A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Lettre d'information de la librairie Quilombo - avril 2006

Date Tue, 18 Apr 2006 19:38:04 +0200 (CEST)


Bonjour, lors du mois de mai, une fois n'est pas coutume, nous organisons
deux
débats, le 3 mai avec Eric Hazan autour de son livre LQR et le 25 mai
autour de deux ouvrages consacrés à la Commune de Paris. Et par ailleurs à
Paris les 17 et 18 juin se tiendra un salon du livre libertaire -
retrouvez toutes les infos nécessaires sur notre site internet.

bonne lecture, à bientôt,
L'équipe de Quilombo

Prochain débat
http://www.librairie-quilombo.org/debats.htm

le mercredi 3 mai à 19h45
Au Cicp - 21ter rue Voltaire - 75011 Paris
En présence de l'auteur Eric Hazan
LQR - La propagande au quotidien

Editions Raisons d'agir - 2006 - 122 pages - 6 euros
De modernité à gouvernance en passant par transparence, réforme, crise,
croissance ou diversité : la Lingua Quintae Respublicae (LQR) travaille
chaque jour dans les journaux, les supermarchés, les transports en
commun, les « 20 heures » des grandes chaînes, à la domestication des
esprits. Comme par imprégnation lente, la langue du néolibéralisme
s?installe : plus elle est parlée, et plus ce qu?elle promeut se
produit dans la réalité. Créée et diffusée par les publicitaires et les
économistes, reprise par les politiciens, la LQR est devenue l?une des
armes les plus efficaces du maintien de l?ordre.
Ce livre décode les tours et les détours de cette langue omniprésente,
décrypte ses euphémismes, ses façons d?essorer les mots jusqu?à ce qu?ils
en perdent leur sens, son exploitation des « valeurs
universelles » et de la « lutte antiterroriste ». Désormais, il n?y a
plus de pauvres mais des gens de condition modeste, plus d?exploités mais
des exclus, plus de classes mais des couches sociales. C?est ainsi que la
LQR substitue aux mots de l?émancipation et de la subversion ceux de la
conformité et de la soumission.


La sélection du mois
http://www.librairie-quilombo.org/selection.htm

LES FILS DE LA NUIT - Souvenirs de la guerre d'espagne (juillet 1936 -
février 1939) suivi de A LA RECHERCHE DES FILS DE LA NUIT
Antoine Gimenez, Les Giménologues - L'INSOMNIAQUE - 16,00 ? - 558 pages
La première partie de cet ouvrage est constituée du manuscrit original
des Souvenirs de la guerre d'Espagne, d'Antoine Gimenez. Il y conte tout
ce qu'il a vécu au sein de la colonne Durruti, entre 1936 et 1938, sur le
front d'Aragon. La seconde partie est consacrée à une étude critique du
Groupe International de cette colonne (cantonné à Pina de Ebro), portant
sur les principaux épisodes de la guerre dans sa zone d'intervention, sur
les collectivités paysannes et, plus généralement, sur les groupes de
francs-tireurs, les " Fils de la Nuit ", qui furent formés sous le
contrôle des colonnes.


LA MORT DE L'ASILE
Jacques Lesage de La Haye - Les éditions LIBERTAIRES - 10,00 ? - 213 pages
Jacques Lesage de La Haye, après avoir passé onze ans et demi en
prison, a été psychologue au CHS de Ville-Evrard et chargé de cours à
l'université de Paris VIII. Et ici, là et ailleurs, il n'a cessé de
dénoncer toutes les formes d'enfermement. Dans ce livre où se mêlent
souvenirs personnels et analyses théoriques il nous raconte l'histoire
finalement assez peu connue de l'anti psychiatrie. De sa critique psy et
de sa critique sociale de l'asile. De sa volonté de promouvoir, via
notamment des pratiques autogestionnaires, la part d'humanité du fou. De
sa lutte pour abattre les murs de l'enfermement et réinsérer le fou dans
la vie sociale Aujourd'hui, tout en continuant à subsister ici ou là,
l'asile a été largement remplacé. Le secteur psychiatrique comprend en
effet foyers de jour et de nuit, appartements associatifs,
collectifs et thérapeutiques, centres d'accueil thérapeutique à temps
partiel, hôpitaux de jour, centres médico-psychologiques, centres de
crise et d'accueil d'urgence... Pour autant, et ce livre en témoigne, la
bataille est encore loin d'être gagnée. Pire, à l'heure du
déferlement d'un véritable délire sécuritaire savamment orchestré par les
maîtres du monde, elle s'annonce âpre et si ce livre, qui est un livre de
combat, sort aujourd'hui, ce n'est nullement un hasard. Tout juste une
nécessité !

