A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Appel a soutien a Romina et aux femmes argentines

Date Tue, 19 Jul 2005 22:48:37 +0200 (CEST)


Romina Tejerina, une argentine de 21 ans, a été violée par un de ses
voisins en 2003 et s?est retrouvée enceinte. En Argentine, l?avortement
est illégal, Romina a cherché à se faire avorter clandestinement.
Seulement n?ayant pas les moyens de payer l' « opération » (« je suis
allée voir plusieurs médecins pour qu?ils me sortent le bébé. Je leur
disait que j?avais été violée mais tous me voulaient faire payer 300 pesos
(70 euros) ») et par peur de la réaction de ses parents, elle a alors
caché sa grossesse. Elle a finit par accoucher seule dans sa salle de bain
et, suite au stress post-traumatique elle a blessé mortellement le
nouveau-né (« je sais
qu?il n?avait rien à voir mais s?il avait vécu, je l?aurais également refusé.
J'étais en état de choc. Dans la salle de bain, son image [du violeur]
m?est apparue (...) ») Après deux ans de prison « préventive », son
procès a eu lieu en juin 2005. Elle a été condamnée à 14 ans de prison. Le
tribunal n?a pas tenu compte des conditions de l' « assassinat » (terme
employé par la justice) ni du fait qu'elle ait été violée. D?ailleurs son
violeur,
Eduardo Vargas, est en liberté.

UN CAS EMBLEMATIQUE
L'histoire et la situation de Romina est emblématique de ce qui se passe en
Argentine (et ailleurs) au niveau de l'oppression et de l?absence des
droits des femmes :

- Banalisation des violences faites aux femmes et impunité. Les violeurs
sont rarement condamnés (que dire donc des autres violences) et les femmes
qui portent plainte se retrouvent en général en situation d?accusées (d?où
absence de dénonciations) ;

- Pénalisation de l?avortement. De ce fait, les femmes ont recours aux
avortement clandestins (on estime leur nombre à 300 000 par an). Alors que
les femmes « riches » ont les moyens d?y avoir recours dans des conditions
d?hygiène et de sécurité convenables, les femmes « pauvres » en meurent
fréquemment (il est très difficile d'avoir des chiffres, on parle de deux
morts par jour ou plus). C?est l'une des premières causes de mortalité
maternelle.

- Absence d?éducation sexuelle et difficulté d?accès aux moyens de
contraception. A noter d?ailleurs pour le dernier point une tendance au «
boycott » de certains médecins.

« IGLESIA BASURA VOS SOS LA DICTADURA » (Eglise ordure, tu es la dictature)
L'un des premiers responsables de cette situation est l?Eglise catholique
argentine (et le Vatican). En Argentine, il n'y a pas de séparation de
l'Eglise et de l'Etat, et le catholicisme est religion d?Etat. L?Eglise
est fermement opposée à la dépénalisation de l?avortement, à l?éducation
sexuelle à l?école, à la distribution de contraceptifs. A l?image de ce
qui se passe dans beaucoup de pays du monde, de nombreux scandales de
prêtres accusés de violences sexuelles sur mineurs ont éclaté.

Un « groupe de choc », dénommé Christ Roi, toléré par l?épiscopat
catholique, réalise fréquemment des actions visant à menacer, à censurer
et à agresser toutes celles et ceux qui revendiquent le droit à
l?avortement. En février 2005, à la suite d'une prise de position
personnelle du ministre de la Santé en faveur de la dépénalisation de
l?avortement pour des raisons sanitaires, l?évêque aux armées, Antonio
Baseotto, a déclaré que les auteurs de tels positions « mériteraient qu?on
leur attache une pierre autour du cou et qu?ils soient jeté à la mer ».
Cette déclaration a suscité de fortes indignations, dont celles des Mères
de la Place de Mai car cette formule n?est pas sans rappeler les « vols de
la mort » de la dernière dictature militaire où des personnes étaient
jetées depuis des avions dans le Rio de La Plata. Mais la pastorale
sociale du Vatican a alors écrit à
Baseotto en exprimant son admiration pour ceux qui ne « taisent pas » leur
opposition à l?avortement et à la distribution de préservatifs avec des
paroles « vaillantes et contondantes », ce qui a mit l?Eglise catholique
argentine dans une situation embarrasante.

UN COLLECTIF DE SOUTIEN ?
L?objectif de la création d?un collectif de soutien (ou de toute forme de
regroupement) serait de rendre public la situation de Romina, de la
dénoncer et plus largement de faire pression sur les autorités argentines
pour sa mise en liberté. Il est également important de dénoncer la
pénalisation de l?avortement et les morts qu?elle entraîne.
Il nous semble important également d?être en contact avec les
organisations et les groupes qui soutiennent Romina et la dépénalisation
de l?avortement en Argentine, afin d?échanger des informations et
d?essayer de coordonner des actions dans un cadre plus large.
Dans l?objectif d?avoir un impact et pour faire « d?une pierre deux coups
», il nous paraît judicieux par exemple de diffuser l?information et de
dénoncer la position de l?Eglise catholique argentine (et du Vatican)
devant des églises, ce qui pourrait être l?occasion d?exiger des prises de
position de l?épiscopat français par rapport à Romina et aux femmes qui
meurent par avortement clandestin.
Il va de soi que toutes ces propositions ne sont que des propositions à
discuter.
Nous invitons donc toutes celles et ceux qui souhaitent avoir plus
d?informations et commencer à s?organiser à nous contacter.

Articles en relation :
Argentine : l?Eglise contre l?avortement
http://lille.indymedia.org/article.php?id_article=1014 Argentine :
offensive réac de l?Eglise
http://nantes.indymedia.org/article.php?id_article=4540 Argentine : lutte
pour le droit à l?avortement
http://paris.indymedia.org/article.php?id_article=32927 Rennes, le 10
juillet 2005.

santelmo(a)no-log.org


_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr


A-Infos Information Center