A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Debat - Luttes sociales en Allemagne - Lyon 19/03/05

From worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Fri, 18 Mar 2005 14:52:17 +0100 (CET)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

Débat en compagnie d'un militant de la F.A.U., samedi 19 mars à 14 heures
au C.U.L., 44 Rue Burdeau, 69001 Lyon.
Ce qu'il se passe en Allemagne est un bon exemple des remises en cause
concertées de l'Etat et du patronat contre les droits acquis dans
l'histoire des luttes de classes. Dans plus de 80 villes, le mouvement
social né fin 2003 était encore dans la rue pour bloquer la mise en
pratique d'une réforme anti-sociale d'envergure. Un militant de la F.A.U.,
syndicat anarchiste allemand, viendra nous parler de ces mobilisations, de
ce qu'elles ont permis ou non, afin de partager de meilleures perspectives
pour défendre nos droits.
L'attaque du patronat sur les conditions présentes d'exploitation se joue
à tous les niveaux. Au niveau des entreprises d'abord. Sous le chantage
des délocalisations, la plupart des grandes firmes, au coup par coup, ont
imposé, après des palabres avec le syndicat IGMetall des augmentations
d'horaires sans augmentations de salaires, avec des modalités variables
mais toujours dans le même sens d'une intensification du travail (Daimler
- Chrysler - Mercedes, Siemens, etc...). On a pu en voir les contrecoups
en France avec Bosch à Lyon. Les travailleurs/euses placé-e-s devant le
dilemme de perdre leur emploi ou d'accepter le diktat patronal ne peuvent
guère lutter, sauf sur le plan d'une lutte révolutionnaire qui remettrait
radicalement en cause le système capitaliste.
Parallèlement à cette attaque sur les contrats collectifs d'entreprise, le
gouvernement social-démocrate poursuit comme partout son offensive pour
déduire globalement la plus-value redistribuée collectivement aux
travailleurs/euses sous forme d'avantages sociaux (garanties retraite,
maladie, chômage, etc...). Une nouvelle fournée de ces restructurations
sociales concerne l'indémnisation du chômage, notament longue durée. Le
résultat de ce nouveau plan, baptisé du nom de son promoteur « Hartz IV »
(monsieur est directeur des ressources humaines chez Volkswagen...), est
une radiation de plus de 600 000 chômeurs/euses et une diminution du
montant des allocations chômage, les travailleurs/euses de l'ex-Allemagne
de l'Est touchant331 euros mensuels, contre 345 pour ceux de l'Ouest.
De plus, c'est aussi à l'Est que le taux de chômage est le plus élevé (20
% de la population active contre 10 % à l'Ouest) et le nombre de
chômeurs/euses longue durée est le plus important. Alors que les
résistances contre l'application de ce plan sont faibles à l'Ouest, on a
assisté à l'Est pendant plusieurs mois à l'essor de « Manifestations du
lundi » des protestataires contre Hartz IV. Ces manifestations, parties
plus ou moins spontanément, se font sur le modèle de manifestations
également spontanées qui, en 1989, dans toutes les villes importantes
d'Allemagne de l'Est, avaient contribué à la chute du régime stalinien.
C'est aujourd'hui par dizaines de milliers que les opposans persévèrent
dans ces manifestations qui ont progressivement gagné l'Ouest avec, pour
point d'orgue, la manifestation du 03 janvier dernier. Un des paradoxes de
la situation est le soutien apporté aux manifestant-e-s par l'ex-parti
communiste pourtant victime du même type d'action en 1989. On peut alors
considérer que l'intervention politique a pu quelque peu modifier les
perspectives des « Manifestations du lundi » et conduire à leur déclin.
Certain-e-s, ici en France, pensent reprendre la formule, pour une
mobilisation contre les réformes des différents systèmes de garanties
sociales.
Débat en compagnie d'un militant de la F.A.U., samedi 19 mars à 14 heures
au C.U.L., 44 Rue Burdeau, 69001 Lyon. Co-organisé par la Librairie La
Gryffe et la Confédération Nationale du Travail.
[ info reprise du site http://lagryffe.net/ ]



*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

INFO: http://ainfos.ca/org http://ainfos.ca/org/faq-fr.html
AIDE: a-infos-org@ainfos.ca
ABONNEMENT: envoyer un email à lists@ainfos.ca avec la commande suivante
dans le corps du message "subscribe (ou unsubscribe) nomdelaliste votre@email".

Les options pour toutes les listes se trouvent à http://www.ainfos.ca/options.html


A-Infos Information Center