LES BRISEURS DE MACHINES - DE NED LUDD A JOSE BOVE
Nicolas Chevassus-au-Louis - Seuil - 20,00 ? - 264 pages
Les " fauchages volontaires " de champs d'OGM par José Bové et ses amis
expriment une forme radicale de résistance à un développement technique
considéré comme injuste et néfaste. Cette violence a une longue
histoire, trop peu connue, qui débute avec les bris de machines
textiles dans l'Angleterre de la fin du XVIIIe siècle sous la conduite
d'un légendaire " général Ludd ". Le luddisme est né, et connaîtra en
Europe divers avatars pendant tout le XIXe siècle, pour ressurgir
aujourd'hui. Longtemps considérées, tant par les théoriciens du
capitalisme que par le mouvement ouvrier, comme des mouvements
réactionnaires de refus du " progrès ", ces révoltes sont, depuis peu,
réexaminées. Les études historiques désormais portent un regard bien
moins dédaigneux sur les briseurs de machines ; la recherche économique
réinterprète le luddisme comme l'expression d'une alternative à la
production de masse choisie par la première révolution industrielle ; une
nouvelle critique de la société industrielle, à partir des années 1970, a
pris pour cible la mécanisation et l'automatisation ; et des mouvements
actuels, comme les fauchages d'OGM, sans se référer
explicitement au luddisme, en reprennent les grands thèmes et les modes
d'action. C'est à retrouver cette histoire et à évaluer sa
signification sociale qu'est consacré ce livre. Alternant récits et
analyses, il a pour fil directeur l'idée que le choix d'introduire une
machine ou une nouvelle technologie est un choix politique. Loin d'être
neutre, ou inexorable comme on le croit trop souvent, la mécanisation et
l'automatisation procèdent toujours de l'exercice d'un pouvoir, au profit
d'un groupe humain et au détriment d'un autre.

L'EVOLUTION, LA REVOLUTION ET L'IDEAL ANARCHIQUE
Elisée Reclus - LABOR - 14,00 ? - 153 pages
" Les hommes timorés, que tout changement emplit d'effroi, affectent de
donner aux termes d'évolution et de révolution un sens absolument opposé.
L'Evolution, synonyme de développement graduel, continu, dans les idées
et dans les m?urs, est présentée comme si elle était le contraire de
cette chose effrayante, la Révolution, qui implique des changements plus
ou moins brusques dans les faits. C'est avec un
enthousiasme apparent, ou même sincère, qu'ils discourent de
l'évolution, des progrès lents qui s'accomplissent dans les cellules
cérébrales, dans le secret des intelligences et des c?urs ; mais qu'on ne
leur parle pas de l'abominable révolution, qui s'échappe soudain des
esprits pour éclater dans les rues. "

LE DROIT DU TRAVAIL EN DANGER - UNE RESSOURCE COLLECTIVE POUR DES
COMBATS INDIVIDUELS
Laurent Willemez - Editions du CROQUANT - 12,00 ? - 159 pages
Le droit du travail est en danger : réquisitoires et entorses remettent
symboliquement et pratiquement en cause le dispositif d?encadrement légal
du travail salarié et de protection des travailleurs qui s?était
progressivement mis en place. Sur fond de dérégulation et de
désinvestissement de l?État, mais aussi de division syndicale et
d?asthénie des luttes sociales, la ?sécurité juridique? des salariés n?a
pas cessé de se détériorer.
Or le droit est une arme de plus en plus utilisée : défense des
salariés devant les prud?hommes, recours contre les licenciements
collectifs, syndicalistes spécialisés dans l?action juridique et
judiciaire, stages de formation juridique... Depuis le début du siècle,
des dirigeants syndicaux et des militants ont compris, en effet, que le
droit pouvait être une ressource pour transformer les relations
sociales, accroître la protection des salariés ou imposer de nouvelles
normes. Ainsi le droit du travail a-t-il été progressivement construit
par les représentants des salariés. Mais ces ?progrès? juridiques ont
aussi été obtenus à la suite de luttes sociales, dans des conjonctures
favorables aux salariés : dans les années 1900, après 1936, après 1945,
après Mai 68.
Que se passe-t-il lorsque le droit devient l?arme du faible et
apparaît comme la seule forme de contre-offensive possible face à la
dérégulation et à la remise en cause de la protection des salariés ? Le
droit ne conduit-il pas aussi à individualiser les conflits sociaux et à
renforcer la délégation à des spécialistes au sein des organisations
syndicales ?

