A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Alexis, etudiant mexicain, on va pas t'oublier

Date Fri, 16 Jun 2006 23:39:23 +0200 (CEST)


SAN SALVADOR ATENCO, Mexique, 4 mai 2006 : 3 500 policiers attaquent le
village, situé à une quarantaine de kilomètres de Mexico, parce que ses
habitant-e-s se sont opposés vigoureusement, en 2001, à une expropriation
de leurs terres, décidée par le gouvernement pour la construction d'un
nouvel aéroport international. Parce que depuis cette date l'organisation
autonome de ces paysans, le FPDT (Front des villages pour la défense de
la terre),
intervient régulièrement aux côtés d'une population menacée par les
mégaprojets de la "merdonité" qui construit les autoroutes, les
hypermarchés, les usines de mort là ou naguère poussaient le maïs et les
"nopales". Un garçon de 14 ans, Francisco Javier Cortés, est assassiné
d'une balle par un policier. Un autre, Alexis Benhumea, étudiant à l'UNAM,
fou de danse, de mathématiques et de justice, est atteint à la tête par
une grenade lancée à tir tendu, à bout portant. Son agonie a duré un peu
plus d'un mois. Des dizaines de maisons sont saccagées, 300 personnes
arrêtées, des dizaines de femmes violées pendant leur transfert en
prison.
A Toulouse, le consul du Mexique, l'ophtalmologue Saint-Martin, refuse de
condamner la violence du pouvoir.

Que fait la police ? Elle obéit aux ordres : elle pille, elle torture,
elle viole, elle assassine.

PARIS, France, 16 juillet 1942 : 13 152 juifs parisiens, dont 4 115
enfants, sont arrêtés, et enfermés au Vélodrome d'Hiver. La plupart
mourront dans le camp d'extermination d' Auschwitz (Pologne).

Que fait la police ? Elle obéit aux ordres : elle arrête et organise la
déportation des juifs.

PARIS, France, 17 octobre 1961 : des centaines d'ouvriers algériens, qui ont
manifesté pacifiquement leur soutien à la cause de l'indépendance de leur
pays, sont assassinés par la police parisienne. La plupart des corps sont
jetés dans la Seine.

Que fait la police ? Elle obéit aux ordres : elle assassine des
terroristes, des Arabes.

MONTFERNEIL, France, 27 octobre 2005 : Bouna et Zyed, deux adolescents de
la "banlieue" meurent électrocutés, parce que les policiers les ont
contraints à se réfugier dans un transformateur de l'EDF.

Que fait la police ? Elle obéit aux ordres, elle nous débarrasse de la
racaille.

TOULOUSE, France, 6 avril 2006 : des membres de la B.A.C. frappent
violemment des étudiants venus faire une action "blocage" à la gare
Matabiau. Que fait la police ? Stop, on fatigue ! ! !

On pourrait prendre beaucoup d'autres exemples de ce genre, qui montreraient
à qui veut bien s'informer, réfléchir, apprendre honnêtement, que la police,
l'armée, l'Etat, harcèlent, humilient, assassinent mille fois plus que ceux
que l'on appelle, dans les médias en particulier, "les délinquants".

ALEXIS BENHUMEA : nous n'allons pas t'oublier, toi, mort à 20 ans parce
que tu es allé, comme étudiant participant à l'"Autre Campagne" zapatiste,
manifester aux côtés des paysan-ne-s d'Atenco.

Nous n'allons pas t'oublier, parce que vous portez, vous autres Mexicain-e-s
de l'"Autre Campagne", des rêves, des idées et des expériences qui disent
que d'autres mondes sont possibles. D'autres mondes, et même d'autres
polices, comme celles des communes autonomes du Chiapas ou du Guerrero, où
les policiers (de même que les juges) sont désignés, pour une durée
limitée, sans salaire et sous contrôle permanent, par l'ensemble des
habitants des villages, pour assumer des tâches définies par ces mêmes
villageois-e-s.

En réalité, Alexis, c'est pour cela qu'ils t'ont assassiné. Parce qu'ils
ne supportent pas que les gens d'en bas s'organisent pour dire et faire
que leur destin, celui des pueblos, des quartiers, des terres, des
montagnes et des rivières, leur appartienne à eux tous, à elles toutes, et
non aux chefs, aux entrepreneurs, aux dirigeants des multinationales,
des partis ou des Etats à leur service.

Il se trouve, Alexis, que nous voulons partager tes rêves, tes idées, tes
expériences.

Toulouse, le 9 juin 2006

[ mail repris de la mailing liste [cspcl] - http://cspcl.ouvaton.org ]



_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr


A-Infos Information Center