A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Courant alternatif # 161 - ete 2006

Date Sat, 15 Jul 2006 20:42:10 +0200 (CEST)


*** SOMMAIRE
Edito p. 3
REPRESSION
Nous sommes tous des délinquants p.4
L?été de tous les dangers p.7
COLONIALISME
Ils refusent la retraite du combattant pour eux-mêmes p.8
Rubrique Big Brother p.10
DOSSIER:
LES EMEUTES DES BANLIEUES AU REGARD DU MOUVEMENT ANTI CPE p.11
COLONIALISME
Comment se fait un département français ? L?exemple de Mayotte P.23
DÉVELOPPEMENT
autoroutes maritimes : l?idéologie techno-marchande a encore frappé p.24
SANS-FRONTIERE
Mexique : où l?or bleu est signé Coca-Cola p.27
Contre les barrages en Islande p.28
DEBAT
Retour sur une manif p.31
LIVRES p.32


*** EDITO

L'état du monde continue de s'aggraver, les pauvres font les frais des
politiques des puissants et les luttes se multiplient ?. Comment éclairer
un sujet plus qu'un autre sans opérer ce qu'à longueur de journée les
médias officiels font, c'est-à-dire un tri hiérarchisé selon la proximité
de l'événement, la nationalité des victimes et l'air du temps qu'il fait.
Commencer par les infos franco-françaises ou coloniales puis les
préoccupations du peuple français et en rapide flash les calamités du
monde extérieur? Au plus près, ce sont les mouvements de soutien aux
familles en danger d'expulsion qui invoquent la désobéissance civile
pour s'opposer à la logique d'Etat ; un sursis est accordé juste pour
l'été pour permettre au gouvernement de partir en vacances sans risquer
une confrontation sociale et la contagion des revendications à tous les
sans-papiers, stopper la colère avant qu'elle ne s'organise trop.

Puis la chaleur de l'été, les risques de pollution et le recensement des
vieux avant qu'ils ne s'échappent pour de bon et la rage de devoir
supporter une telle gestion sociale et médicale dans un pays hyper
développé ! Malgré tout, la France va bien : le chômage baisse (en fait,
c'est le nombre de chômeurs recensés par l'Etat qui diminue), l'équipe de
foot se qualifie et le président fait un bilan très positif de l'action de
son premier ministre (sans toutefois faire référence à l'augmentation de
27% des profits).

Mais alors pourquoi les gens sont-ils encore dans la rue ? Certes la
question n'a que peu d'importance, l'essentiel c'est l'économie, établir
et commenter un bilan qu'il soit positif ou négatif d'ailleurs,
l'attention portée aux chiffres détourne ainsi le regard des vraies
questions. On peut ajouter à cet excellent bilan, les centaines de
sans-papiers expulsés chaque jour, les arrestations tout azimut de tout ce
qui bouge, se voit ou dérange car le gouvernement revendique cette
politique de nettoyage administratif qui touche cependant concrètement des
familles, des enfants, des plus pauvres et démunis ; ce sont des
atteintes à la vie de personnes réelles qui subissent le diktat d'un bilan
chiffré.

Et puis, il ne se passe rien hors de l'hexagone qui vaille d'être
commenté, même si depuis près de deux mois des milliers d'étudiants en
Grèce occupent plus de 350 sites académiques, subissent une répression
digne des heures noires de la dictature des colonels, dans l'indifférence
des médias européens pour leur lutte contre le libéralisme capitaliste et
les critères de gestion imposés par l'OMC et l'Union Européenne qui visent
à privatiser l'enseignement
universitaire. Donc si tout va bien en France, tout va mieux dans le reste
du monde : les américains continuent de consolider la démocratie en Irak
qui "avance à grands pas" ; les européens progressent dans tous les
domaines et le "Mondial" prouve bien cette supériorité de l'Europe du
football sur le reste du monde !

Les américains, eux, font des progrès sémantiques à Guantanamo où 38
prisonniers ont été innocentés de l'accusation "d'ennemis combattants";
ils sont devenus des N.E.C ?not enemy combatants ? mais lorsque des
avocats ont réclamé leur libération, l'administration a rectifié cette
"erreur" : les 38 ne sont pas des N.E.C mais des N.L.E.C ? no longer enemy
combatants- c'est-à-dire qu'ils ne le sont plus, ils deviennent des
"anciens" combattants ennemis qu'il faut garder autant que nécessaire.
Quant aux tentatives de suicides en nombre ce sont des "conduites auto
destructives manipulatrices", un suicidé de Guantanamo est un kamikaze qui
s'en prend à l'image de l'armée américaine.

