A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) La répression contre les anarchistes russes continue

From worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Sat, 29 May 2004 21:00:42 +0200 (CEST)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

Aleksei Cherepanov à nouveau arrêté

Le lundi 24 mai, Aleksei Cherepanov a été convoqué à un interrogatoire au
Gosnarkokontrol (un équivalent de l'ATF Russe nouvellement constitué) suite
auquel il a été immédiatement arrêté - cette fois-ci il n'a pas été
transféré dans une prison normale mais dans une prison du FSB (ex-KGB) pour
prisonniers en détention préventive à Krasnodar.

Pendant les quelques 3 jours qui ont suivi sa précédente arrestation (du 12
au 21 mai), Aleksei a pu rapporter quelques détails au sujet de la
persécution qu'il subit. A l'origine, le 12 mai, on avait trouvé sur lui
seulement un gramme d'herbe, mais depuis qu'il avait refusé de signer
quelque document que ce soit, le motif de ces 9 jours d'arrestation était
finalement devenu "avoir uriné dans la rue" et "outrage à agent". Cette
provocation, rendu possible par une convocation, fausse à l'évidence, lui
enjoignant de se présenter au centre militaire d'incorporation, était
parfaitement coordonnée. C'est exactement le 12 mai qu'un arrêté du
nouveau gouvernement entrait en vigueur, par lequel la possession de moins
de 20 grammes de marijuana n'était plus un délit.
Lundi, Gosnarkokontrol en est finalement venue à admettre le cambriolage du
foyer d'Aleksei, pour déclarer avoir trouvé 24 grammes d'herbe et 2 grammes
d'héroïne au domicile d'Alekseï lors de la perquisition illégale du mercredi
19 mai, alors qu'Alekseï était en état d'arrestation. Ceci est un prétexte
pour ouvrir un dossier d'affaire criminelle contre Alekseï, ce qui au départ
permet de l'arrêter 9 jours, et plus au cas où le tribunal l'ordonne - ce
qui précisément est en train de se produire.

Pendant la fouille les officier de Gosnarkokontrol ont volé 600 roubles et
au moins 15 numéros du journal Avtonom. Il doit être possible pour
Gosnarkokontrol de rendre cette fouille légale grâce à une brèche dans la
législation russe, qui permet de "pénétrer le domicile d'un suspect" sans
permission de perquisitionner, dans le cas où aucune fouille ne doit y être
menée. On peut penser que le tribunal de Krasnodar fera peut de cas de ce
que les flics ont fracturé la porte et mis la maison sans dessus dessous
pendant ce "bilan mineur".

En ce moment même, tous ceux qui sont suspectés par Gosnarkokontrol sont
retenus au centre de détention provisoire du FSB depuis que toutes les
cellules à Krasnodar sont pleines à craquer, donc officiellement le FSB
peut continuer à se laver les mains du cas d'Alekseï. Pratiquement, la
connexion avec le FSB est apparue clairement dès les premiers jours de
l'arrestation d'Alekseï, lorsqu'il a entendu des officiers de
Gosnarkokontrol discutant dans le couloir lors de son interrogatoire :
"...et le KGB se remue pour ce débile". La femme d'Alekseï a été convoquée
pour interrogatoire plus tôt le lundi 24, et il lui fut posé, comme à
Alekseï, des questions concernant sont activité politique. Avoir Alekseï
dans une cellule du FSB sera très commode pour ceux qui ont ordonné au
départ sa persécution.

On ne peut faire qu'une seule conclusion, c'est que le FSB de Krasnodar
s'est persuadé que la victoire récente et écrasante d'un ancien agent du KGB
aux élections signifie que les "bons vieux jours" sont de retour. La
tentative d'écraser d'une main de fer le mouvement anarchiste de Krasnodar,
qui n'a jamais été pour eux rien d'autre qu'une petite source d'irritation,
ne sera probablement pas leur dernier mouvement pour rendre la monnaie des
humiliations des 13 dernières années.

Contrairement à ce qui a été divulgué dans le dernier bulletin de la Croix
Noire Anarchiste de Moscou (n°2), Dimitri Ryabinin n'a toujours pas été
relâché - en fin de compte, après son congé au début du mois de mai on
lui a intimé l'ordre de retourner à la prison de faible sécurité dans
laquelle il purge sa peine. Nous sommes désolé d'avoir répandu de bonnes
nouvelles trop tôt.
Auparavant durant ce mois Ryabinin a été autorisé à retourner en visite chez
lui chaque week-end, mais lors du dernier week-end son congé a été supprimé
de manière inattendue - il a aussi appris que le FSB avait camouflé un
mouchard dans sa cellule, il aurait été caché là pour recueillir des
renseignements sur lui. Alekseï Cherepanov soupçonne que la persécution dont
il est victime pourrait bien être reliée à quelque plan du FSB contre
Ryabinin, avec lequel il a été impliqué dans la publication du trimestriel
Avtonom, jusqu'à ce que sa publication ait été transférée à Moscou l'été
dernier à cause de difficultés à Krasnodar, qui ont finalement conduit
Ryabinin à 6 mois d'emprisonnement en janvier dernier.


Inutile de préciser que les anarchistes en Russie ne vont pas tendre l'autre
joue face à ces provocations. Vendredi prochain (28 mai) les anarchistes de
Moscou vont organiser une action illégale contre Gosnarkokontrol (que l'on
appelle entre nous Gosnarkokartel) et le FSB, nous avons invité les
anarchistes des autres villes à rejoindre notre action. Déjà l'affaire
courante concernant Cherepanov a provoqué l'indignation de la communauté
anarchiste russe, et Indymedia Russie chronique également cette affaire. Des
anarchistes dans de nombreux pays nous ont soutenu, le poste de police de
Krasnodar et les bureau de Gosnarkokontrol ont reçu peut être plus de coups
de téléphone s'inquiétant d'une affaire, et en provenance du monde entier,
que jamais durant toute leur histoire. Cependant, face à la situation
politique actuelle de la Russie, aucune victoire ne viendra aisément, et
nous avons besoin de tout le soutien que vous pourrez donner.


En lutte,
A/ABC-Moscow/A titre personnel

Numéros téléphoniques pour appeler à Krasnodar :

Administration du Gosnarkokontrol de la Fédération Russe dans le secteur de
Krasnodar :
+7-8612-62-08-90

Bureau du procureur du secteur administratif de Krasnodar :
+7-8612-68-41-44


des infos plus anciennes sont disponibles à
http://endehors.org/news/5109.shtml
http://endehors.org/news/5093.shtml
http://endehors.org/news/5083.shtml



*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

INFO: http://ainfos.ca/org http://ainfos.ca/org/faq-fr.html
AIDE: a-infos-org@ainfos.ca
ABONNEMENT: envoyer un email à lists@ainfos.ca avec la commande suivante
dans le corps du message "subscribe (ou unsubscribe) nomdelaliste votre@email".

Les options pour toutes les listes se trouvent à http://www.ainfos.ca/options.html


A-Infos Information Center