A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) La FECQ et la FEUQ nous excluent, attaquons-les et depassons-les !

From worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Fri, 1 Apr 2005 10:57:04 +0200 (CEST)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

Ces bureaucrates dociles et corporatistes négocient en
moutons avec ungouvernement spécialiste de la tonte. Ils négocieront
forcément à labaisse au bon plaisir de l'État bourgeois. Ces fédérations
complices,collabos comme on dit, sont là pour empêcher les débordements
et lesperturbations qui se feraient plus vives et combatives comme ceux
de la CASSÉE et surtout de l'aile radicale du mouvement de grève actuel,
decelles et ceux qui contestent et veulent des changements
majeurs (révolutionnaires ou non) qui empêcheraient l'éducation
institutionnellede se reproduire d'une manière intacte afin de permettre
à la classedominante de se reproduire (capitalistes, technocrates et
bureaucrates,gestionnaires en général, professions libérales...). Le
mouvement radicalactuel commence à remettre en question les privilèges de
l'aristocratiemoderne, la bourgeoisie. Il existe en ce moment un clivage
net entre d'uncôté le gouvernement et les fédérations complices et de
l'autre unemouvance qui perturbe et assume le leadership collectif de la
crisesociale actuelle et qui se refuse à ne négocier que les 103 millions
etprofite de cette grève pour&nbsp; remettre la société elle-même en
question,ouvrant sur la critique du néolibéralisme qui brime et opprime
les plus défavoriséEs ou jusqu'à l'aile radicale de cette mouvance qui
remet lesystème capitaliste lui-même en question et qui veut en finir
avec ce régime social-mondial de domination, d'exploitation et
d'oppression. Œuvrant dans cette mouvance révolutionnaire, je me dis que
le pire ennemidu potentiel critique et politique de cette grève sont les
fédérationscomplices qui voudront la stopper très bientôt avec une
entente gentilleavec ce gouvernement pourri comme tous les gouvernements.
Nous devronsnous trouver sur leur chemin pour les empêcher de récupérer
l'énergiesociale créatrice qui est née de cette grève et qui a engendré
unpotentiel de possibilités radicales que nous n'avons pas vu depuis
très,trop, longtemps.Des occupations politiques et festives (au Vieux, à
l'UQAM et ailleurs) aux perturbations économiques (blocages de ponts,
d'autoroutes, du port,de bureaux...), nous expérimentons collectivement
le politique et lasolidarité créatrice au-delà du cadre de négociation
réformiste, nousapprenons à nous connaître dans notre puissance
souveraine au-delà de lalégalité servile, nous faisons des
apprentissages d'autonomie et decommunisation (discussions collectives,
nourriture commune, vie commune,occupations, barricades, fêtes, musique,
écriture...). L'essentiel de lagrève est là, je pense. Et la vie
resplendit de notre ferveur collective.Il serait bien que cette grève
dure et se généralise à d'autres secteursde la vie sociale. Que le plus
de gens participent à cette dynamiquemultiple, grand événement politique
qui nous permet d'entrevoir une autrevie au-delà et contre les
gouvernements, le capitalisme, lagouvernementalité, les négos serviles,
le réformisme à tout crin... Il faudrait que cette grève dure et que nous
ne puissions pas revenir commeavant à notre triste condition d'esclavage
salarié ou d'études-dressage. Il faudra pour cela nous lever contre ces
fédérations qui sont pressées d'en finir avec ce potentiel politique et
qui veulent nous voir viterevenir à nos fonctions dans ''leur meilleur
des mondes''.Je n'amène pas ici de programme tout fait ou d'idées
rigides, mais ce texte est un appel à continuer la grève vivace et sauvage
que nous sommes plusieurs à vivre ainsi qu'un appel aussi à la réflexion
et à l'action pour empêcher la FECQ et la FEUQ de faire leur travail de
récupérateurs au service du système en toute complicité avec le
gouvernement qui en aura foutrement besoin pour ne pas se voir opposer une
crise sociale encoreplus majeure et décidée à ne plus revenir à la vie
d'avant, à notre enfermement et à notre domination.

Un gréviste tout à la fois sauvage et solidaire

[ expéditeur/expéditrice <calvaire01(a)hotmail.com> ]



*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

INFO: http://ainfos.ca/org http://ainfos.ca/org/faq-fr.html
AIDE: a-infos-org@ainfos.ca
ABONNEMENT: envoyer un email à lists@ainfos.ca avec la commande suivante
dans le corps du message "subscribe (ou unsubscribe) nomdelaliste votre@email".

Les options pour toutes les listes se trouvent à http://www.ainfos.ca/options.html


A-Infos Information Center