A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Argentine : les responsables politiques des assassinats de Dario et Maxi toujours en liberte

Date Sun, 2 Jul 2006 09:31:21 +0200 (CEST)


Cela fait quatre ans, en pleine apogée des mobilisations sociales, et
alors que les
piqueteros n?étaient pas encore rejettés par une partie de la "classe
moyenne", que
Dario Santillan et Maximiliano Kosteki ont été assassinés lors de ce qu?on
appelle
ici le Massacre d?Avellaneda. Les organisations sociales se mobilisent
aujourd?hui
pour qu?après les condamnations des policiers assassins (lors d?un procès
il y a
seulement quelques mois) les responsables politiques qui ont "ordonné" et
planifié
cette répression meurtrière soient à leur tour jugés et condamnés.

LES RESPONSABLES POLITIQUES TOUJOURS EN LIBERTE

Quatre après le "Massacre d?Avellaneda", aucun fonctionnaire public du
gouvernement
de Eduardo Duhalde n?a été jugé pour leur responsabilité comme auteurs
intellectuels
des meurtres de Darío Santillán et de Maximiliano Kosteki.
Six mois avant le Massacre d?Avellaneda, lors des journées des 19 et 20
décembre
2001, l?État assassinait 38 personnes. Depuis la chute de Fernando De la
Rúa, les
manifestants continueraient d?occuper les rues ; mais les partis
traditionnels, avec
une précision presque exacte, se ?répartissaient? les rôle de chacun.
En janvier 2002, Eduardo Duhalde assume comme président de la Nation. En
février,
les forces policières assassinent Javier Barrionuevo (MTD d?Esteban
Echeverría) et,
en avril, blessent par balles Juan Arredondo (MTD Aníbal Verón). Pour
quelques
secteurs de la société ce serait deux faits isolés et la responsabilité du
"fou
seul". Cependant, les deux cas "annoncent" la répression du 26 juin 2002.
Auparavant, le spontanéisme de milliers de manifestants avait peu à peu
diminué.
Subsistaient alors les mouvements de travailleurs sans emploi, avec
d?autres acteurs
(des assemblées populaires, des organismes de défense des Droits
Humains...), comme
partie d?une recomposition naissante des liens sociaux et la conséquence
croissance
de la mobilisation.
Dans ce contexte, le Massacre d?Avellaneda -avec deux assassinats et plus
de 60
blessés par balles- est la continuation de la politique d?un État qui
réprime pour
casser les formes d?organisation qui surgissent pour donner une réponse aux
conditions que le système capitaliste impose.
Bien que les responsables "matériels" ont été récemment condamnés à des
peines de
prison, aucun fonctionnaire n?a été jugé. Eduardo Duhalde, Juan José
Álvarez (ex
secrétaire de sécurité), Alfredo Atanasoff (ex chef de Cabinet), Felipe Solá
(Gouverneur de la province de Buenos Aires), Jorge Vanossi (ex ministre de
Justice),
Luis Genoud (ex Ministre de Sécurité et Justice de la province de Buenos
Aires),
Jorge Matzkin (ex Ministre de l?Intérieur), Carlos Soria (ex chef de la
Secrétariat
d?Intelligence de l?Etat-SIDE) et son second, Oscar Rodríguez, continuent à
bénéficier de leur liberté et jouissent de la plus grande impunité.
En octobre 2003, le président Néstor Kirchner a soutenu que s?ouvriraient les
archives de la SIDE et de la Police Fédérale et de celle de la province de
Buenos
Aires. Cependant, le décret à seulement permis aux trois juges du tribunal
(qui a
jugé les policiers) de les consulter et de décider. Ni les familles ni les
parties
civiles n?y ont eu accès. La volonté politique de condamner les
responsables de la
Massacre de Avellaneda a pris fin avec la condamnation des auteurs matériels.

Luciana/Valeria, ANRed, 22 juin 2006.
http://anred.org/article.php ?id_article=1561

Traduction : Fab, santelmo(a)no-log.org

_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr


A-Infos Information Center