A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Petit manuel du squat par les kraakspreekuren, groupes de soutien aux squatteurs d'Amsterdam

From worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Mon, 29 Nov 2004 15:16:29 +0100 (CET)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

Introduction : Le kraakspreekuren, groupe de soutien aux squatteurs, ne
peut pas résoudre vos problèmes de logement à votre place. Vous aurez à
arranger un certain nombres de choses vous même, mais nous pouvons
partager avec vous notre expérience.

Les gens du kraakspreekuren essayeront de vous aider en vous donnant des
conseils utiles. Avant de squatter, d’occuper un endroit, vous aurez a en
découvrir plus à son sujet. Le guide du squatteur vous donnera plus
d'information sur la manière de procéder.

Qu'est-ce que vous voulez squatter?

Une des premières choses à décider avant de squatter est de savoir quel
type d'espace vous ou votre groupe rechercher. Est-ce un petit
appartement approprié pour une personne ou un grand bâtiment fournissant
à un groupe de personnes un lieu de vie et un espace de travail? Vous
trouverez les adresses des différents kraakspreekuren à la fin du manuel.

Faites des tours réguliers en vélo dans les quartiers de votre choix et
notez toutes les adresses que vous suspectez de pas être occupées.
Patrouillez ces adresses à différentes heures. Contrôlez si les lumières
s'allument la nuit. Sonnez la sonnette et attendez pour voir si quelqu'un
répond. Contrôlez la boite aux lettres. Collez une allumette dans la
porte. Celle-ci tombera si la porte est ouverte, et c'est une bonne voie
de contrôler s' il y a quelqu'un qui utilise la porte. Vous pouvez
également faire le planton devant l'endroit, mais si vous voulez le faire
correctement, ça peut prendre énormément de temps et ça peut également
éveiller des soupçons.

Combien de temps l'endroit est-il vide et pourquoi?

La "nouvelle" Loi sur le Logement datant de juillet 1993 contient un
règlement pénal (article 429). Cet article indique sommairement qu'un
endroit ne peut être squatté s'il était occupé durant l'année précédente.
Ceci a rendu plus difficile de squatter légalement les endroits qui sont
vides depuis moins d'un an. Il fournit aux autorités et propriétaires des
bâtiments squattés des moyens supplémentaires d'intenter une action en
justice contre vous et de vous expulser. Quelques kraakspreekuren
travaillent avec un plus court terme, ou pour dénoncer les limites
établies par l'article 429 et/ou parce que dans certains quartiers, les
autorités utilisent rarement cet article pour expulser. En général, les
appartements et les bâtiments qui n'ont pas été en service pendant plus
d'un an peuvent être squattés. Quand vous êtes dans le doute, afin de
découvrir combien de temps un endroit a été inoccupé, ou si c'est assez
long pour pouvoir le squatter, consultez le kraakspreekuren du quartier
en question.

Une fois que vous avez établi lesquels des buildings ou appartements de
votre liste semblent vides et lesquels ne sont vraiment pas en service,
le temps est venu de découvrir pour combien de temps ils sont vides et
exactement pourquoi.

Si vos objectifs choisis sont des appartements, vous pouvez appeler le
service de l'information du service de logement (Stedelijke Woning
Dienst, SWD). Ce service peut vous fournir l'information aux conditions
d'offre d'appartements qui sont dans le système de distribution des
logements sociaux. Si l'endroit que vous voulez squatter n'est pas dans
le système de distribution, le service des logements sociaux n'est pas
très utile. Dans ce cas, vous pouvez décider de parler aux voisins. Vous
devez néanmoins faire attention: vous ne pouvez jamais être sûr si leurs
informations sont fiables et si ces voisins sont vraiment sympathisant de
votre cause. Ne dites jamais aux voisins que vous avez pour plan de
squatter un appartement. Inventer une bonne histoire pour ne pas éveiller
des soupçons. Demandez s' ils savent qui possède l'endroit et si cet
endroit est a louer. Si ça concerne des locaux d'une compagnie, demandez
s' ils savent où la compagnie a déménagé. Vous pouvez également obtenir
des renseignements à la Chambre de Commerce (Kamer van Koophandel, KVK)
quand une compagnie a déménagé. Pour avoir une meilleure idée sur les
raisons de l'inutilisation, de la vacance de certains locaux, il peut
être très utile de savoir qui est le propriétaire. Cette information peut
être obtenue au Cadastre (Kadaster). Des informations concernants
d'éventuels permis de démolition et de construction peuvent être obtenues
au Service d'Inspection du Bâtiment (Bouw- en Woningtoezicht, BWT).
Essayer toujours de découvrir un maximum de renseignements concernant le
bâtiment ou l'étage que vous voulez squatter. C'est tout à votre avantage
d'avoir un maximum d'informations. Beaucoup de tentatives de squats ont
échoué à cause de mauvaises recherches. Vous trouverez plus
d'informations sur les établissements qui ont été mentionnés ci-dessus
aux pages suivantes.

