A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Appel a solidarite contre la repression - Caen

Date Tue, 30 May 2006 22:17:58 +0200 (CEST)


Le mouvement dit « anti-CPE » a été marqué à Caen, comme dans bien
d'autres villes, par des affrontements avec les forces répressives de
l'Etat. Il y a eu au moins une douzaine d'inculpations.
Une commission anti-répression a été mise en place. Du fric estcollecté
pour les amendes, les frais de tribunaux, les dommages et intérêts, le
cantinage des personnes qui sont ou seront détenues. Des centaines d'euros
ont déjà été collecté mais il en faudra vraisemblablement plusieurs
milliers !!!

Le SIA de Caen appelle tous les camarades, groupes, réseaux et syndicats
libertaires se trouvant dans des villes où il y a eu peu ou pas
d'inculpations à se montrer solidaires en envoyant du pognon, en
organisant des collectes et/ou des concerts de soutien.
Envoyez les chèques (à l'ordre du SIA) à notre boite postale avec la
mention « Soutien aux inculpés anti-CPE » écrite au dos. On transmettra
rapidement à la commission anti-répression. La solidarité ne doit pas
être un vain mot !

Ne laissons pas les émeutiers seuls face à la répression !!!

Voici un bref récit des incidents et des procès.

Dés le début du mouvement, l'ambiance a été alourdie par les violences
policières survenues lors du festival « Bar à Zique ».
Lors de ce festival, des petits concerts sont organisés sur 3 jours dans
pas mal de bars de la ville. Le climat est un peu particulier cette année
car, en plus du malaise et de la grogne sociale général dans le pays, la
mairie et la préfecture de Caen ont mis en place peu de temps auparavant
un arrêté anti-alcool qui interdit la consommation de picole dans les rues
du centre-ville le jeudi soir, qui est le soir de sortie privilégié des
étudiantEs. Des petits rassemblements de protestation ont eu lieu suite à
cet arrêté. Des contraventions ont été dressées, des jeunes embarqués, les
flics sont énervés.
Le vendredi 10 mars, le festival « Bar à Zique » touche à sa fin. Il y a
beaucoup de monde en ville. La police multiplie les contrôles agressifs.
Ça finit par déraper. Quelques canettes volent sur une voiture de
patrouille. La réaction policière est brutale et disproportionnée. Des
dizaines de flics en civil ou en tenue anti- émeutes débarquent dans les
rues, chargent, tabassent, gazent,
embarquent. Les gens refluent, se regroupent, une centaine de personnes
érigent de petites barricades avec des jardinières, des poubelles. Les
incidents violents vont se poursuivre pendant 3 heures au milieu des
détonations de flash-ball dans un centre ville partiellement noyé sous les
gaz lacrymos.
Des dizaines de personnes sont arrêtées (dont plusieurs sont inculpées).
Les blesséEs se comptent aussi par dizaines.

Le jeudi 31 mars, lors d'un blocage de périphérique, la police gaze et
charge à plusieurs reprises. Des gens prennent des coups de matraques et
une personne est inculpée pour jet de pierre. L'action se termine en une
grosse bousculade avec les forces de l'ordre qui dure un quart d'heure.

Le 04 avril, une manif sauvage de 6000 personnes se heurte à la police en
voulant occuper une nouvelle fois le périphérique. Les affrontements vont
durer 3 heures. La police tire 350 grenades avant de se replier car elle
est débordée. Elle déclare 37 blessés (légers pour la plupart). Il y a 4
interpellations parmi les manifestants.

Le 06 avril, 2000 personnes occupent la gare. En fin d'après-midi, la
situation dégénère. Des affrontements éclatent. La police gaze, charge et
matraque de nombreuses personnes. Elle veut se venger de son humiliation
au périphérique 2 jours avant. Une fois les gens évacués brutalement de la
gare, les forces anti-émeutes vont charger sans répit le cortège et le
poursuivre à travers la ville pendant prés de 2 kilomètres, gazant (avec
des grenades spéciales) et frappant tout ce qui bouge. La police déclare 5
blessés. Il y en a au moins une quinzaine parmi les manifestantEs. 8
interpellations suivies d'inculpations.
Une personne passe en comparution immédiate et prend 3 mois fermes pour
jets de projectiles.

Le 1er mai, des étudiantEs encore mobiliséEs occupent un Mac Do en ville
et repeignent la façade. Le soir, 2 personnes seront interpellées. Elles
passent en comparution immédiate. Une personne prend 120 heures de TIG,
l'autre 240 heures de TIG+ 8 mois avec sursis (elle était jugée aussi pour
des jets de projectiles à la gare le 06 avril)+ 1500 euros pour une autre
affaire de dégradation. Les 2 ont à payer solidairement 600 euros pour le
nettoyage du Mac Do. Un nouveau procès aura lieu en octobre car Mac Do
réclame de nouveaux dommages et intérêts pour « manque à gagner » (ils ont
du fermer le restaurant pendant le nettoyage).

Le 17 mai, une personne est passé en « procédure de conciliation » pour
être monté sur une voiture afin de filmer une énorme bousculade avec la
police devant la préfecture le 28 mars. La voiture était déjà défoncée
mais elle écope quand même de 3000 euros de dommages et intérêts à payer
avant le 02 juin sinon il y aura procès en correctionnelle.

Le 18 mai, 2 personnes passent en correctionnelle pour les incidents de «
Bars à Zique ». L'une prend 4 mois avec sursis. L'autre 3 mois avec
sursis.

Un mineur doit comparaître le 1er juin.
Une autre personne le 13 juillet, une autre le 18, 2 personnes le 22 août,
une autre le 24 et une dernière le 25.
Nous ferons un bilan plus complet des peines prononcées à la rentrée de
septembre.

Des tracts, communiqués, photos et vidéos du mouvement « anti-CPE » à
Caen sont disponibles sur http://collectifetucaen.free.fr

Salut et anarchie !

Source SIA-
Syndicat Intrecorporatif Anarcho-syndicaliste
BP 257
14013 CAEN CEDEX
s.ia(a)laposte.net


_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr


A-Infos Information Center