A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Presentation de l'OSL - Argentine

Date Mon, 29 Aug 2005 13:12:34 +0200 (CEST)


Inauguration des nouveaux locaux
Vendredi 2 septembre,
15 novembre 1164, quartier de Constitution,
Buenos Aires

OSL Argentine

Une organisation d?anarchistes en Argentine
L?Organisation Socialiste Libertaire d?Argentine est un lien solide entre
les hommes et les femmes fidèles au courant anarchiste du
mouvement ouvrier et populaire. L?OSL est un produit de la lutte des
classes, un outil pour le militantisme politique, social et populaire, de
classe et révolutionnaire.
L?intervention des anarchistes dans les luttes populaires est claire et
évidente dans tout le processus de constitution des organisations
sociales en Argentine.
Avec une expérience antérieure du regroupement anarchiste Cain, l?OSL
s?est créée lors du congrès de l?année 2000. La pratique anarchiste de
l?OSL reprend diverses expériences de référence.
L?OSL a travaillé à la reconstruction de l?identité de l?anarchisme dans
l?histoire des luttes sociales argentines, au delà des années 30 et de la
FORA et jusqu?aux années 70, avec l?expérience de Résistance
Libertaire, et qui se continue aujourd?hui au sein de notre
organisation. L?OSL travaille au développement d?une organisation sur
tout le territoire de l?Argentine et au niveau sud américain.


Situation politique dans la région

Le néolibéralisme en Amérique Latine s?est développé en provoquant le
chaos dans la société, en cassant les liens sociaux pour obtenir des
individus craintifs et isolés, aliénés culturellement et dociles à
l?exploitation inhumaine.
La masse des travailleurs et travailleuses au chômage en Argentine vient
directement, comme la pauvreté, de l?application de trente ans de
?recettes? néolibérales des organismes financiers internationaux et des
politiques de domination impérialiste des Etats-Unis.
L?application de la politique néolibérale requiert une machinerie immense
et criminelle destinée à discipliner la société et en Argentine elle
s?est nourrie de l?hyper répression (dictature militaire de 1976 à 1983),
de l?hyperinflation (gouvernement de Raul Alfonsin dans la période
critique entre 1987-1989) et de l?hyperchômage (gouvernements de Carlos
Menem et Frenando de la Rua, de 1996 à 2001).
L?application de ces politiques en Argentine se sont manifestées de la
même façon dans les différents pays sud américains avec des dictatures
militaires au Brésil, en Uruguay, au Chili, Paraguay, en Bolivie, au
Pérou pendant les années 70; avec des gouvernements de ?transition
démocratique? dans les années 80 qui ont préparé le terrain pour les
gouvernements du dénommé ?capitalisme sauvage? des années 90.
C?est pourquoi nous devons parler de l?application de politiques
continentales supervisées par le Pentagone.
En 2000, on assiste à un épuisement de ce processus et à une
accumulation d?acteurs sociaux qui l?affrontent. Le cas le plus
représentatif est la rébellion en Argentine des 19 et 20 décembre 2001. Le
gouvernement de Nestor Kirchner (2003, avec un mandat jusqu?à 2007) doit
éviter que se répètent les circonstances qui ont fait que, durant l?année
2002, des usines récupérées par leurs travailleurs/ses, des syndicats de
classe, des assemblées populaires, des chômeurs organisés, des collectifs
des droits humains, des paysans ont travaillé ensemble. Mais au lieu que
le travail augmente, c?est la pauvreté qui a augmenté en Argentine. Le
système politique cherche à assurer la domination de classe, les
mécanismes de représentation-domination et les institutions remises en
cause par le mouvement populaire.
Militant-es de l?OSL , nous travaillons de façon coordonnée au sein des
organisations populaires en impulsant une pratique et une vision
libertaires du changement social.


Fronts d?insertion de l?OSL

Mouvement de travailleurs sans emploi, piqueter@s
Les idées d?indépendance de classe, le refus de la démocratie
représentative en faveur de la démocratie directe, l?utilisation de
l?action directe de masse, les assemblées de quartiers et les assemblées
générales comme organes essentiels de décision sont les critères sur
lesquels se fonde la construction sociale des militant-es de l?OSL dans
le mouvement populaire.
La tâche des miltant-es anarchistes au sein des MDT consiste à
organiser, diffuser et généraliser les expériences de lutte des sans
emploi et du mouvement ouvrier autour de la lutte pour le travail et à
renforcer les aspects anticapitalistes en fonction d?un projet
révolutionnaire socialiste et libertaire.


Mouvement ouvrier

Classisme, unité de classe, action directe, indépendance vis à vis de
l?Etat, du patronat et des partis politiques, démocratie ouvrière guident
notre action.
Participation directe dans les conflits ouvriers, dans l?organisation de
syndicats libres, dans des commissions internes indépendantes, dans des
grèves et manifestations de la classe travailleuse.