Le Service de Logement (Stedelijke Woning Dienst, SWD)

Le Service de Logement (SWD) est une fusion du Service Municipal de
Relogement (Gemeentelijke Dienst Herhuisvesting, GDH) et du Service
d'Inspection du Bâtiment (Bouw- en Woningtoezicht, BWT). Vous pouvez leur
téléphoner pour des informations sur des appartements à Amsterdam, qui
sont dans le système de distribution du Service de Logement.
L'information importante: l'appartement est-il enregistré comme vide et
depuis quand, un contrat de location a-t-il été émis récemment, ce
logement est-il sur une liste prioritaire d'attribution? Pour vous donner
un aperçu de ce qui est important et pourquoi, nous poursuivrons avec une
brève explication du système de distribution de logement fonctionnant à
Amsterdam. Les appartements loués à Amsterdam sont divisés en plusieurs
secteurs: Le secteur "social"
Ceci s'applique à toutes les maisons avec un loyer entre f 150, - et f
1085, - possédées par une société de logements sociaux. Les diverses
sociétés de logements sociaux à Amsterdam se répartissent trois zones
auxquelles vous pouvez vous inscrire quand vous recherchez un logement.
Le secteur "privé"
Ceci s'applique à toutes les maisons avec un loyer entre f 150, - et f
1085, - qui appartiennent à un propriétaire privé. Le secteur "libre"
Ceci s'applique à toutes les maisons avec un loyer au-dessus de f 1085. -
En secteur social et privé, un logement ne peut être obtenu que si une
autorisation de location a été émise. Les autorisations de location sont
émises par le service de logement. Vous pouvez obtenir une autorisation
de location si vous habitez à Amsterdam depuis plus de 2 ans ou si vous
avez été enregistrés administrativement dans le ville d’Amsterdam pendant
plus de 2 ans. Quand une autorisation de location n'a pas été émise, cela
signifie que personne n'a l’autorisation de loger dans l'appartement
concerné. La date à laquelle l’autorisation de location a été émise est
importante, parce que si une autorisation a été émise il y a 20 ans et si
l'appartement est toujours vide, il se peut que le locataire précédent
ait vécu là pendant 20 ans et est maintenant parti. Mais si une
autorisation de location a récemment été émise, ça signifie que
l'appartement sera probablement bientôt habité. Il est préférable de ne
pas squatter un appartement pour lequel une autorisation de location a
récemment été émise. Il y a de fortes chances que vous soyez expulsés
très rapidement et c'est très problématique pour la personne qui a reçu
l'autorisation de loger dans cet appartement. Pour des appartements avec
un loyer au-dessus de f 1085, - et pour les lieux industriels aucune
autorisation de location n'est nécessaire. Le Service de Logement n'a pas
la compétence pour vous fournir des informations sur de tels lieux. Dans
le secteur privé, environ 33% des appartements sont à la disposition du
Service de Logement pour les cas pressants de relogement (ceci concerne
les personnes qui recherchent un logement et qui sont prioritaires sur
les listes d'attribution de logement pour des raisons sociales ou
médicales). Le reste des secteurs privés et sociaux sont disponibles pour
les "starters" (les gens qui n'occupent pas d'appartement à Amsterdam) et
"transferees" ou "doorstromers" (les gens qui occupent déjà un
appartement à Amsterdam). Les sociétés de logement social distribuent
leurs appartements aux personnes en fonction de leur zone
d'enregistrement, et en informe le Service de Logement. Un certain nombre
de candidats prioritaires sont dirigés par le Service de Logement vers
les zones appartenants aux sociétés de logements sociaux où ils sont
prioritaires sur les "transferees" et "doorstromers". Si vous avez
squatté un logement appartenant d’une des trois zones et que vous
souhaitez légaliser votre squat, une bonne idée est de s'inscrire dans
une société de logement appartenant à la zone concernée (inutile de dire
que vous ne devez pas vous faire enregistrer à l'adresse de votre squat).
Si la société de logement souhaite attribuer l'appartement à un de leurs
membres, vous pouvez alors préciser que vous en êtes vous même membre.
Un atout des squatters est le fait que le secteur privé n’est pas sous le
contrôle du Service de Logement. Les propriétaires privés sont obligés de
s'inscrire au Service de Logement quand un appartement en leur
possession, réglementé dans le secteur privé, est laissé vacant. Ca prend
habituellement deux semaines avant que les données soient traitées par le
Service de Logement, mais l'anomalie peut être beaucoup plus importante.
Contrôlez par conséquent, toujours la date donnée par le service de
logement avec vos propres informations et celles obtenues à partir du
voisinage. Votre kraakspreekuren peut également avoir plus d'information
sur la durée pour laquelle l'appartement a été laissé vacant. Les
appartements appartenants aux sociétés de logement et les appartements
plus chers (loyer au-dessus de f 1085. -) ne doivent pas être enregistrés
vide une fois évacués. Le Service de Logement ne peut pas vous fournir
d'information sur de tels lieux. Dans ce cas, ceci signifie que vous
devrez complètement compter sur vos propres observations et n'importe
quelle information que vous pouvez obtenir à partir des voisins et de
votre kraakspreekuren. Ceci s'applique particulièrement aux squats à
grande superficie. Ceux-ci sont rarement enregistrés comme habitation.
Les lieux industriels n'ont pas à rapporter si ils sont vacants ou pas.
Quand vous contactez le Service de Logement au sujet de divers
appartements, il est commode de leur fournir immédiatement la liste
entière. Vous serez plus crédible si vous multiplier les appels
téléphoniques au sujet de différentes adresses. Restez toujours amical et
poli, et assurez-vous d'avoir une liste avec des questions appropriées,
c’est tout à votre avantage. Bien sur, ne dites pas à l'opérateur que
vous avez l'intention de squatter. Si vous souhaitez légaliser votre
