A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Debat - Les libertaires dans l'affaire Dreyfus - Lyon 5/02/05

From worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Fri, 28 Jan 2005 10:45:15 +0100 (CET)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

La librairie libertaire La Gryffe recevra le 5 février Jean-Marc Izrine
pour son ouvrage Les Libertaires dans l’Affaire Dreyfus paru aux éditions
Alternative Libertaire - Le Coquelicot.
L’auteur milite dans le mouvement libertaire depuis plus de trente ans. Sa
connaissance de ce mouvement lui a permis de comprendre l’état d’esprit
qui a conduit les libertaires à se positionner, avec la vigueur qui les
caractérise, face à une situation politique chaotique marquée par
l’Affaire Dreyfus. Rien n’est évident au départ de l’Affaire, Dreyfus est
militaire et fils de la bourgeoisie. Bien des interrogations vont se poser
à ceux qui exècrent plus que tout le bourgeois et le militaire. L’ouvrage
analyse le processus de compréhension des enjeux et des dangers qui se
dessinent au travers du front antisémite porté par la droite nationaliste.
L’auteur souhaite réhabiliter ainsi un mouvement oublié par
l’historiographie officielle. Sera-t-il possible un jour que les
historiens académiques, marqués par l’esprit républicain, puissent
considérer les anarchistes autrement que comme les apôtres de la dynamite
? Ce livre démontre, preuves à l’appuis, que l’engagement de cette
minorité, tout aussi agissante que remuante, située à l’extrême gauche de
l’échiquier politique, de cette fin du XIXème siècle, a eu un rôle
déterminant dans le combat qui a abouti à la reconnaissance de l’innocence
du Capitaine Dreyfus. L’influence des libertaires dans le mouvement
ouvrier et dans l’intelligentsia culturelle n’a pas été sans effets sur
les inversions de tendance qui se sont produites au sein des couches
populaires.
En dépassant le simple cadre de l’Affaire, les anarchistes ont joué, dès
cette époque, un rôle majeur en démontant les mécanismes politiques de
l’antisémitisme, le reléguant ainsi à l’argumentaire démagogique de
l’extrême droite. Leur activisme militant les a mis au premier plan dans
l’affrontement directe avec les ligues antisémites. La verve de leur
propagande, démontait chaque argumentation antisémite, pointait les
dangers d’un coup d’Etat et le retour à l’inquisition.
Mais ce livre explique aussi les dérives d’un certain nombre d’individus,
issus des rangs libertaires, qui, à un moment ou un autre, ont développé
un antisémitisme social qui ne cesse d’entacher le mouvement et laisse une
rumeur mal intentionnée se saisir de l’occasion, pour dénoncer tout
anarchiste comme antisémite. Ce livre a un rôle pédagogique car il analyse
ces dérives comportementales et appel à la vigilance de tous les instants
face à des résurgences possible de l’antisémitisme de gauche, y compris
parmi les libertaires, au travers des voix révisionnistes et
négationistes.
L’ouvrage s’inscrit également en faux dans le débat actuel que certains
intellectuels portent dans les médias dominants, sur le fait que la
critique du sionisme trouve sa filiation dans un positionnement antisémite
de l’extrême gauche contemporaine à l’affaire Dreyfus. Ceci est
historiquement faux, car c’est bien, en particulier, parce que les
anarchistes dégagés d’intérêts électoralistes n’ont pas à ménager un
électorat populaire antisémite, que ceux-ci s’engagent dès l’appel de
Zola, c’est à dire plusieurs mois avant les amis de Jaurès et de Guesdes.
L’auteur n’en est pas à son premier essai sur ces questions qui mêlent
l’histoire et le présent. En retraçant dans un livre précédent, "Les
libertaires du Yiddishland", l’histoire de juifs pauvres, anticléricaux et
de surcroît anarchistes, il a voulu casser cette rumeur consensuelle
véhiculée par l’antisémitisme qui considère tout juif comme un bourgeois
ou un rabbin.
On pourrait trouver le trait d’union entre ces deux livres dans la
personnalité du dreyfusard de la première heure [Bernard Lazare. J-M.
Izrine écrit d’ailleurs à son sujet " À la lecture des écrits qu’il a
laissés et des témoignages recueillis, il est possible d’affirmer que deux
pensées l’ont guidé tout au long de sa vie : sa judaïté et l’anarchisme".
*Librairie libertaire La Gryffe*,
5 rue Sébastien Gryphe, 69007 LYON.
Ouverture du lundi au samedi de 14 à 19 h.
Tel : 04 78 61 02 25.
Courriel : librairie [arobase] lagryffe.net.
Site ouèb : www.lagryffe.net

[ info reprise du site http://lagryffe.net/ ]



*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

INFO: http://ainfos.ca/org http://ainfos.ca/org/faq-fr.html
AIDE: a-infos-org@ainfos.ca
ABONNEMENT: envoyer un email à lists@ainfos.ca avec la commande suivante
dans le corps du message "subscribe (ou unsubscribe) nomdelaliste votre@email".

Les options pour toutes les listes se trouvent à http://www.ainfos.ca/options.html


A-Infos Information Center