A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Temoignage des manifs en Grece du samedi 6 mai

Date Wed, 10 May 2006 23:38:33 +0200 (CEST)


Bonjour compagnons (et oui en Grèce on ne dit pas camarade car trop
communiste et les dégâts occasionnés par leur collaboration a marqué les
esprits)
Donc samedi il y a eu deux manifestations : la première uniquement
anarchiste et 'libertaire' et une autre ''avec le FSE''.
La première a été assez suivie : plusieurs centaines de personnes environ.
Cette manif était plus qu'encadrée par la police en robocop  avec gazeuse
pouvant projeter un gaz paralysant à environ cent mètre. Cette manif
était tendue mais il n'y a eu aucun incident et la manif s'est dispersée
dans le calme.
En revanche la deuxième 'manif' était une action des groupes anarchistes
grecs. Il y a eu donc une première action qui est partie du milieu de la
préparation de la manif du FSE. Début des hostilité devant la city-bank
complètement détruite à coup de pioche et de cocktails, puis tout s'est
enchaîné très vite : deux banques, un concessionnaire de voiture, d'autres
bâtiments. Quelques manifestants du FSE qui scandent « fascistes », alors
une action anti-caméra et appareil photo s'engage, quelques appareils
sont détruits.
L'action finit devant le comissariat de police ou un car de flic brûle
ainsi qu'une voiture de flic. Il y avait un flic à proximité qui pris de
panique tire quelque coup de feux en l'air, mais il en faut un peu plus
pour arrêter les grecs. Quelques gaz lancer avec une sorte de bazouca
(comme en france). Mouvement de panique. Devant une bouche de métro
certains s'engagent dans la bouche, certains grecs crient « no no ».
mouvement de panique, remonté de quelque personne de la bouche de métro,
charge d' un flic (type CRS) le flic est derrière deux anars grecs [qui]
sortent une barre de fer et le font reculer. Une grenade explose juste à
l'entrée de la bouche et donc tout le monde descend dans le métro pour
s'y réfugier. D'autres continuent sur le parcours du FSE. Ambassades
attaquées : USA,France, Allemagne. Bâtiment d'institutions grecques
(parlement,palais de justice..). un flic  brûle [????] devant le
parlement. Puis les manifestants s'engagent dans une rue bourgeoise type
rue victor hugo. Le macdo situé à l'entrée de la rue voit ses vitrines
tomber puis  les manifestant-e-s s'engagent dans la rue commerçante, les
vitrines des  magasins éclatent sous le poids des jets de pierres et des
pioches, quelques cocktails sont encore lancés. C'est la fin de l'action.
Le bilan annoncé dans un premier temps est énorme : on  parle d'une
soixantaine d'arrestations, en  réalité 17 personnes sont retenues par la
police. 11 On des chefs d'inculpation allant jusqu'à « tentative de
meurtre sur un représentant de l'ordre ».  6 sont gardés par la police,
les flics n'ont pas de motif pour les garder mais ils ne les relâchent
pas ce qui est contraire à la loi. Parmi ces personnes il y a un ukrainien
qui est sans papier et qui n'a pas fait sont service en Ukraine donc si
un mandats d'arrêt est lancé contre lui  dans  son pays  il pourra
demander l'asile politique. Un   mineur de 17 ans s'étant fait interpelé
un cocktail à la main. Et une personne s'étant déjà fait arrêtée dans les
années 90 et qui avait attendu plus de 18 mois avant sont procès ce qui
est illégal et qui  avait protesté en faisant la grève de la faim et qui
avait été relâchée.
Un rassemblement devant le bâtiment ou ils étaient arrêtés a été organisé,
une centaine de personne étaient présentes.
Depuis les jeux olympiques une nouvelle lois anti terroriste a été votée
et les millitants ont peur des  sanctions qui vont être appliquées car
c'est la première fois que le gouvernement parle de tentative de meurtre
sur un représentant des  forces de l'ordre.
Voila pour les infos les plus importante si vous pouvez diffuser ce
texte, ça serait bien car un soutien international  vis-à-vis des actions
grecques permettrait de montrer au gouvernement grec que les actions
violentes ne sont pas perçues négativement en Europe et dans le monde car
si nous ne faisons rien ce sera dur pour les grecs de résister. Car le
gouvernement n'hésite pas à engager et couvrir les fascistes pour lancer
des attaque très violentes contre les différents groupes anars ou
libertaires dans le pays.



_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr


A-Infos Information Center