A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Presse apatride

Date Mon, 31 Jul 2006 16:57:54 +0200 (CEST)


Jouer sur l?atypie ou l?exceptionnalisme en discutant de l?anarchisme s?avère
plutôt facile. La criminalisation de ses tenants, l?âgisme ou encore le réformisme
chez certains journalistes se chargent habituellement très bien de véhiculer ces
jugements.

Plusieurs ouvrages publiés au Québec ayant comme sujet le drapeau noir se livrent
donc à la défense de ses porteurs. Celui de Marc- André Cyr sur l?histoire de la
presse anarchiste québécoise de 1976 à 2001, ainsi que l?imposante postface de
Françis Dupuis-Déri, politicologue qui dénonce cette criminalisation de la
contestation depuis quelques années, n?y font pas exception.

Sortant des sentier battus par Normand Baillargeon, Cyr explore cette presse
inédite dans l?histoire du Québec. Objets d?un mémoire de maîtrise présenté il y a
deux ans, six journaux ont été retenus afin de dresser «un portrait anarchiste de
l?actualité mondiale et québécoise.»

Cette idée de réunir La Nuit, Le Q-Lotté, Rebelles, Hors d?Ordre, Hé? Basta!,
Démanarchie était nécessaire. Avant de songer à «donner des fondements au
mouvement libertaire contemporain», l?auteur ressuscite ces publications tirées
parfois à si peu d?exemplaires que leur existence aurait été bien plus tard
occultée.

L?anarchisme, qui lutte pour l?abolition du pouvoir et de l?oppression tout
acabit, se manifeste tout au long du 20e siècle au Québec. De la crise de la
conscription de 1917 à la publication du Refus global, il est impossible pour le
moment d?en tracer les contours aussi aisément qu?en observant les journaux que
ses tenants francophones ont commencé à produire à partir de 1976.

Sans nécessairement posséder de plate-forme précise, ces collectifs libertaires
-dont les contours ont gardé leurs mystères- jettent sur le monde un regard plus
que lucide. Il est ainsi question des perspectives sur l?«ordre militaire» et les
«résistances» dans le monde à la fois bipolaire et sans repères à partir de 1970,
puis dans celui où s?instaure le «Nouvel Ordre mondial» à la suite de
l?effondrement de l?URSS.

Tout au long du livre, capitalisme, réformisme, néolibéralisme,
syndicalisme, nationalisme, consumérisme et sexisme passent à la moulinette des
anarchistes dans une analyse avant-gardiste en considérant ce que les historiens
et historiennes retiennent aujourd?hui de la période. La crise économique
capitaliste reste au c?ur de leurs préoccupations, et la manière dont les
dirigeants tentent de s?en sortir est décortiquée avec cet humour noir qui
caractérise ces groupes antiautoritaires.

Cyr aborde les productions de deux générations d?anarchistes québécois aux
idéologies aussi fluctuantes que nombreuses. L?une s?abreuve de la fin du
capitalisme d?État et l?autre du mouvement contre la mondialisation néolibérale
connaissant un certain paroxysme au Sommet des Amériques de 2001. Dans un style
concis et objectif, il réussit à rendre l?essence de cette mouvance insaisissable,
sans toutefois parvenir à enrayer notre soif d?en connaître davantage sur les
groupes qui produisent ces journaux.

Francis Dupuis-Déri retouche cette omission que contraint souvent l?histoire de
l?anonymat et du pseudonymat, omniprésents dans la presse subversive. Dans cette
vaste postface introspective, il dresse un bilan critique et juste de la presse et
de la mouvance anarchistes de 2001 à 2006, composée du Trouble, de Ruptures, de
Cause commune, La Mauvaise Herbe, Les Sorcières et Anarkhia.

Dupuis-Déri persévère depuis des années à déconstruire le mythe de l?anarchiste
dans les medias officiels. Il aurait été intéressant de traiter de la vision des
médias de ces anarchistes, qui visiblement se passionnent de l?actualité. Or,
comme Marc-André Cyr le signale à plusieurs reprises, cet ouvrage constitue une
«une brique dans la muraille» de l?histoire de l?anarchisme au Québec que de plus
en plus d?audacieux de son gabarit ont soumis à la rigueur de la recherche
universitaire.

Marc-André Cyr, La presse anarchiste au Québec (1976-2001), suivi de Francis
Dupuis-Déri, Idées noires. Les anarchistes et leurs journaux au Québec
(2000-2006), Montréal, Les Éditions Rouge et Noir, 2006, 222 pages.

_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr


A-Infos Information Center