A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) [Revue Afrique XX1, nº4]

From a-infos-fr@ainfos.ca
Date Mon, 14 Mar 2005 11:22:35 +0100 (CET)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

salut,
petit mail pour présenter la revue Afrique XX1, dont le n°4, d'hiver
2005, est paru il n'y a pas si longtemps ; la revue, soutitrée "revue des
alternatives africaines", est consacrée à la dénonciation de la politique
africaine de la France, et à la présentation des luttes
africaines : "elle a pour objectif de se faire l'écho d'analyses,
d'informations et d'initiatives d'organisations associatives et
syndicales qui luttent afin d'obtenir une réelle alternative pour les
peuples africains".

On le voit, la formule reste vague. Pas étonnant, puisque "le comité de
rédaction est composé d'associations, de syndicats et de personnes se
reconnaissant dans sa ligne éditoriale et dans son mode de gestion
collectif", au nombre desquels on compte Act-up Paris, la CNT, Survie
Paris-Ile-de-France, le CADTM, Aircrige et plusieurs associations
africaines : Association pour la défense de la démocratie et des
libertés (!!!) (ivoirienne), le Mouvement international pour la
renaissance d'une Afrique unie (des Africains résidant en France), le
Collectif France de l'affaire Norbert Zongo... De fait, on imagine que
les orientations politiques sont très diverses et que ça tire à hue et à
dia, et cela limitera sans doute l'unité politique de la revue ; mais
cela permet par contre de mettre en commun des forces limitées, et de
diffuser tout de même infos et analyses qui sans cela resteraient
ignorées. On peut surtout espérer qu'à terme, si la revue arrive à se
développer, qu'elle sera un outil privilégié pour tisser des liens,
théoriques et pratiques, entre les luttes en Afrique et celles ici.
Enfin, c'est ce que j'espère.

Le contenu est pas mal et la démarche vaut le coup d'être soutenue, ne
serait-ce donc que parce qu'elle n'a pas d'équivalents et que la revue
est aussi diffusée en Afrique.

Au sommaire du numéro :

Luttes. Le Burundi contre l'ethnisme. Grève au Nigéria. Le rail
malien. Les Bushmen. Francophonie des peuples.

Enquête. Côte d'Ivoire, prévenir le pire et préparer l'avenir.

Santé. Noma, il suffirait de presque rien.

Débat. Darfour, le choix de l'humanitaire ou le génocide entre
parenthèses ? (article de critique des prises de position du
président de MSF dans le journal Le Monde, refusé par ledit journal)

Droits humains. Jusqu'où est allée la complicité française au Rwanda ?
(encore un article d'universitaire refusé par le journal Le Monde)

Économie. La dette odieuse rwandaise. (Où l'on apprend que le
génocide a été financé en bonne part avec les prêts du FMI et de la BM,
que le Rwanda actuel continue de rembourser !!!).

Culture. Interviews de Daara J et Malouma. Chroniques.

Dossier. Algérie 1954-2004. Du FLN aux porteurs de valise.

On trouve aussi diverses brèves intéressantes...


Globalement, Afrique XX1 apporte des infos qu'on ne trouve guère
ailleurs. La revue fait 32 pages, coûte au numéro 2,5 euros, mais
l'abonnement à 4 ou 8 numéros (1 ou 2 ans) est deux fois plus cher, afin
de prendre en charge solidairement les coûts d'envoi postaux aux abonnés
africains. Bonne raison pour s'abonner !!!

Demande d'abonnement à envoyer à Afrique XX1, c/o CNT, 33 rue des
Vignoles, 75020 Paris. Chèque à l'ordre d'Afrique XX1.
1an (4 numéros) : 15 euros / 2 ans : 30 euros (c'est peu dégressif !)

bien indiquer nom, prénom, adresse et courriel...

et voilà !

yves


p.s. la 4e de couv de ce numéro, superbement mise en page :

"Pourtant la bourgeoisie nationale n'a de cesse d'exiger la
nationalisation de l'économie et des secteurs commerciaux. C'est que,
pour elle, nationaliser ne signifie pas mettre la totalité de
l'économie au service de la nation, décider de satisfaire tous les
besoins de la nation. Pour elle, nationaliser ne signifie pas
ordonner l'État en fonction de rapports sociaux nouveaux dont on
décide de faciliter l'éclosion. Nationalisation signifie pour elle très
exactement transfert aux autochtones des passe-droits hérités de la
période coloniale.
Comme la bourgeoisie n'a ni les moyens matériels, ni les moyens
intellectuels suffisants (ingénieurs, techniciens), elle limitera ses
prétentions à la reprise des cabinets d'affaires et des maisons de
commerce autrefois occupés par les colons. La bourgeoisie nationale prend
la place de l'ancien peuplement européen : médecins, avocats,
commerçants, représentants, agents généraux, transitaires. Elle
estime, pour la dignité du pays et sa propre sauvegarde, devoir
occuper tous ces postes. Dorénavant, elle va exiger que les grandes
compagnies étrangères passent par elle, soit qu'elles désirent se
maintenir dans le pays, soit qu'elles aient l'intention d'y pénétrer. La
bourgeoisie nationale se découvre la mission historique de servir
d'intermédiaire. Comme on le voit, il ne s'agit pas d'une vocation à
transformer la nation, mais prosaïquement à servir de courroie de
transmission à un capitalisme acculé au camouflage et qui se pare
aujourd'hui d'un masque néocolonial."
Frantz Fanon, Les Damnés de la terre, Maspéro, Paris, 1961 (réédition La
Découverte, Paris 2002, chap. II, pp. 148-149)




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

INFO: http://ainfos.ca/org http://ainfos.ca/org/faq-fr.html
AIDE: a-infos-org@ainfos.ca
ABONNEMENT: envoyer un email à lists@ainfos.ca avec la commande suivante
dans le corps du message "subscribe (ou unsubscribe) nomdelaliste votre@email".

Les options pour toutes les listes se trouvent à http://www.ainfos.ca/options.html


A-Infos Information Center