs de ciment et des troncs
d?arbres,
en jurant de repousser tout policier ou soldat qui avance par la ville.
Les rues étaient presque complètement vides dimanche, dans un contraste marqué avec
la vie
normale dans Oaxaca, une ville coloniale fameuse pour sa cuisine traditionnelle,
culture et
ruines préhispaniques.
En mai, des dizaines de milliers de professeurs en grève ont pris les rues de la
capitale en
demande de meilleurs salaires.
En juin, le gouverneur Ulises Ruiz a envoyé la police pour tenter de récupérer le
centre de
la ville. Depuis lors, des centaines d?étudiants gauchistes et anarchistes se sont
joints aux
professeurs en grève, en construisant des barricades, en brûlant des autobus et en
prenant
des stations de radio et télévision.
Ils demandent la démission de Ruiz, en signalant qu?il a fomenté une fraude dans les
élections étatiques de 2004 et qu?il utilise des groupes paramilitaires pour
combattre des
dissidents.
Au moins deux personnes sont mortes dans des fusillades intermittentes et des
dizaines ont
été blessées dans des chocs entre la police et les manifestants. Durant la nuit, les
manifestants brûlent des pneus et arrêtent des véhicules à la recherche d?agents en
civil,
lesquels disent-ils sont employés pour les attaquer.

Associated Press, 01 octobre 2006 (20 h heure francaise).
Traduction :Fab, santelmo(a)no-log.org
_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr


A-Infos Information Center