Droits humains

Travail face à la répression dans une perspective territoriale, de
prévention et création d?organisation populaire. En partant des
nécessités concrètes de faire front face aux assassinats policiers qui
touchent les populations des quartiers, pour la libération des
prisonnier-es politiques, face aux diverses oppressions subies par les
femmes, face aux maladies de la pauvreté et à la destruction de
l?environnement comme conséquence d?un système injuste qui viole les
droits humains des pauvres, à partir de la pratique concrète de
résistance qui permet d?aller vers la création de la force nécessaire
pour détruire toute politique de domination sociale.


La construction d?une tendance de résistance Populaire Libertaire

Nous proposons la construction d?une tendance libertaire dans les
différents fronts de lutte et résistance que fait vivre notre peuple. Un
espace commun de discussion et d?action de la politique entre
anarchistes au delà de la seule OSL et qui, à partir de larges cadres de
coordination et de niveaux d?organisation croissants, nous permette
d?influer sur le développement de la lutte des classes. Nous cherchons à
accumuler de la force sociale qui se transforme en pouvoir populaire.
Nous construisons les outils qui permettent ? par le biais de l?action
collective ? de transformer l?action isolée de divers acteurs opprimés en
une lutte unique pour la libération intégrale de ceux d?en bas, en une
lutte révolutionnaire, socialiste et libertaire.
* Pourquoi résistance : parce que nos tâches immédiates ont à voir avec
la coordination, l?unité, la construction des organisations véritables
des travaileurs et du peuple avec intervention des anarchistes.
* Pourquoi populaire : parce que nous assumons notre caractère
d?opprimé-es en lutte. Parce que nous cherchons à construire des
politiques libertaires qui soient assumées par l?ensemble des opprimé-es.
* Pourquoi libertaire : parce que nos principes sont ceux que
l?anarchisme a arborés historiquement et que nous faisons vivre un projet
de grande portée.
Espaces de tendance libertaire : syndical ? travailleurs sans emploi

Le journal DANS LA RUE, organe de diffusion des anarchistes organisé-es
DANS LA RUE est notre presse. Le journal existe depuis 7 ans sans
interruption, malgré les moments difficiles que le mouvement populaire en
Argentine a traversés.
Il existe un monopole du marché global des informations, mais un réseau
informatif n?est pas quellque chose de si mystérieux que le prétendent
les maîtres de l?information mondiale. DANS LA RUE compte avec des
coresponsables, des radios qui le lisent, là où nous allons informer.
Pourquoi tirer un périodique ?
Pour que l?ennemi ne soit pas le maître de notre histoire.
Comment fonctionne DANS LA RUE
L?OSL et nos compagnons-compagnes, nous nous occupons de la sélection des
thèmes, de la rédaction, de la photo, des relations, de la
distribution, de la conception et des finances.
Le groupe éditeur travaille à se former constamment par le biais
d?ateliers dictés par les compagnons-compagnes eux-mêmes au reste des
militants.
EN LA CALLE se consigue en argentina en las ciudades de Buenos Aires y
gran Buenos Aires, Rosario, Paraná, Puerto Madryn, Mendoza, Tandil,
Córdoba, Bragado, Neuquén, Salta, Tucumán, La Rioja, La Pampa, Chaco,
Viedma.
On trouve DANS LA RUE en Argentine, dans les villes de Buenos Aires et le
grand Buenos Aires, Rosario, Parana, Puerto Madryn, Mendoza, Tandil,
Córdoba, Bragado, Neuquén, Salta, Tucumán, La Rioja, La Pampa, Chaco,
Viedma.
En dehors de l?Argentine, en Bolivie, au Chili, en Uruguay, au Brésil,
Venezuela, Pérou, Mexique, en Colombie, Espagne, Irlande, Italie, France.
Le nombre des abonnés aux nouvelles de l?OSL argentine est de 1100
lecteurs.

Le projet d?une organisation d?anarchistes en Argentine a besoin de
l?appui de tous ceux et celles qui luttent.
L?OSL se trouve territorialement dans les villes argentines de Buenos
Aires et Parana. Elle a un local de la ville de Buenos Aires en
construction.
Elle possède aussi une imprimerie anarchiste en construction avec le
projet de développer une maison d?édition libertaire.
Le projet intégral de local de l?organisation des anarchistes destine ses
installations à :
Rédaction du périodique DANS LA RUE
Imprimerie
Maison d?édition
Ecole de formation
Activités culturelles
Local pour le fonctionnement des organisations anarchistes et des
mouvements sociaux de la zone.
De l?engagement et de l?amour avec lesquels les compagnes-ons
s?impliqueront dans le projet des anarchistes en Argentine dépendent
aussi son développement et son approfondissement. Tous et toutes sommes
indispensables. Tout apport est le bienvenu.

Vive l?anarchie!
Vivent ceux qui luttent!

oslargentina(a)yahoo.com.ar
Buenos Aires libertaria(a)infovia.com.ar
Paraná orgalibertaria(a)hotmail.com.ar

Traduction : OCL




_______________________________________________
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr


A-Infos Information Center