A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) En lutte contre la misere sociale !

Date Mon, 27 Mar 2006 11:46:51 +0200 (CEST)


Un mois que le mouvement contre le CPE s?amplifie. Contre le CPE ? Oui,
mais pas seulement, contrairement à ce que les médias, les politiciens
et certains syndicats disent. A Tours, nous sommes aussi pour l?abrogation
de la loi sur l?égalité des chances, le retrait du décret sur le contrôle
des chômeurs, l?abrogation du CNE, du dispositif LMD et bien d?autres
choses. On peut parfois déplorer un manque d?intérêt pour l?interpro, mais
nous ne pouvons pas être taxés de corporatistes, ce qui est très positif.
Elargir notre mouvement aux salariés et chômeurs est une nécessité, et
il faudrait continuer le travail de diffusion vers les entreprises et les
ANPE, même si les salariés réfléchissent toujours à deux fois avant de
perdre leur paye et que les chômeurs sont très souvent isolés les uns
des autres. Nos AG ont décidé d?aller aux intersyndicales, mais ne nous
faisons pas d?illusions : elles n?ont pas aidé à la grève générale contre
la réforme des retraites en 2003, elles ne le feront pas plus
aujourd?hui ; ce sont uniquement les sections combatives qui peuvent nous
aider. Le minimum que nous avons à leur demander, sans y consacrer trop
d?énergie, est le dépôt de préavis de grève couvrant de manière
illimitée les personnels de la fonction publique ; dans le privé on fait
la grève sur le tas. Mais c?est avant à nous de créer les contacts, de
mandater des personnes pour le relais des informations, et d?aider dans la
mesure de nos moyens. Par ailleurs, nous déplorons toujours aussi
fortement l?absence de caisses de solidarité pour payer une partie des
salaires des grévistes, ce qui est un gros frein aux grèves (pourtant, ce
n?est pas faute pour la plupart des syndicats de brasser des millions
chaque année). Quant aux forces politiques n?attendons rien des partis
de gauche qui préparent déjà les élections de 2007 : si ce mouvement
échoue, cela fera leur affaire, puisque la seule solution qu?ils
avanceront pour changer les choses sera de voter pour eux (comme d?hab).
Remarquons que contre le CNE, similaire au CPE

(2 ans de période d?essai), syndicats et partis de gauche n?ont rien tenté?

Et l?action ? A Tours le blocage de l?IUT a pris une tournure très
conflictuelle avec une partie des étudiants, stimulés par l?UNI et un
petit groupe d?activiste faisant également penser à l?extrême-droite,
même s?il serait abusif de coller cette étiquette à la majorité des
anti-grévistes, et encore moins à l?ensemble des étudiants de l?IUT. Par
contre, il y a un noyau formé pour une bonne part de fils à papa bien
égoïstes qui emploient le « moi je » à tour de bras, et qui n?ont même
pas le courage d?assumer qu?ils sont pour le CPE. Profitant de cette
alliance provisoire des arrivistes, des fachos et des petit-bourges
encouragée par certains profs, le CA de l?université essaye de
décridibiliser notre lutte en organisant un référendum. Comme si les
référendums était organisés pour ce qui nous concerne en temps normal
dans notre pseudo-démocratie (Sur l?adoption du CNE ? Au travail, en
politique ?), et comme si dans notre système nous pouvions considérer
que l?organisation des référendums est démocratique. La démocratie sur
convocation non merci, oui à celle des AG.

Sur l?utilité du blocage, nous renvoyons au journal du mouvement Demain
en main n°1. Les actions qui peuvent bloquer des lieux d?étude, mais
aussi de travail ne sont pas à négliger, surtout si elles touchent au
portefeuille des patrons et/ou permettent la redistribution immédiate
des richesses. Dans le capitalisme, s?en prendre au profit est toujours
un moyen de pression efficace. Si nous bloquons les voies SNCF, pensons
à bloquer le fret pour paralyser les marchandises, au lieu de bloquer
les voyageurs. Piller des magasins alimentaires, ou genre la FNAC, pour
redistribuer les richesses produites par la collectivité et qui profitent
avant tout à une minorité s?est déjà fait sur d?autres mouvements.

 
Une dernière proposition : voter une liste d?action très large en AG,
dans laquelle la commission action choisira ensuite, en secret. Le
fonctionnement actuel nous rend dépendant de quelques personnes, alors
que nous pouvons allier démocratie et efficacité.

........................................................................
........................................................................

Pour recevoir gratuitement 3 numéros de notre lettre de liaison, envoyez
ce coupon à :

STSET
B.P. 31303
37013 TOURS CEDEX 01
(ne pas mentionner GARAS dans l?adresse)

Nom :
Prénom :
Adresse :  
Profession :

Groupement d?Action et de Réflexion AnarchoSyndicaliste // Courriel :
garas_tours(a)hotmail.com

[ expéditeur/expéditrice <garas_tours(a)hotmail.com> ]



_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr


A-Infos Information Center