squat, les contacts avec le Service de Logement peuvent être utile. En ce
qui concerne le secteur privé, le Service de Logement peut vous informer
si l'appartement concerné est dans les listes prioritaire ou facultative.
Dans le cas d'un appartement prioritaire, le Service de Logement décide
quel candidat sur leur liste obtient l'appartement. En cas d'appartement
facultatif, le propriétaire et le locataire éventuel en viennent à un
accord. Cependant, le propriétaire doit présenter le locataire éventuel
au Service de Logement. Ils décident ultérieurement si lui ou elle est
habilitée à une autorisation de location. La légalisation est
habituellement beaucoup plus souple quand vous squattez un appartement
facultatif. Il est habituellement plus facile de convaincre un
propriétaire que vous pouvez être un locataire éventuel, que de
convaincre le Service de Logement que vous êtes le candidat le plus
éligible pour un appartement, particulièrement si vous n'êtes pas un
candidat préférentiel. Il est inutile de demander au propriétaire de vous
présenter en tant que locataire éventuel si vous n'êtes pas habilité à
une autorisation de location. Cadastre (Kadaster)
Au Cadastre, vous pouvez contrôler qui possède le bâtiment/l'étage que
vous projetez de squatter. (Avec le Bureau National du Cadastre
(Rijkskadaster) cette information vous coûtera entre f 10. et f 8. - le
Bureau Municipal du Cadastre (Gemeentekadaster) est légèrement moins
cher. Cependant, leur information est moins précise et parfois
sérieusement désuète.) Il peut être très utile d'avoir une certaine idée
de l'histoire de votre squat. Une copie du contrat de l'achat peut
rapporter beaucoup d'informations, par exemple sur le propriétaire
précédent et les diverses clauses et les conditions d'achat. C'est
également une bonne idée d'essayer d'obtenir une copie des contrats
d'hypothèque. Ceux-ci peuvent vous dire qui a financé le propriétaire de
votre bâtiment. Toutes ces informations peuvent vous aider à avoir une
idée précise sur le propriétaire de votre bâtiment. Dès que vous saurez
qui possède votre éventuel squat, il est recommandé de contrôler cette
information avec votre kraakspreekuren. Tous les propriétaires ne sont
pas amicaux et certains peuvent être extrêmement dangereux. Si vous
squatter une propriété appartenant à un tel propriétaire, il est
essentiel d'être bien préparé. Au fils du temps, les divers
kraakspreekuren ont acquis beaucoup d'expérience avec les propriétaires
imprévisibles et peuvent être une source d'information utile. Mais les
informations des kraakspreekuren sont limitées. Pour une vue d'ensemble
plus complète, entrez en contact avec le Collectif de Recherche sur la
Spéculation (Speculatie Onderzoeks Kollektief, SPOK, pour lequel nous
vous renvoyons également à l'annexe sur le SPOK). Le SPOK met à jour des
archives avec des données sur divers propriétaires, des spéculateurs et
des promoteurs immobiliers, parfois de véritables criminels avec leurs
troupes de vigiles, parfois gangsters. Cependant, cette richesse
d'information est également limitée. Surtout, si rien n'est répertorié
dans les fichiers, cela ne signifie pas que le propriétaire n'est pas
dangereux. Après tout, les propriétaires dangereux deviennent seulement
notoires que quand ils réagissent violemment lors d’une occupation. Si le
propriétaire en question est une compagnie, une société privée à
responsabilité limitée (BV) ou une société publique à responsabilité
limitée (NV) ou une autre forme légale de propriété, vous devez continuer
vos recherche a la Chambre de Commerce. La Chambre de Commerce (Kamer
van Koophandel, KVK)
Toutes les compagnies, entreprises et associations de la région
d'Amsterdam sont inscrites à la Chambre de Commerce (Kamer van
Koophandel, KVK). Par exemple, si votre éventuel squat appartient à une
société privée à responsabilité limitée, la Chambre de Commerce vous
informera qui est membre du conseil d'administration de cette compagnie.
Vous pouvez également découvrir quelles compagnies sont enregistrées à
l'adresse de votre squat. Le système informatique vous permet de
rechercher tout ceux enregistrés à la même adresse. Ceci vous fournira
plus de noms et d'adresses à explorer. Une visite à la Chambre de
Commerce peut facilement prendre une matinée ou un après-midi, aussi
assurez vous d'y arriver bien avant quatre heures, heure de fermeture. Il
est possible d'obtenir les mêmes informations par téléphone ou sur leur
site internet. Cependant, à Amsterdam c'est plutôt cher (f 1. - par
minute). Leur site internet: http://www.kvk.nl/ Service d'Inspection du
Bâtiment (Bouw- en Woningtoezicht, BWT)
Des permis sont nécessaires pour démolir et rénover toute propriété. Si
les propriétaires projettent une rénovation et ont obtenu les permis
nécessaires, il n'y a aucun intérêt à squatter leur propriété. Vous êtes
habituellement confronter à une expulsion rapide. Cependant, la
démolition est une question différente. Cela peut prendre beaucoup de
temps avant qu'un bâtiment soit réellement démoli. Dans ce cas là, c'est
une opération plutôt attrayante. Quand vous essayez de découvrir quelque
chose au sujet de rénovation ou de démolition, poser toujours des
questions au sujet des permis, pas sur les plans. Un plan lui seul ne
signifie rien du tout! Le Service d'Inspection du Bâtiment peut vous
indiquer si des permis ont été attribués. Chaque quartier a son propre
département, mais si vous enquêtez au sujet d'une propriété au centre,
vous devez aller au Service d'Inspection Général du Bâtiment (pour des
adresses, voir a la fin du manuel). Faites très attention quand vous
demandez quelque chose au Service d'Inspection du Bâtiment! Il est déjà
arrivé que le Service d'Inspection du Bâtiment, à la suite d'un appel
téléphonique douteux, ait contacté les propriétaires pour les avertir que
leur propriété était sur le point d'être squattée. Ne les contacter
qu'aux cours des étapes finales, ou seulement après avoir squatté votre
bâtiment.

