A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Soyons inflexibles !

Date Wed, 5 Apr 2006 13:42:16 +0200 (CEST)


C'est la rue qui gouverne ! C'est la rue qui s'est imposée en deux mois
de manifestations, blocages, grèves, occupations... Mardi 4 avril, elle a
rassemblé, une nouvelle fois, trois millions de manifestants.

Le mouvement s'est amplifié. Des appels à la grève reconductible sont de
plus en plus nombreux et les étudiants n'en démordent pas : c'est la
guerre contre la précarité qu'ils ont déclarée. Ce mouvement ne se
satisfait pas de miettes ni de manoeuvres politiciennes.

Même si le gouvernement joue la montre avec les vacances scolaires et
compte sur un essoufflement de la mobilisation étudiante, la jeunesse a
renoué avec l'action collective et l'action directe. Même sans bloquer
l'économie, les étudiants inquiètent : les AG, les débats et le
quotidien de la grève reconductible ont créé des espaces de reflexion et
d'action qui font école. Le patronat, qui ne redoute rien tant, aimerait
bien qu'on en finisse et de la grève et des manifestations.

La grève des postiers de Bègles, des traminots et des dockers de Marseille
en étaient les signes avant-coureurs. Les grévistes de RFI en sont le
prolongement : les étudiants-grévistes ont réussi là où le syndicalisme
de co-gestion avait échoué ; la précarité ne fait plus partie des grandes
fatalités admises du monde du travail. Après deux mois de lutte acharnée,
l'injustice sociale ne se décline plus comme une catastrophe naturelle.
C'est aussi le sens des liens revendiqués par les étudiants avec la lutte
des sans-papiers : précaires parmi les précaires ; avec les émeutiers de
cet automne : précarité dans la relégation sociale.

Dans un contexte international où le mouvement social est
systématiquement réprimé, les répercussions ne se font pas attendre :
l'Allemagne et la Suède renoncent déjà à leur "CPE".

Nous avons plus que jamais trois millions de raisons de continuer !
Contre le CNE, le CPE, la loi sur "l'égalité des chances", contre la
répression et contre l'avenir précaire que cette société organise pour
les jeunes et les salariés, soyons inflexibles !
Les perspectives du mouvement émergeront des AG d'étudiants, de lycéens
et de salariés...Toutes et tous en grève reconductible !


Paris, le 5 avril 2006

Confédération Nationale du Travail
Bureau Confédéral
Secrétariat médias
medias(a)cnt-f.org

[ expéditeur/expéditrice <medias(a)cnt-f.org> ]


_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr


A-Infos Information Center