En fait, le bonheur démocrate n'est jamais bien loin ... mais
malheureusement il y a eu une fausse note dans ce bonheur généralisé,
c'est ce soldat israélien kidnappé par de barbares palestiniens (il y a
près de 10 000 prisonniers palestiniens ?hommes, femmes et enfants- dans
les geôles de l'Etat d'Israël, sans procès, ni avocats pour la plupart)
car un soldat israélien n'est jamais simplement un militaire d'une des
armées la plus puissante du monde et "la plus morale" ; il y a ce trait
d'union atavique avec les autres pays occidentaux. Ce soldat est le
symbole de toute une idéologie et d'un système de valeurs qui pèsent
évidemment plus que les 10 000 "terroristes"
emprisonnés. Alors c'est une pluie de 350 obus en une opération, nommée
cyniquement "pluie d'été",qui s'abat sur une bande de terre de 45 km de
long pour 6 à 10 km de large, dans laquelle sont enfermés 1,3 million de
palestiniens, c'est l'usage de la force armée maximum pour -nous le
répètent sans cesse les journalistes autorisés- délivrer un jeune caporal
franco-israélien ? un seul être manque et c'est la destruction totale
programmée car Israël est fragile ! Ne suffit-il pas d'un spectacle de
théâtre joué par des enfants palestiniens pour menacer son existence et
obtenir ainsi de la mairie de Cenon (33) l'interdiction de la
représentation ! Ou d'un journaliste au nom à consonance maghrébine que
molesteront les services de sécurité israélien à Paris (devant le mur des
justes!) demandant que FR3 envoie une autre personne, moins suspecte!

Mais on parle peu de guerres en ces temps dans les journaux de l'été :
juste d'une force européenne de pacification en République Démocratique du
Congo (RDC) et aussi de représailles armées en Palestine contre ces
terroristes de palestiniens. Mais il s'agit de forces armées, de
technologie militaire sophistiquée, de moyens disproportionnés utilisés
contre des populations démunies qui meurent sous les bombes, qui meurent
des destructions de leurs ressources minimum : famine, manque d'eau ?
des milliers de victimes mortes, blessées ou emprisonnées. Qu'il s'agisse
de l'Afrique ou des offensives armées d'Israël, rien ne se fait dans la
nuance et pour retrouver un soldat à Gaza on peut tuer des centaines
d'autres personnes et surtout en profiter pour continuer à détruire ce qui
reste d'un pays qui s'appelle toujours Palestine!?. En RDC, énième
intervention armée occidentale, déploiement de force du Nord au Sud et
mise en place d'un contrôle néocolonial avec les barrages et les soldats
qui arrêtent les autochtones. L'Eurofor-RDC s'installe avec 2000 hommes
qui s'ajouteront aux 17000 casques bleus déjà sur place pour surveiller
les élections prévues le 30 juillet avec mission d'y rester pour les 4
mois qui suivent. La RDC, pays dont le sous-sol est un des plus riches du
monde, qui a eu plus de 4 millions de morts soit plus que la seconde
guerre mondiale occidentale, victimes de la faim et de la maladie, ce pays
va bénéficier de la protection des armées les plus riches et les plus
modernes du monde ?. Qui pourtant n'ont rien vu ce 30 juin quand la
dispersion policière d'une manifestation fait 10 morts dont 9 civils à
Matadi, un responsable de la Monuc (mission de l'ONU en RDC) reconnaît ne
rien savoir de ce qui s'est passé !

Non, le monde ne marche pas à l'envers, c'est nous qui avons la tête en
bas et pour faire la révolution, selon les conseils de la gauche et de
l'extrême gauche en France, il faut d'abord remettre nos pieds sur terre,
bref se changer soi-même puisque le monde est tel qu'il est, il faut
s'adapter avant de le changer sans trop de dégâts pour les privilèges
occidentaux !

Consensus général, mondial et planétaire, le monde ne peut pas changer, il
peut s'améliorer, se réformer mais il faudra lutter avec énergie et
croyance contre tous ces rebelles qui veulent foutre en l'air "nos
démocraties"!

Est-ce cette logique qui explique que si cette année on a vu en France de
vraies révoltes, l'une a récolté la répression et un certain mépris
politique, l'autre, menée par des millions de
manifestant-es qui ont fait reculer le gouvernement d'un tout petit pas, a
été encensée par l'opposition politique de tous bords? Des banlieues aux
universités la marge est encore grande et le débat mérite d'être posé, ce
que propose le dossier dans ce numéro.

De toutes les façons il faudra détruire ce vieux monde avec sa modernité
citoyenne, le changer est un impératif qui ne s'accorde pas avec les
réformes, ni les consensus de toute sorte, la torpeur de l'été ne peut
endormir notre volonté d'en finir avec cette société de classes.

[ info reprise du site : http://oclibertaire.free.fr ]

_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr


A-Infos Information Center