A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Compte-rendu - Actions de blocage et d'information contre la LEC et au dela - Dijon

Date Fri, 14 Apr 2006 10:06:49 +0200 (CEST)


Ce mercredi 12 avril 2006 à Dijon, une cinquantaine de personnes se
retrouve sous la pluie, place Darcy, à 8h du matin, pour une action de
blocage économique et d'information sur la continuation du mouvement. Il y
a des lycéen·ne·s, des étudiant·e·s, des précaires solidaires.

Les manifestant·e·s se rendent en zone industrielle de Longvic en bus
gratuit (personne ne paye, le groupe écartant toute possibilité
d'embrouille par sa solidarité active en cas de contrôle), revendiquant en
acte la gratuité des transports. L'objectif: bloquer le centre de tri
postal.

Un stock de palettes & un chantier situés à proximité sont immédiatement
mis à profit pour constituer une barricade devant les grilles du centre de
tri, et une banderole "il faudra plus qu'un retrait pour avoir la paix!"
est déployée.

Au bout d'une heure de blocage, il semble que ne restent guère que des
employés en fin de service attendant de rentrer chez eux, et le groupe
décide alors de lever le camp. Une petite dizaine de véhicules de
livraison auront été bloqués.

Notons que la distribution de tracts aux employé·e·s travaillant à
l'intérieur aura été empêchée par un directeur zêlé, qui essaiera
plusieurs fois de forcer la barricade, se plaindra beaucoup du fait que
les manifestant·e·s soient masqué·e·s, et finira, au départ du groupe, par
enlever les palettes une à une, sous les applaudissement de quelques
manifestant·e·s s'adressant ainsi aux ouvriers: "profitez de la pause,
pour une fois que vous voyez le patron bosser!".

Le groupe se recharge alors en palettes en chemin, suivi par deux
motards de la police qui ne semblent pas bien comprendre ce qui se passe,
et poursuit sa route en direction du principal rond-point de Longvic.
Là-bas, trois barrages filtrants sont mis en place avec les palettes et
grilles métalliques transportées. Plusieurs centaines de tracts sont
distribués aux automobilistes, des discussions engagées. Malgré les
quelques chauffards qui tentent de forcer le passage, les échanges vont
bon train, et l'on sent l'intérêt des gens, qui gratifient régulièrement
les manifestant·e·s de mots de soutien.

Sur l'un des tracts distribués, on peut lire:

----- 8< -----

CPE, CNE, LEC... et au delà!

Notre mouvement ne s'arrête pas au CPE, mais lutte contre la précarité et
les inégalités sociales! Après deux mois de mobilisation, le
gouvernement commence à plier. Alors ce n'est vraiment pas maintenant
qu'on va s'arrêter!

"Il n'y a pas de négociations possible sur ces bases; nous exigeons le
retrait total de la Loi sur l'égalité des chances et du CNE." "Il faut
avant tout que le mouvement, la grève et les blocages se poursuivent [...]
il faut aussi multiplier les actions communes avec les salariés et les
équipes syndicales, sans oublier les manifestations massives" [...] Nous
dénonçons également la répression croissante des mouvements
sociaux, et exigeons l'amnistie de nos camarades inculpés. Ces attaques ne
font que renforcer notre détermination."

Extraits de l'appel de Lyon,
coordination unitaire nationale étudiante,
lycéenne et salariée, le lundi 10 avril.

----- >8 -----

Un tract intitulé "Il faudra plus qu'un retrait pour avoir la paix", est
également distribué, exposant plus en détail diverses raisons de continuer
à lutter. Il est lisible ici:
https://poivron.org/pipermail/brassicaliste/2006-April/000018.html

Peu après 11h, les barrages sont levés, et le groupe repart, laissant
derrière flics & RG. Un nouveau bus est réquisitionné, et tout se monde se
disperse tranquillement en ville. Au final, une petite action, qui aura
cependant permi d'informer & d'affirmer que le mouvement continue, quoi
qu'en disent les politiciens, syndicats & résigné·e·s!

[ expediteur/expéditrice <contact(a)brassicanigra.org> ]


_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr


A-Infos Information Center