AUTRES CHOSES UTILES A DECOUVRIR

Taille du bâtiment/étage
Cette information peut également être obtenue à partir des voisins, s'ils
sont disposés à vous en informer. Ils peuvent souvent vous informer sur
la taille et les nombre de pièces. Pour plus de précision, vous devrez
consulter le système de classement de logement (Woningcartotheek) au
Cadastre. (Pour l'adresse, voir en fin de manuel). En payant, vous pouvez
avoir accès aux plans d'étage de la propriété concernée et obtenir des
photocopies. C'est très utile si vous projetez de squatter un grand
bâtiment. Ils peuvent également être utile si vous n'avez pas encore pu
établir l'entrée du bâtiment. Loyer
Avant de chercher à obtenir de plus amples renseignements, il est
recommandé d'avoir au moins une indication du loyer qui peut être
demandé, et particulièrement si c'est plus ou moins de f 1085. -, afin
d'établir dans quelle catégorie de logement l'endroit appartient. Si les
voisins sont bavards, ils restent une bonne source d'information, mais
une recherche approfondie est également possible. Le service de
l'information du Service de Logement peut parfois donner des informations
sur le prix d'une maison à louer. Les appartements loués sont sujets à un
loyer maximum et à un loyer minimum, basés sur un système de points. Une
copie de ce système peut être obtenue à partir de votre centre social
local. Ceci vous aidera à calculer le loyer de la propriété en question.
Cependant, le propriétaire peut naturellement vous exiger beaucoup plus.
Dans le cas d'un loyer inférieur à f 1085, - s'appliquent alors les
règlements du Service de Logement et la nécessité d'obtenir une
autorisation de location. Si le loyer dépasse ce palier, vous devez
traiter avec le propriétaire, et probablement avec son agent immobilier.
Rappelez-vous que les propriétaires ont tendance à trop en demander. Il
est possible qu'un propriétaire prétende qu'il est autorisé à demander un
loyer au-dessus de f 1085, -, mais quand le système de crédit est
appliqué, le loyer maximum raisonnable peut être en fait nettement
inférieur. Préparation
Quand vous avez exploré un certain nombre d'adresses et que vous avez
décidé lesquelles vous souhaitez squatter, il est temps de se préparer à
l'occupation elle-même. D'abord, il est important de savoir comment vous
allez entrer dans les lieux et quels sont les types de serrure sur la
porte. Vous devrez aussi acheter votre propre serrure. Il est possible
que vous ayez à fracturer plus d'une porte, donc vous aurez besoin de
plusieurs serrures pour remplacer celles cassées. Achetez une serrure
semblable à celle dans la porte que vous allez fracturer, de sorte
qu'elle puisse être remplacée rapidement. Transmettez cette information à
votre kraakspreekuren, car c'est utile pour la préparation du travail
d'ouverture des portes. Quand vous squattez un appartement avec une cage
d'escalier commune, vous devrez aussi fournir à vos voisins des clés
supplémentaires pour la nouvelle serrure. En outre vous devrez apporter
le "squat-set" dans votre nouveau squat, c'est à dire une chaise, une
table et un matelas. La raison est qu'une vieille décision de justice
stipulait que ceux-ci constituent la quantité minimum de meubles afin que
la police puisse constater l'occupation d'un appartement. Vous courez le
risque d'être expulsé immédiatement si un de ces éléments n'est pas
présent. Ceci s'applique pour chaque étage ou appartement occupé. Si vous
squattez trois appartements dans un bâtiment, vous aurez besoin de trois
"squat-sets". Il n'est pas toujours nécessaire de contacter un avocat
avant que vous squattiez, mais ça facilite les choses. Assurez vous donc
d'avoir un avocat à l'avance. Quelques kraakspreekuren ne vous aideront
pas si vous ne prenez pas d'avocat. (pour des adresses d’avocat, voir en
fin de manuel) Organisez un point de rencontre, de préférence le plus
proche possible de votre éventuel squat. Si vous squattez un endroit avec
l'aide d'un kraakspreekuren, ils pourront habituellement vous fournir une
adresse appropriée pour se réunir. Il est préférable d'informer le
voisinage de votre nouveau squat lors de l’occupation. Photocopiez
quelques flyers à distribuer dans votre nouveau voisinage pendant
l'ouverture du squat. Les réactions sont habituellement favorables. Une
fois que toutes les préparations ont été faites, vous pouvez réunir un
groupe d'amis pour squatter cette propriété. Cependant, il est recommandé
d'opérer avec votre kraakspreekuren. Ils ont beaucoup d'expérience et
savent tout des lois et des règlements qui s'appliquent. Ils peuvent
garantir des personnes pour parler à la police qui viendra constater si
l'endroit n'était pas en service et pour établir qu'il a été maintenant
réoccupé. Ils peuvent également mobiliser des personnes pour votre
occupation, de sorte que vous puissiez être sûr qu'il y aura assez de
personnes présentes. En outre, il y a toujours une chance que quelqu'un
d'autre était intéressé auparavant par le même endroit. Le
kraakspreekuren essaye d'éviter de telles situations. Il ne peut réserver
temporairement. une propriété pour certains et dissuader d'autres de le
squatter. C'est également une bonne idée de rester en contact avec le
kraakspreekuren, au cas où vous auriez besoin d'aide après l'occupation.
Si vous décidez de squatter avec l'aide du kraakspreekuren, nous
apprécierons que lors de la préparation de l'occupation, vous notiez
toute information rapportée sur la liste de contrôle qui se trouve a la
fin de ce manuel d'occupation. Veuillez apporter cette liste quand vous
contactez le kraakspreekuren. En se basant sur ces informations, nous
pouvons alors décider d'une date d'occupation ou nous pouvons aussi vous
demander d'approfondir vos recherches avant de passer à l'action. Si
vous décidez de ne pas squatter avec l'aide du kraakspreekuren, vous
aurez aussi besoin de quelques outils. Un pied-de-biche, un marteau
double dirigé et un grand tournevis pour fracturer la porte. Vous devez
remplacer l'ancienne serrure par celle que vous avez achetée. Pour ceci
vous aurez besoin de tournevis et probablement de burins et ciseaux à
bois pour adapter l'enveloppe de la serrure. Si vous décidez d'occuper
sans notre aide, veuillez venir enregistrer dans tous les cas votre
squat. Nous souhaitons en être informés et pouvons aussi vous donner
quelques conseils utiles.

