A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) La presse anarchiste dans le monde : Rojo y Negro

From worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Tue, 2 Nov 2004 12:58:21 +0100 (CET)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

La rédaction du Monde libertaire, en association avec les relations
internationales de la Fédération anarchiste, proposent tous les quinze
jours de découvrir un journal ou un magazine libertaire ou
anarcho-syndicaliste. Le journal espagnol Rojo y Negro continue cette
chronique ouverte par la publication anglaise Freedom. Nous reprendrons
sur ce site au fur et à mesure qu'elle sera publiée sur celui de la FA.

Rojo y Negro
Journal mensuel de la CGT espagnole

On sait que l'histoire du syndicalisme libertaire espagnol est riche et
aujourd'hui, la Péninsule ibérique compte divers journaux syndicalistes.
L'un d'eux, Rojo y Negro, mensuel anarchosyndicaliste, est réalisé par la
Confédération Générale du Travail (CGT).

L'histoire de ce journal débute en janvier 1984, peu après la scission
subie par la CNT, départ qui donnera naissance à la CNT-Rénovée qui
deviendra la CGT. Au départ, le rythme de parution du journal sera
irrégulier puis deviendra mensuel à partir de 1988 et jusqu'à nos jours.
Au fil du temps, en même temps que la CGT espagnole se développait, le
journal accroit son tirage. Aujourd'hui, 20 000 abonné-es reçoivent le
journal à domicile, et dix mille exemplaires sont servis aux sections
locales pour être diffusés lors des activités syndicales et de
l'agitation sociale.

Vingt ans après sa création, l'une des ambitions de la rédaction du
journal centralisée à Pampelune, est d'étendre encore son influence à
travers une diffusion en kiosques de presse, mais aussi de devenir
quinzomadaire. La rédaction, composée d'une équipe de collaborateurs qui
abordent des sujets variés, s'appuie sur une forte participation des
affilié-es qui envoient beaucoup d'articles et d'informations sur les
activités menées sur le terrain syndical. Même si la participation
rédactionnelle de mouvements ou associations proches de la CGT reste
faible, le Secrétaire communication de la CGT, qui réalise le mensuel,
souhaite jouer l'ouverture au delà des rangs des syndiqué-es de la
confédération rouge et noire. A ce titre, la rédaction du journal se
défend de réaliser le porte parole officiel de la confédération, et tient
à l'idée que le mensuel est un projet qui contribue au développement de la
CGT, ce qui implique que chaque membre de la CGT se l'approprie pour en
faire un projet ouvert et n'appartenant à personne.
Naturellement, ce journal s'adresse tant aux affili-ées de la CGT qu'à la
société espagnole en général. "Il s'agit donc, selon Mikel Galé,
coordonnateur et maquettiste de la publication, de réaliser un travail
qui serve à impulser le projet de la CGT. Pour cela, le journal continue
à inciter à la participation et à la mobilisation avec la conviction que
c'est le chemin à suivre pour arriver à une société plus juste et plus
libre. Et ceci se démontre dans la pratique. Pour cela, et sans oublier
l'analyse, la critique et l'autocritique, Rojo y Negro prétend pousser
les travailleurs et la société en général à récupérer leur rôle dans le
monde du travail et dans les processus sociaux qui conditionnent leurs
vies et qui, aujourd'hui, nous sont dictés par le pouvoir économique.
Notre but est d'aller dans cette direction en multipliant les volontés et
contribuer à les coordonner pour créer une force réelle et efficace qui
affronte la dictature du capital et pour que cela serve à améliorer les
conditions de vie des plus faibles".

Au fil de ses vingt huit pages, le mensuel, qui se présente comme un
journal, en couleurs, consacre un tiers de ses pages aux informations
syndicales et au monde du travail espagnol. La rubrique internationale,
baptisée "Sans frontières", constitue un rendez vous d'autant plus
incontournable qu'il est souvent réalisé par des collaborateurs de
terrain aux contributions originales. En pages centrales, la réflexion
est présente avec le supplément en huit pages "Materiales de reflexion"
qui constitue des dossiers thématiques et permet de faire le point sur
des sujets aussi divers que le Commerce équitable, l'économie souterraine
et ses dangers, la précarité dans le monde du travail... Autre rendez
vous important du journal, les quatre pages de la rubrique "AgitAccion"
qui regroupe, dans une maquette dynamique, le calendrier et des appels à
la mobilisation dans les secteurs de l'écologie, du mouvement contre la
guerre, contre les violences faites aux femmes, en faveur des sans
papiers, de la répression des squatts, contre la répression des
dissidences... Enfin, la promotion des activités ou de la production
culturelle libertaire et les articles de société qui analysent l'Espagne
contemporaine sont aussi très présents dans Rojo y Negro.

Rojo y Negro c/ Compañía 9, 1º izda. 31001 Pamplona - Espagne
Sur internet : www.rojoynegro.info

[texte repris du site de la NEFAC http://makhno.nefac.net/html/drupal ]




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

INFO: http://ainfos.ca/org http://ainfos.ca/org/faq-fr.html
AIDE: a-infos-org@ainfos.ca
ABONNEMENT: envoyer un email à lists@ainfos.ca avec la commande suivante
dans le corps du message "subscribe (ou unsubscribe) nomdelaliste votre@email".

Les options pour toutes les listes se trouvent à http://www.ainfos.ca/options.html


A-Infos Information Center