A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Anti-G8 : controle maximal, mais ca n'empeche pas les actions de se faire

Date Tue, 5 Jul 2005 12:40:37 +0200 (CEST)


Cela faisait plusieurs semaines que les organisateurs anti-g8 négociaient
un lieu avec les autorités de la ville d'Edimbourg afin d'être en mesure
d'accueillir la dizaine de milliers d'alter-mondialistes venu pour faire
entendre leur voix. Après maintes discussions, le conseil d'Edimbourg a
finalement décidé de mettre à disposition une aire se trouvant derrière le
centre de Jack Kayne et dont la capacité d'accueil est de 15.000
personnes.

Seulement voilà, le campement ressemble de plus en plus à une une prison
en plein air, des barrières cernent le camp avec des tours de garde et des
caméra de surveillance sont réparties un peu partout. Selon un article
(www.indymedia.org.uk/en/2005/06/315260.html) il y aurait même 50 postes
de sécurité à l'intérieur et une procédure où les gens seront invités à
s'inscrire dans un registre.

Les organisateurs doivent rencontrer pour une seconde fois le conseil de
la ville ce 1er juillet afin de contester ce système de contrôle répressif
de la contestation et d'y trouver une option alternative.

Jusqu'ici, cela a assez mal fonctionné, et malgré quelques améliorations,
le camp est fortement surveillé, et donc très peu utilisé. Pas mal de gens
se redirigent vers Stirling ou Glasgow.

A noter aussi que l'espace ayant accueilli pas mal de réunions et de
débats, fourni par l'université d'Edinburgh, et situé juste à côté du
centre Indymedia a été fermé le 4, sur requête de la police.

Du coup, il semble que les autorités locales veuillent à tout prix
encadrer lourdement la contestation du G8, et cela se vérifie sur les
actions ayant eu lieu pour le moment.

Toujours à Edimbourg, le media center d'indymedia est officiellement
ouvert depuis le 1er juillet (indymedia.org.uk/en/2005/07/315314.html), et
fonctionne à pleins tubes depuis, malgré les nombreux passages de la
police.

-------------

4 juillet

mise à jour du soir : La police continue la chasse au manifestant dans les
rues du centre-ville d'Edinbourg, à coup d'encerclements massifs et
d'arrestations. Il y a des photos
(https://nantes.indymedia.org/article.php?id_article=6175) des blocages
de la base de Faslane.

p'tit bilan de la journée : Du côté des blocages de la base nucléaire à
Faslane, tout s'est bien passé, la base a été bloquée toute la journée,
peu de problèmes avec la police, peu d'arrestations. Il n'y a pas encore
trop de nouvelles disponibles, mais visiblement, ça l'a plutôt fait. Le
carnaval à Edimburgh s'est moins bien passé. Malgré un joli dynamisme,
beaucoup de mouvement, de gens, de couleurs, de sambas, la police a plutôt
réussi à circonscrire les choses. Elle est intervenue massivement, en
encerclant les gens, divisant les cortèges, bloquant complètement
plusieurs gros groupes de manifestant-e-s pour les contrôler, les filmer,
... Du coup, beaucoup de heurts avec la police, pas mal de blessé-e-s,
quelques arrestations, et finalement beaucoup de frustration. Finalement,
c'était sympathique, joyeux et fun, mais les flics ont plutôt bien réussi
à gâcher les choses. Une fête de rue troublée par les Méchants (tm) quoi,
à charge de revanche :). Ah si, quand même, les contacts avec la
population locale ont été très bons, ce qui est vraiment positif étant
donné le but affiché du carnaval (faire le lien avec l'exploitation des
travailleureuses ici et maintenant).


midi : Alors que le carnaval contre le travail et la précarité se prépare,
la police a déjà commencé à se poster devant la sortie du centre
Indymedia.

matin : Faslane, une base sous-marine de la Royal Navy (la marine
anglaise) basé dans la région de Clyde, est la plus grosse et la plus
meurtrière des bases militaires en Ecosse et le port d'attache pour les
quatre sous-marins nucléaires anglais Trident. Les armes nucléaires sont
l'expression ultime du militarisme - à seulement 60 miles (90 km) de
Gleaneagles. Les participant-e-s aux blocages de cette base militaire de
Faslane forment un large spectre de manifestant-e-s, de parlementaires aux
leaders d'Eglise, en passant par des activistes anti-mondialisation
impliqué-e-s dans le réseau Dissent !.

- mise à jour 9h15 : nombre approximatif de personnes : 2000 sur les
différentes portes. Une personne à passé les portes.

- mise à jour 12h55 : bonne ambiance, toutes les portes restent bloquées,
et une chouette présence de l'armée clown
(www.indymedia.org.uk/en/2005/07/315609.html)

De nombreux activistes provenant des USA, de Finlande, de Suède, de
Belgique, d'Allemagne, de France, d'Espagne, d'Italie et de Grèce sont
venu-e-s pour aider à neutraliser la base, en utilisant notamment des
techniques sophistiquées et non-violentes de blocage, comme l'utilisation
de tubes métalliques, de chaînes et de techniques de résistance passive.
Une atmosphère joyeuse est attendue, avec notamment un groupe de samba de
Berlin regroupant 60 personnes attendu. Un porte-parole de l'équipe
Faslane G8 (organisation les blocages), Joss Garman : déclare : "Lundi,
nous allons faire l'histoire en neutralisant le port d'attache des armes
de destructions massives anglaises. Pendant que les dirigeants du G8 vont
parler de la pauvreté, nous allons montrer comment ils la créé à travers
la guerre et le commerce d'armes. On ne peut pas en finir avec la
pauvreté, tant qu'on en a pas finit avec la guerre." Et ajoute, "Alors que
80% du monde vit avec moins d'un dollar par jour, l'Angleterre dépense à
elle seule 1,5 milliards de livres par an dans une relique inutile et
illégale de la guerre froide, et profite du commerce des armes à auteur de
900 millions de livres par ans, propageant la pauvreté et le conflit à
travers toute la planète."

Source Indymedia UK: www.indymedia.org.uk/en/2005/07/315938.html

--------

3 juillet

Une ballade festive contre les frontières et le contrôle des migrations
s'est effectuée à Glasgow. Ambiance assez joyeuse, pas de problèmes
policiers :)

Le deuxième volet des manifestations "Make Poverty History" s'est aussi
déroulée à Glasgow.

Source et photos : Indymedia UK :
http://www.indymedia.org.uk/en/2005/07/315747.html

---------

2 juillet

Une grande manifestation contre la pauvreté, organisée par la campagne
"Make Poverty History" (campagne regroupant des ONGs, partis, syndicats,
...) s'est déroulée dans les rues d'Edimburgh. Plus de 200 000 personnes
étaient présentes, personnes qui ont peu à peu submergé le centre-ville
pendant plusieurs heures. Peu de problèmes avec la police, malgré une
présence assez massive de celle ci. Nénamoins, des personnes formant un
bloc anti-capitaliste ont été bloquées et retenues pendant plusieurs
heures avant d'être filmées, fouillées et contrôlées copieusement par la
police.

Le soir, une grande fête de rue s'est déroulée aux alentours du centre
Indymedia, fête de rue qui s'est vue évacuée manu militari par la police
très tard dans la nuit.

Source et photos : Indymedia UK :
http://www.indymedia.org.uk/en/2005/07/315513.html

[ information reprises du site https://nantes.indymedia.org ]



_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr


A-Infos Information Center