L'OCCUPATION ELLE MEME

Amener squat-set(s), serrures et outils (si nécessaire) au point de
rencontre et soyez à l'heure! Là -bas, vous (ou quelqu'un avec qui vous
avez préparé l'occupation) expliquera: - ce que vous voulez occuper
- combien de temps (approximativement) l'endroit est vide et pourquoi -
qui est le propriétaire (et si il est dangereux)
- qui parlera à la police
- qui amènera le squat-set
- qui prendra et distribuera les flyers dans le voisinage
Discutez également à l'avance ce qui doit être fait si l'occupation
échoue. Par exemple, si le bâtiment s'avère être rempli, si la police
fait des difficultés, ou si un voisin ou le propriétaire s’agite un peu
trop. Rester en un seul groupe lors de l'occupation. L'équipe
d'ouverture à l'avant, suivi du squat-set. Dès que la porte sera ouverte,
le squat-set doit être mis à l'intérieur. Vérifiez si l'endroit est
vraiment vide. Rappelez-vous: même si il y a quelques choses à
l'intérieur, cela ne signifie pas nécessairement que l'endroit est
utilisé. Si vous décidez de rester, installer la nouvelle serrure sur la
porte. Appelez alors la police si elle n'a pas déjà été informée. Parlez
également à vos voisins directs, si ils sont disposés à vous écouter.

VOS DROITS APRES L'OCCUPATION

Rendez votre maison habitable. Reliez eau, gaz et électricité (si vous le
souhaitez). Le kraakspreekuren peut habituellement vous aider dans ces
cas. Autrement demandez à quelqu'un dans votre squat-bar du coin.
Continuez également vos recherches. Surveiller bien votre maison. Qu'est
ce que votre propriétaire projète d'y faire? Vous pouvez également
prendre certaines initiatives vous-même. Par exemple, vous pourriez
demander un contrat de location approprié ou étudier la possibilité
d'acquérir l'endroit vous-même, ou trouver une société de logement
intéressée pour l'acheter. Consultez toujours d'abord votre avocat et
votre kraakspreekuren.

