A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Film - La Fragile armada

Date Fri, 11 Nov 2005 11:19:51 +0100 (CET)


"La Fragile Armada", documentaire de Joani Hocquenghem et Jacques
Kebadian, filmé en février et mars 2001 au Mexique, de l'intérieur de la
Marche de la dignité indienne, du Chiapas à Mexico, sort en salles à
partir du mercredi 16 novembre, à l'Espace Saint-Michel et à l'Entrepôt, à
Paris, puis, en décembre, dans les salles Utopia de Toulouse,
Tournefeuille et Avignon.

Des projections-débats, en présence des réalisateurs, sont prévues :

le mercredi 16 novembre, à 20 heures, à l'Espace Saint-Michel ;
les samedis 19 et 26 novembre, à 16 heures, à l'Entrepôt ;
le 30 novembre à Bobigny ;
le 2 décembre à l'Utopia de Toulouse ;
le 3 décembre à l'Utopia de Tournefeuille ;
le 5 décembre à Caen ;
le 7 décembre à Saint-Etienne ;
le 13 décembre à Morlaix ;
le 14 décembre à Pantin ;
le 15 décembre à l'Utopia d'Avignon ;
le 16 décembre à L'Ecran de Saint-Denis.

SYNOPSIS

Ce matin de 2001, la montagne grouille : un convoi hétéroclite prend la
route. Escortés par une caravane de tous les horizons, les zapatistes
sortent du Chiapas pour un voyage de 3 000 kilomètres jusqu?à Mexico pour
exiger l?application des accords sur les droits des peuples indiens.

Dans la vapeur étouffante du Sud, le soleil cuisant de l?Altiplano, les
brumes glacées du Nord, villages, banlieues et cités reçoivent les
rebelles en fanfare et vibrent à leurs étonnants discours.

Au rythme des étapes, surgissent les compagnons d?autobus : Angel,
l?instituteur ; Karem, sa fille de quinze ans ; Saturnin, paysan des
montagnes d?Hidalgo ; Rogelio, étudiant contestataire ; Sofia, jeune
Tarahumara féministe ; Pika Hana, l?envoyé du peuple kikapoo ; Sergio,
menuisier et chanteur mixtèque.


Présentation du film par les réalisateurs

Lorsque nous avons filmé la marche des zapatistes à travers le Mexique, à
la fin de l?hiver 2001, nous avons été surpris du panorama aussi bien
temporel que spatial que ce périple nous a fait découvrir.

De la sierra la plus isolée à la plus grande ville du monde, ce tour du
pays est une expérience impressionnante : profusion de visages, de
paroles, de musiques. Mille regards à l'heure, dans la vapeur étouffante
du Sud, le soleil cuisant de l'Altiplano, les brumes glacées du Nord.

Les Indiens aiment à le souligner, ils marchent avec la lune. De la
nouvelle lune du 25 février à la pleine lune du 11 mars exactement , la
durée précise de notre tournage. En cette brève unité de temps, c?est tout
un portrait du Mexique qui se déploie, c?en est aussi une rétrospective et
une perspective d?avenir. Véritable voyage initiatique de quatorze jours
avec cette délégation de guérilleros désarmés, au rythme des étapes,
défilent les siècles et les peuples : 3 000 kilomètres du sud au nord du
pays, cinq cents ans de son existence.

C?est également une occasion de rencontres, des amitiés instantanées de
qui s?est embarqué sur le même navire. La caravane draine des gens de tous
horizons. Dans son sillage bariolé, Indiens des quatre coins du pays,
syndicalistes, militants, bandes de jeunes, groupes punk, activistes
religieux, sympathisants des partis de gauche.

Prolixe, la parole des zapatistes et de leurs interlocuteurs digresse de
l?anthropologie aux contes et légendes, de la politique à la philosophie
et à la poésie, s?étend sur les grandes étapes qui ont formé le Mexique
contemporain : les anciens mondes mayas, purépécha, zapotèques, le pouvoir
aztèque, la Conquête, la guerre d?Indépendance, l?empire de Maximilien, la
dictature de Porfirio Diaz, la révolution de 1910, les luttes sociales du
XXe siècle, les guérillas de l?après-guerre, le massacre de 1968 et ses
séquelles jusqu?à la chute du Parti révolutionnaire institutionnel après
soixante et onze ans de règne sans partage.

Les peuples indiens du Mexique, sa population invisible, surgissent au
long du chemin. Leurs langues multiples et étonnantes résonnent dans les
haut-parleurs sur les places des villages et des villes, jusqu?au Zocalo,
la grand-place de Mexico. Ils reviennent sur la "découverte" de
l?Amérique, ses prémices et son lent déferlement. Ils donnent leur version
d?un passé commun où la vision européenne s?est imposée, effaçant le point
de vue indien, en appellent aux dates importantes et tracent ainsi
l?esquisse d?un futur possible où leur diversité aurait sa place.

(info reprise de la mailing liste du CSPCL : comité de solidarité avec les
peuples du Chiapas en lutte - Paris)
_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr


A-Infos Information Center