L'ESCLAVAGE A LA FRANCAISE - LE CODE NOIR (1685 et 1724)
Robert Chesnais - NAUTILUS - 7,00 ? - 82 pages
En 1685, Louis XIV codifiait la pratique de l'esclavage dans les
colonies françaises, réglementation complétée en 1724 et restée en
vigueur jusqu'à l'abolition de 1848. Connu sous le nom de " code noir ",
ce texte jette une lumière terriblement crue, dans sa froideur
administrative, sur la condition quotidienne que la France a imposé aux
Noirs, esclaves ou " libres ", durant près de deux siècles. Accompagné
d'une introduction de Robert Chesnais le restituant dans le contexte
général de l'histoire de l'esclavage, il est publié ici avec un
appareil critique indispensable pour en saisir toutes les dimensions,
celles de l'époque et celles d'aujourd'hui.

ROMANZO CRIMINALE
Giancarlo De Cataldo, Catherine Siné (Traducteur), Serge Quadruppani
(Traducteur) - METAILIE - 23,00 ? - 585 pages
Un vieil homme se fait tabasser et voler son portefeuille par un groupe
de petits voyous mais il récupère vite son bien, arme à la main... Quand
il chuchote à l'oreille du voleur son nom, le gamin se met à trembler. Il
pourrait le laisser partir, ce serait plus sage, mais il pense: "Et
depuis quand avons-nous été sages?" Après avoir tué le petit voleur, il
hurle: "J'étais avec le Libanais !" Le Libanais, le Froid, le Dandy, le
Buffle, Patrizia... une bande de petits voyous a fait main basse sur
Rome, entre la fin des années 70 et celle des années 90. Voici l'histoire
authentique de la "bande de la Magliana ", qui a mis la capitale en coupe
réglée. Toute l'histoire souterraine de l'Italie de ces années récentes
(loge P2, terrorisme noir, assassinat d'Aldo Moro, politiciens et
policiers corrompus, services secrets...) défile ainsi sous nos yeux,
sans que jamais Giancarlo De Cataldo renonce aux moyens de la
littérature: avec une écriture jubilatoire il alterne les scènes de roman
noir et les tableaux de m?urs, la bouffonnerie et le drame. Il crée des
personnages forts et originaux, notamment de
magnifiques figures de femme. Ce roman épique d'une incroyable
puissance a été unanimement salué par la presse italienne avant d'être
adapté au cinéma par Michèle Placido.

METIERS
Taro Miura - PANAMA - 18,00 ? - 25 pages
Imagier permettant de découvrir différents métiers à travers les
nombreux outils et instruments qu'ils requièrent, Métiers précise avec un
graphisme clair une certaine idée du travail manuel.

LE MAITRON - DICTIONNAIRE BIOGRAPHIQUE, MVT OUVRIER, MVT SOCIAL Tome
1, Période 1940-1968 de la Seconde Guerre mondiale à mai 1968, A à Bek,
avec 1 CD-ROM
Claude Pennetier, Jean-Pierre Besse, Michel Dreyfus, Jacques Girault -
Edition de l'ATELIER - 65,00 ? - 441 pages
Le tome 1 du nouveau Maitron ouvre une nouvelle étape de la grande
aventure éditoriale qu'est le Maitron, du nom de son créateur. La série
comptera douze tomes, comprenant chacun un volume papier réunissant
quelque 500 biographies et un cédérom proposant environ 2 000 notices. Le
Maitron : Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social
couvre l'Occupation, la Résistance, la Libération, les guerres marquant
l'effondrement du colonialisme pour aboutir à la coupure majeure de Mai
1968. La Libération et la Reconstruction modifient le paysage social ; la
deuxième moitié des années quarante et les années cinquante voient
s'affirmer la présence syndicale et politique,
notamment dans la grande industrie. Les années 1947-1963 sont un temps
fort du mouvement ouvrier rythmé par des grèves puissantes, celles des
cheminots (1947), des mineurs (1948 et 1963). Les syndicats élargissent
aussi leur influence sociale grâce aux élections aux comités
d'entreprise et à la Sécurité sociale. Dans le même temps, s'imposent des
thématiques comme l'anticolonialisme, l'éducation populaire. Le choix des
biographies inclut ainsi la dimension culturelle, l'action politique ou
revendicative des catégories émergentes comme celles des étudiants, des
cadres et techniciens, et s'ouvrent au champ associatif comme au champ
intellectuel.


Infos
http://www.librairie-quilombo.org/infos.htm

Salon du Livre Anarchiste

--
Quilombo est ouvert
du mardi au vendredi de 14h à 20h
et le samedi de 11h à 20h

et se trouve
23 rue Voltaire
75011 Paris
M° Rue des Boulets (l. 9) ou Nation (l. 6)

Pour nous joindre par téléphone
01 43 71 21 07

Pour nous contacter par mail
quilombo(a)globenet.org

Pour visiter notre site
http://www.librairie-quilombo.org

[ expéditeur/expéditrice <<quilombo(a)globenet.org> ]


_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr


A-Infos Information Center