A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Semer la convivialite la ou on est en reflechissant a notre place sur la planete

From worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Sun, 13 Feb 2005 14:59:20 +0100 (CET)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

27 novembre 2004 à Marseille :
semer la convivialité là où on est en réfléchissant à notre place sur la
planète
" Lorsque le dernier arbre sera mort
Lorsque le dernier fruit sera radioactif
Lorsque la dernière rivière sera polluée
Lorsque le dernier épi de blé sortira d'un laboratoire
Alors peut-être réalisera-t-on que l'argent ne se mange pas. "
-sagesse
indienne-
Le 27 novembre nous étions une dizaine à nous mobiliser dans le 1er
arrondissement à l'occasion de la " Journée sans achat " proposée par la
revue " Casseurs de pub ". Il y a un an jour pour jour certain-e-s d'entre
nous avaient bien rigolé (d'un rire qui avait fait des petits) en faisant
une grand messe de la consommation (spectacle de rue) dans la rue
St-Ferréol, là où la grand messe consumériste dure toute l'année, mais
sans ironie elle.
Aux allées Gambetta on pouvait donc voir un stand couvert de victuailles
(pizzas, brioches, pain, saumon fumé, pâtisseries, une grosse salade de
fruits), de vêtements, de journaux (de vieux numéros de la revue Silence).
Il y avait aussi des exemplaires de Casseurs de pub à consulter.Le tout gratuit évidemment.
Cela pour fêter la " Journée sans achat ". Pour faire réfléchir à notre
rapport toxicomaniaque à la consommation et aux règles du jeu qu'il
implique (destruction de la nature, exploitation des peuples du sud pour
nous assurer notre niveau de confort, réduction de notre existence à la
fonction de consommateur/consommatrice, vision religieuse de la science et
du progrès technique).
Cette journée est aussi un prétexte : prétexte à la rencontre avec ces
gens qu'on ne fait que croiser tous les jours et que le salariat, les murs
dressés entre nos quotidiens et toutes ces peurs qu'on nous injecte dans
les yeux et dans les mains nous empêchent de connaître, prétexte au
partage, prétexte à manger un morceau ensemble. Pas de grands discours sur
la Révolution : des échanges, des coeurs humides, des sourires, une
guitare et un jumbee qui crépitent en bruit de fond. Une scène et des
visages trempés dans l'encrier de la vie, la simple magie du moment
présent.
Manouchka* et Jeannette ont récolté les invendus à la boulangerie et au
marché, Manouchka a fait la salade de fruits, elle et Micha ont fait le
fond de leurs placards à vêtements, Jeannette a fait les photocopies. Avec
Lucie et Josianne elles ont installé le matériel dans la rue. Raymond et
Gwendoline les ont rejoint avec nos petites soeurs, Marie-Rose et
Marie-Jeanne. Puis moi, Hector l'éclopé.
Les gens qui se pressent pour rentrer du boulot. Certain-e-s s'arrêtent,
nous interrogent, mangent une part de pizza, le temps d'une discussions
sur des choses et d'autres, des petits gars qui rentrent de l'école
viennent prendre un goûter, les clodos du coin se jettent sur les
vêtements, un père de famille prend un bout de brioche pour ses enfants,
un couple sourit, repart et nous ramène des vêtements à donner, une dame
pressée nous félicite et s'éloigne en souriant.
Une expérience positive pour nous. Après ça il faut avouer qu'on a envie
de remettre ça et d'aller plus loin. Semer de la convivialité autour de
nous, c'est grisant, mais dans une ville et une vie qui nous écrasent il y
a un sacré boulot... quotidien !" Si tout ce qu'on a construit hier est détruit aujourd'hui, demain il
s'en trouvera parmi nous pour le refaire, et peut-être en mieux. " (Mako
Rigwan, trad. du breton, XIVe siècle)Un pied de nez au bitume et aux marchands de peurs et d'esclavages.
Pour préparer la " Semaine sans télé " du mois d'avril il y a des idées
qui traînent. Il n'y a qu'à se baisser pour les ramasser...
Moi je ne suis que le simple narrateur d'une journée qui aurait été
oubliée sans cela.
Hector, dit " jambe de bois "

(pour tout contact : <labandealucienne(a)no-log.org>

* Evidemment les noms des protagonistes ont été modifiés pour leur éviter
une inutile célébrité.



*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

INFO: http://ainfos.ca/org http://ainfos.ca/org/faq-fr.html
AIDE: a-infos-org@ainfos.ca
ABONNEMENT: envoyer un email à lists@ainfos.ca avec la commande suivante
dans le corps du message "subscribe (ou unsubscribe) nomdelaliste votre@email".

Les options pour toutes les listes se trouvent à http://www.ainfos.ca/options.html



A-Infos Information Center