ASSISTAMCE LEGALE

Etant donné que les occasions pour les propriétaires et le système
judiciaire de vous expulser sont toujours plus pressantes, un avis
juridique et l'assistance légale sont nécessaires. Pour être conseiller,
vous pouvez vous tourner vers un centre d'aide juridique (bureau voor
rechtshulp). La première demi-heure est libre. Mais vous aurez aussi
besoin d'assistance légale, et si le procureur public ne vous fournira
pas d'information, il en informera votre avocat. Il est recommandé de
contacter un avocat avant l'occupation, car parfois vous pouvez en avoir
besoin d'un juste après (par exemple si la police fait des difficultés).
Et si ils en viennent aux instances judiciaires, vous avez besoin d'un
avocat afin de pouvoir défendre votre cas.

ET ENSUITE....

Il est impossible de prévoir tout ce qui va se passer. Chaque occupation
est différente. Mais une chose dont vous pouvez être sûr est que les
propriétaires et autres ayants droit dont vous avez squattés la propriété
ne seront pas intimidés par votre présence. Dans des cas rares, une
occupation est rapidement légalisée. Mais habituellement il y a une ou
plusieurs tentatives d'expulsion. Malgré le fait que les tentatives
légales d'expulsion soient en augmentation, ceci ne signifie pas toujours
que vous devrez abandonner votre occupation tôt ou tard. Vos chances
(pour la légalisation, par exemple) dépendent en grande partie de vos
propres efforts de recherches et si vous consultez fréquemment votre
kraakspreekuren et votre avocat. Les kraakspreekuren sont toujours
disposés à traiter toutes les questions et à résoudre les problèmes qui
peuvent surgir. Nous ne nous limitons pas strictement à l'occupation en
tant que telle, mais sommes également très intéressés à préserver les
endroits qui ont été squattés.

SPOK

Le SPOK est un groupe de locataires et des squatteurs qui mettent à jour
des archives sur le marché du logement. Ils sont principalement occupés
eux mêmes avec différents propriétaires et leur comportement. Le SPOK a
également rassemblé beaucoup de données sur des questions historiques, la
planification en ville et en campagne, et les cas légaux d'occupation.

Un certain nombre de personnes consultant le SPOK projettent de squatter.
Le kraakspreekuren leur a indiqué qu'ils peuvent obtenir certaines
informations sur le propriétaire de leur éventuel squat, après être
passés au Cadastre (Rijkskadaster). Si vous voulez en savoir plus sur la
valeur financière de votre éventuel squat, le Cadastre peut également
vous fournir des contrats d'achat et d'hypothèque. Cependant, ceci peut
être très coûteux. Mais une fois que vous êtes sûr d'occuper certains
locaux, le SPOK vous conseillera de vous procurer ces contrats malgré
leur coût d'obtention. Ils contiennent beaucoup de noms et de détails qui
peuvent être d'une grande importance pour votre occupation. Si le
propriétaire de votre squat est une société à responsabilité limitée
publique ou privée (NV ou BV), une fondation, etc., vous pouvez contacter
la Chambre de Commerce pour découvrir qui est légalement membre du
conseil d'administration. Contrôlez également s' il y a d'autres
compagnies enregistrées à la même adresse. De cette manière, vous pouvez
par hasard trouver des noms déjà mentionnées dans nos archives. Parfois
les propriétaires peuvent utiliser plusieurs sociétés anonymes privés,
alors que nous connaissons seulement l’une d’entre-elles. Note :
l’obtention d’informations par la Chambre de Commerce est également
payante. Apportez toutes les informations que vous avez recueillies au
SPOK pour établir d’éventuels liens. Ceci peut faire apparaître
clairement la manière dont votre propriétaire procède habituellement,
même si fréquemment une recherche plus approfondie est nécessaire. Le
SPOK peut vous fournir plus d’informations sur la façon d’avancer dans
vos recherches et ils peuvent également vous aider dans ces recherches.
Les informations que vous recueillez peuvent être utilisées dans un
premier temps pour s’assurer si votre propriétaire est dangereux ou pas.
C’est aussi utile pour les démarches judiciaires, les informations pour
le voisinage, les communiqués de presse, etc…

KRAAK FORUM : http://squat.net/kraakhandleiding/kraakfrans.html

ADRESSES UTILES :

KRAAKSPREEKUREN sur Amsterdam (par quartiers)

