A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Le Monde libertaire souffle sa cinquantieme bougie !

From FA <relations-exterieures@federation-anarchiste.org>
Date Mon, 27 Sep 2004 23:11:31 +0200 (CEST)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

En 1995, la Fédération anarchiste fêtait la centième année d’existence de
son journal. Neuf ans plus tard, le Monde libertaire souffle sa
cinquantième bougie.
Paradoxe de l’existence qui ne manquera pas de surprendre. Comment donc ?
Est-ce à dire que le journal de la Fédération anarchiste rajeunit à
mesure que passent les années ?

Le prodige mérite un éclaircissement.

La parution de notre hebdo commence effectivement en 1895, sous
l’impulsion de Sébastien Faure et Louise Michel. Le journal s’appelle, à
l’époque, Le Libertaire. Il est de tous les combats menés par le
mouvement anarchiste et connaît diverses périodicités selon les
circonstances (quotidienne, notamment, durant l’affaire Sacco et
Vanzetti, pendant un peu plus d’un an). Il cesse de paraître durant les
deux guerres mondiales, ses positions antimilitaristes, entre autres, lui
valant d’être interdit par les pouvoirs publics. Vers la fin des années
40, la Fédération anarchiste s’étant patiemment et solidement
reconstituée, il compte même parmi les principaux hebdomadaires
politiques édités en France : son tirage avoisine les 35 000 exemplaires,
parfois même 100 000 exemplaires ! (à l’occasion des grèves chez Renault
en 1947 par exemple).

Mais au début des années 50, un danger invisible plane sur les destinées
pourtant prometteuses du mouvement anarchiste et de son journal. Un
groupuscule aussi secret qu’improbable mine depuis quelque temps déjà la
Fédération anarchiste : l’OPB (Organisation Pensée Bataille).

Improbable : elle tente l’impossible mariage du marxisme et de
l’anarchisme, est obnubilée par l’ordre et la discipline, exige
l’efficacité révolutionnaire à tout prix, même à celui des pires
reniements (on le vérifiera plus tard).

Secrète : agissant dans l’opacité la plus totale, elle impose à ses
membres un silence absolu sur sa nature et ses buts (ses statuts vont
jusqu’à prévoir l’élimination physique des agents dont le manquement à
cette discipline de fer mettrait en danger l’organisation…).

Son but ? Membres de la Fédération anarchiste, les agents de l’OPB ont
pour consigne d’en contrôler la structure pour mieux lui faire prendre le
virage « marxiste-libertaire » qu’ils appellent de leurs vœux à peine
muets.

Au sein de la Fédération anarchiste, on est de moins en moins dupe de la
manœuvre et, en 1953, la rupture est inévitable. Mais le mal a déjà bien
avancé. Si les anarchistes réunis autour de Maurice Joyeux provoquent la
scission et le départ de ceux qui, entraînés par Georges Fontenis,
formeront bientôt la FCL (Fédération communiste libertaire), ils voient
partir du même coup leur propre journal, Le Libertaire, hélas noyauté
depuis un moment.

Il faut repartir de zéro, ou presque. Nous sommes en 1954. Tout manque
sauf l’énergie et le courage et en octobre de la même année, le flambeau
allumé il y a presque 60 ans est dignement repris par la Fédération
anarchiste : le premier numéro du Monde libertaire paraît !
La suite, la connaissez-vous ? Plutôt que de vous conter le reste de
l’histoire… nous vous en proposons un aperçu, à travers cette sélection
d’articles parus dans le Monde libertaire, qui suit chronologiquement la
vie du journal, de 1954 à aujourd’hui.

Plus de 1 300 numéros passés en revue et tant de thèmes abordés, de
luttes portées et analysées, d’événements abordés du point de vue
libertaire, tant de cris de colère, d’indignation, d’espoir… Il a fallu
sélectionner, retenir, trancher. Cela ne s’est pas fait sans une certaine
douleur, ou plus précisément sans une certaine frustration : il y a bien
des écrits que nous aurions aimé reproduire ici, mais que nous avons dû
laisser de côté faute de place. Pardon à ces beaux traits de plume qui
ont fait les frais de notre scalpel, nous ne désespérons pas de leur
donner une nouvelle vie un jour (pourquoi pas, en effet, la collection
intégrale du Monde libertaire librement consultable sur notre site
internet ?).