"DE PIJP" Molli, van Ostadestraat 55 huis, lundi de 19h à 20h30.
Point d'écoute et conseils: Koffieshop 'Bollocks', p/a Binnenpret, 1e
Schinkelstraat 14-16, du lundi au vendredi de 13h à 19h. "WEST" Ratjetoe,
Frederik Hendrikstraat 111, lundi de 20h à 21h.
"CENTRUM" Vrankrijk http://www.vrankrijk.org, Spuistraat 216, jeudi de
20h à 21h. "OOST" 3e Oosterparkstraat 166-hs, mardi de 20h à 21h30.
"SCHINKELBUURT" "VPC-BUURT" Pour information contacter le kraakspreekuur
du "PIJP". "RIVIERENBUURT" Pour information contacter le kraakspreekuur
du "PIJP". "STAATSLIEDENBUURT" Pour information contacter le
kraakspreekuur du "WEST". KRAAKSPREEKUREN en dehors d'Amsterdam
· Arnhem; Apeldoornsestraat 4 (deurbel Bazoeka), chaque 1er et 3ieme
vendredi du mois de 20h à 21h30. · Breda
<http://members.nbci.com/_XMCM/guido_v_s/>; Kloosterlaan 212, 4811 EE
Breda. Tel : 076-5222590, fax : 076-55207859 · Nijmegen <../nijmegen/>;
v. Broeckhuysenstraat 46: samedi de 15h à 17h. E-mail ksu@dds.nl
<mailto:ksu@dds.nl> · Utrecht <../utrecht/>; mardi de 17h à 18h. Lieu:
Automobiel Centrale Utrecht [http://www.acu.nl] <http://www.acu.nl>,
Voorstraat 71. Ou téléphonez au 06-25353661. Email: ksutreg@squat.net
<mailto:ksutreg@squat.net> · Leiden <http://homes.dsl.nl/~kraken/>;
Postbus 2228, 2301 CE Leiden, ou bien par email kraken@stad.dsl.nl
<mailto:kraken@stad.dsl.nl> · Tilburg; Willem II-straat 66, postbus
10139, 5000 JC Tilburg. Tel. 013-5435977. Spreekuur chaque premier mardi
du mois, de 15h à 17h. kraaktilburg@hotmail.com
<mailto:kraaktilburg@hotmail.com> · Zaanstreek; Contacter le Rosa.
home.zonnet.nl/rosa-zaanstad/ <http://home.zonnet.nl/rosa-zaanstad/>.
· Zwolle; voir le site
http://squat.net/kraakhandleiding/19990730zwolle.html · Rotterdam;
Tweede Schansstraat 3 (près de PROJO). tel. 010-4771000, le mercredi de
19h à 21h. · Den Bosch <../archiv/nl/denbosch/ksudenbosch1999.jpg>;
Postelstraat 23, le jeudi de 19h à 20h30. Email ksudb@hotmail.com
<mailto:ksudb@hotmail.com> · Groningen <../groningen/>; mercredi de 19h
à 20h. Eerste Drift/Spilsluizen 2. E-mail kggroningen@hotmail.com
<mailto:kggroningen@hotmail.com> Pour d'autres adresses en dehors
d'Amsterdam, contacter le SPOK.
AVOCATS sur Amsterdam

* Jeanette Prins, Kromme Distelstraat 17, tel. 6320251
* Advokatenkantoor De Binnenstad, Binnengasthuisstraat 148, tel. 6271816
* Margreet Breukelaar Batjanstraat 5, tel. 6935544
* Marc Wijngaarden/ Joke de Feiter, Advocatenkantoor Bakker Schut, van
der Biesen & van der Plas, Nieuwe Herengracht 51, tel.6232605 * Joop
Seegers/ Maurice Veldman, Seegers & Wattilete, Egelantiersgracht 576,
tel. 4200888 AVOCATS en dehors d'Amsterdam

*Alkmaar: F Baars, Oudegracht 90, tel. 072-5122213
*Heist-op-den-Berg/Leuven (B):Johan Verstraeten, tel. 0032 16 35 06 72.
E-mail adverstraeten@pophost.eunet.be
<mailto:adverstraeten@pophost.eunet.be> *Zwolle: Mr. A.P. Maes,
Bloemendalstraat 7, 8011 PJ Zwolle, tel 038-4272020 STEDELIJKE
WONINGDIENST

"telefonische informatie" tel. 6806806, lundi au jeudi de 8h30 à 15h, le
jeudi aussi de 17h à 19h, vendredi de 8h30 à 12h. "Centrum" Marcantilaan
800, tel. 5810800, horaires d'ouvertures identiques "Oost" Molukkenstraat
74, tel. 6682151, " "
"Zuid" K. du Jardinstraat 67, tel. 5703456, " "
"West" Osdorpplein 500, tel. 5816111, " "
"Noord" Buikslotermeerplein 218, tel. 6352222, " "

BOUW EN WONINGTOEZICHT

"BOUW EN WONINGDIENST" Wibautstraat 3, tel. 5969111, lundi au vendredi de
12h à 17h, le jeudi aussi de 17h à 20h. Par telephone de 15h30 à 17h au
5961207 ou 5962434) "De Pijp" Stadsdeel de Pijp, Karel du Jardinstraat
65, tel. 5739630, tous les jours de 9h à 10h. "Rivierenbuurt" Stadsdeel
Rivierenbuurt, President Kennedylaan 1 - 3, tel. 5419211 "Kinkerbuurt"
Stadsdeel Oud-West, Kwakerstraat 3, tel. 5893511
"Oost" Stadsdeel Oost, Linnaeusstraat 89, tel. 6080211, tous les jours de
8h30 à 9h30. "Schinkelbuurt/VPC-buurt" Stadsdeel Zuid, Koninginneweg 1,
tel. 5705480, tous les jours de 9h à 10h "Staatsliedenbuurt" Stadsdeel
Westerpark, Haarlemmerweg 8 - 10, tel. 5810311, tous les jours de 15h30 à
16h30. BURO VOOR RECHTSHULP A'DAM

"Centrum" Spuistraat 10, tel. 6264477
"Oost" 2e Oosterparkstraat 274, tel. 5999333
"West" Cornelis Dirkszstraat 27, tel. 6165036