Mais, si la sélection est quelque peu frustrante, elle reste cependant
source d’un certain plaisir. Allez, disons-le, d’une certaine fierté. Les
idées anarchistes, qui reposent sur le respect absolu de la liberté de
l’individu et le rejet de toute autorité, forment la seule philosophie de
vie, le seul projet social et politique dont on n’aura pas à rougir dans
l’avenir. Cette conviction qui est la nôtre trouve un écho particulier
dans les pages qui suivent.

Le temps sanctionne toujours, d’une certaine façon, nos choix de paroles
et d’actes. Ce que nous avons porté à travers notre Monde libertaire,
nous pouvons le reproduire sans un changement de virgule, avec la
certitude toujours intacte d’avoir dit les choses avec force, honnêteté,
passion, sans compromission d’aucune sorte.

D’autres titres de la presse politique, qui prétendent défendre un
certain sens de l’humanité et qui à l’occasion célèbrent sans vergogne un
anniversaire soigneusement débarrassé de tout élément gênant, ne peuvent
pas en dire autant.

Le Monde libertaire



Le Monde libertaire n’est pas l’Huma

(in Monde libertaire n°170, Avril 1971)

« Le Monde libertaire n’est pas l’organe d’expression d’un parti mais le
creuset où se confrontent des opinions divergentes se réclamant toutes de
l’anarchie. Il n’est pas question d’y chercher un dogme officiel.

Dans ce numéro, par exemple, voisinent des articles individualistes
anarchistes et anti-individualistes, des articles asyndicalistes et des
articles affirmant que le syndicalisme est une nécessité. C’est au
lecteur, considéré non comme un sous-développé, mais comme un individu
responsable, de faire son choix entre ses optiques opposées, ou même de
prendre à chacune pour faire sa propre synthèse.

Si quelques signatures sont vues fréquemment dans ses colonnes, cela ne
découle que de la vitalité journalistique de leurs auteurs. Le Monde
libertaire, pas plus que la Fédération anarchiste, ne cautionne des
personnalités ou ne privilégie des théories. Le Monde libertaire n’est
pas le journal d’un seul, il doit devenir le journal de tous.

Manque de cohérence, diront certains. Au niveau de la Fédération
anarchiste, et donc de son journal, la cohérence consiste en l’absence
d’autorité à l’égard d’autrui et donc en le respect des pensées
libertaires différentes. Au niveau des groupes et individualités
autonomes qui composent la Fédération anarchiste, la cohérence doit
pousser beaucoup plus loin et déboucher sur des praxis radicales en
accord avec les postulats du départ. Rien n’empêche à ce niveau, des
organisations strictes ou des contrats précis.

L’anarchisme n’est pas un système fini et sclérosé, mais un
bouillonnement continu. Comme la méthode scientifique, il ne peut évoluer
que par une incessante remise en question. »


Le Monde libertaire hors-série n°26 « spécial 50 ans » dans les kiosques
à partir du 27 Septembre jusqu’au 21 Novembre 2004, 104 pages pour 7,50
euros

Le Monde libertaire, hebdomadaire sans Dieu, sans Maître et sans
publicité de la Fédération anarchiste, 24 pages en couleurs pour deux
euros sur papier recyclé, chaque jeudi dans vos kiosques.

Archives et abonnement sur le net :
http://www.federation-anarchiste.org/ml

Rédaction – Administration 145 rue Amelot 75011 Paris

Transmis par le Secrétariat aux Relations Extérieures de la Fédération
Anarchiste
relations-exterieures(a)federation-anarchiste.org




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

INFO: http://ainfos.ca/org http://ainfos.ca/org/faq-fr.html
AIDE: a-infos-org@ainfos.ca
ABONNEMENT: envoyer un email à lists@ainfos.ca avec la commande suivante
dans le corps du message "subscribe (ou unsubscribe) nomdelaliste votre@email".

Les options pour toutes les listes se trouvent à http://www.ainfos.ca/options.html


A-Infos Information Center