WIJKCENTRA

"de Pijp" Wijkcentrum Ceintuur,
Gerard Doustraat 133, tel. 6764800
"Oost" Wijkopbouworgaan Oosterparkbuurt,
3e Oosterparkstraat 77 sous, tel. 6940377
"Centrum" Wijkcentrum D'Oude Stadt,
Nieuwe Doelenstraat 55, tel. 6382205
Wijkopbouworgaan Jordaan,
1e Lauriersdwarsstraat 66, tel. 6237272
"West" Wijkopbouworgaan Oud-West,
1e Helmersstraat 106 C, tel. 6186377
"VPC-buurt" Koninginneweg 115, tel. 6628237
"Staatsliedenbuurt" Wijkcentrum Staatslieden - Hugo de Grootbuurt, Van
Hallstraat 81, tel. 6821133

DIVERS

- Internet café Ascii <http://squat.net/ascii>, Jodenbreestraat 24-sous,
(dans le sous-sol du Fort van Sjakoo) ouvert tous les jours, du lundi au
dimanche de 14h à 19h. - Hoofdkadaster Prins Hendrikkade 33, ouvert de 9h
à 15h, tel. 5557911 - Hoofdstedelijk kraaknieuws, kraakpersgroepruimte op
de Nieuwendijk 134, par email: hkn2@dds.nl <mailto:hkn2@dds.nl> -
Gemeentelijk Kadaster Karspeldreef 8, ouvert de 9h à 16h.
- Woningkartotheek Karspeldreef 8, ouvert de 9h à 16h (gebouw v.d.
gemeentebelastingen) - S.P.O.K. <mailto:speculan@dds.nl> Spuistraat 5,
mercredi de 20h à 22h. - Kamer van Koophandel De Ruyterkade 5, tel. 06 -
35030020 (f 1 par minute) http://www.kvk.nl/ - Gemeentelijk Energie
Bedrijf Amstel 1, tel. 5971616
- Gemeentelijke Waterleidingen Condensatorweg 54, tel. 5802911
- Huurcommissie A'dam De Ruyterkade 7, tel. 5551333
Les squats sur l'internet

-Les manuels du squat (aussi traduits en hollandais, anglais, espagnol,
italien, polonais, tchèque) <http://squat.net/kraakhandleiding>
-L'actualite des squats (nouvelles en anglais, hollandais, allemand,
français, italien, norvégien, espagnol, polonais) <http://squat.net/>
-Liste de discussion sur les squats:
<http://dvxs.nl/~kraken/>

- CHECKLIST -
Propriétaire
Nom:………………………………………………………
Adresse:……………………………………………………
Lieu de résidence:……………………………………… Téléphone:…………………
Compagnie:………………………………………………
Adresse:……………………………………………………
Partenaires:…………………….
Ville:……………………………………………………… Téléphone:………………….
Numéro de compte en banque:……………………………………….
Possession
Adresse:……………………………………………………
Vide depuis:……………………………………………….
Taille du bâtiment:…………………. Nombre de pièces:………………..
Loyer:……………………………………
Fonction du bâtiment:…………………………………..
Est-ce que ça appartient au Service du Logement? Oui/Non
Prioritaire ou facultatif:…………………………………………..
Une autorisation de location a-t-elle été émise? Oui/Non
Un permis de construire a-t-il été émis? Oui/Non
Un permis de démolition a-t-il été émis? Oui/Non
Un contracté de partage de la propriété a-t-il été émis? Oui/Non
Un permis de retrait a-t-il été demis? Oui/Non
L'électricité est-elle connectée? Oui/Non
Le gaz est-il connecté? Oui/Non
L'eau est-elle connectée? Oui/Non
Les lieux sont-ils gérés par une quelconque administration? Oui/Non Si
oui, laquelle?……………………………………….
Les locaux, le bâtiment sont-ils en vente?
L'occupation
Le type de serrure: - serrure de sécurité avec cylindre interchangeable
Oui/Non Numéro:…………… - serrure de sécurité avec cylindre non
interchangeable Oui/Non Numéro:…………… - cylindre de Société de Logements
Sociaux Oui/Non Numéro:……………
- serrure de type différent Oui/Non Numéro:……………
Entrée par la porte Oui/Non
Entrée par la fenêtre Oui/Non
Entrée par le toit Oui/Non
Autres options:……………………………………………………..
Est-il nécessaire de barricader? Oui/Non
Si oui, quels points du bâtiment? (nombre de fenêtres et portes,
tailles)………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………Général
Information obtenue par:
Nom:……………………………………………………….
Adresse:…………………………………………………….
Téléphone:………………………………………………….
obtenue:………….....(jour)………….(mois)………..(année)
transmise par:……………………………………………………………………………

[ expéditeur/expéditrice <ggrgd(a)corsica.zzn.com> ]





*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

INFO: http://ainfos.ca/org http://ainfos.ca/org/faq-fr.html
AIDE: a-infos-org@ainfos.ca
ABONNEMENT: envoyer un email à lists@ainfos.ca avec la commande suivante
dans le corps du message "subscribe (ou unsubscribe) nomdelaliste votre@email".

Les options pour toutes les listes se trouvent à http://www.ainfos.ca/options.html


A-Infos Information Center