A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Infos luttes sociales # 79

From worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Wed, 26 May 2004 22:58:20 +0200 (CEST)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

Informations et documentations sur les luttes et les initiatives en cours
: www.ac.eu.org/article.php?id_article=73

Infos et réflexions à partir de la réunion du 19 mai 2004

Faty, salariée d'Arcade intervenant en première ligne dans la grève
victorieuse qui s'était achevée l'année dernière, vient d'être licenciée
par son employeur.

Deux mois après la fin de la grève à McDo, le collectif de solidarité
reprend donc du service pour la soutenir. A la réunion de mercredi 19
étaient présents une vingtaine de copains dont la plupart avait participé
au soutien d'autres luttes dans les années passées. L'indignation face
aux pratiques d'Arcade était palpable, l'envie d'en découdre avec cette
boite qui pratique des méthodes esclavagistes, aussi.

Nous avons d'abord fait le tour de la situation, examinant les faits de
ces derniers jours et le contexte dans lequel ils se sont produits.

Depuis l'été dernier, sur plusieurs de ses chantiers, Arcade a commencé à
ne plus respecter les accords qui avaient marqué la fin de la grève. On a
pu constater ainsi l'augmentation de heures sup non déclarées, les
dépassements d'horaires imposés aux salariés, le retour des heures de
travail non payées, les cadences de travail des femmes de ménage indûment
accélérées, des cartes Orange non remboursées.Evidemment ce sont d'abord
les salariées non grévistes - considérées comme plus malléables - qui en
sont les premières victimes.

Au mois de juillet dernier les mandats des délégués du personnel et du CE
arrivent à échéance. Arcade - qui utilise les services d'environ 5800
personnes, ne reconnaît que la présence de 1533 postes équivalent temps
complet, ce qui réduit considérablement le nombre des délégués. La
direction procède alors à des élections qui sont contestées par la CFTC.
En attendant de nouvelles élections, l'employeur accepte tacitement que
les anciens délégués exercent leurs mandats.

Faty est déléguée du personnel, mais aussi membre du CE et du CHST, elle
est donc censée être protégée - à plusieurs titres - contre les
tracasseries du patron. Elle prend les heures de délégation prévues pour
ses fonctions de représentante des salariés, faisant bien attention à ne
jamais les dépasser. En juin dernier la boite arrête de lui payer celles
prévues comme membre du CE et Faty demande par écrit à plusieurs reprises
leur payement. Le patron fait la sourde oreille, continue de ne pas payer
tout en évitant de dire explicitement que Faty n'a pas droit à ces heures
de délégation. Le 5 mars elle est convoquée à un entretien préalable au
licenciement, le 15 mars Arcade présente à l'inspection du travail une
demande d'autorisation de licenciement. N'étant pas encore élu le CE n'a
pas pu être convoqué et réuni afin de voter pour ou contre le
licenciement de Faty, c'est donc
l'inspectrice du travail qui a donné son autorisation pour licencier Faty
le 7 mai 2004. Depuis, des élections ont eu lieu, Faty a été réélue
déléguée. La direction d'Arcade a profité de ce délai de "découvert
juridique" pour virer Faty, la considérant alors comme salariée non
protégée.

On se demande si les patrons d'Arcade sont aveuglés par le désir de
vengeance pour le rôle de premier plan qu'elle avait joué dans la grève
de l'année dernière ou bien par l'appât du gain qui motive les tentatives
d'imposer à nouveau des conditions de travail proches de l'esclavage et
donc de se débarrasser des plus combatives de ses salariées. Dans les
deux cas on constate que leur dossier est mal ficelé et qu'il peut être
aisément contesté, ce qui sera fait rapidement par le syndicat Sud,
auquel Faty est adhérente - à tous les niveaux de juridiction compétents.

Pour notre part nous avons examiné les possibilités d'initiatives qui
pourraient être prises à l'intérieur de la boîte - en collaboration avec
le syndicat Sud et surtout toutes les possibilités d'action qui se
présentent à l'extérieur, en direction des donneurs d'ordre et clients
d'Arcade - en premier lieu - mais aussi pour informer, élargir et
populariser la solidarité avec Faty et les salariés d'Arcade.

L'année dernière - avant la fin de la grève une pétition avait été lancée
à l'université Paris VIII pour demander à la présidence de couper tous
les rapports avec une société ayant des pratiques esclavagistes vis-à-vis
de ses propres salariés. Elle pourrait être relancée rapidement, ainsi
que des interventions sur d'autres sites où Arcade est présente.

Les hôtels du groupe Accor - qui a connu l'année dernière quelques
problèmes de rentabilité - pourraient aussi être touchés par les actions
de solidarité avec Faty, ce qui, nous en sommes convaincus, les rendra
heureux de nous revoir dans leurs locaux si accueillants. Etant donneurs
d'ordre, ils sont responsables du non respect de la charte qu'ils ont
eux-mêmes établie et qui prévoit un rapprochement des conditions de
travail de la sous-traitance avec celles pratiquées dans le groupe. Or,
on ne peut pas dire que les pratiques d'Arcade aillent exactement dans ce
sens. Il faut bien qu'ils commencent à se soucier sérieusement des
conditions de travail qui existent dans leurs hôtels et ne se limitent
pas à des effets d'annonce et à la pub la plus mensongère.

Entre-temps nous comptons informer les milieux militants de ce qui se
passe à Arcade, élargir le champs de la solidarité, alimenter la caisse
de soutien pour que Faty et sa famille ne souffrent pas matériellement ni
moralement en attendant l'annulation de son licenciement et sa prochaine
réintégration.

Nous ferons tout ce qui en notre pouvoir pour donner à la direction
d'Arcade matière à réflexion pour qu'ils comprenne que ne pas réintégrer
Faty peut lui coûter très très cher, qu'elle peut perdre un nombre
conséquent de clients - comme cela s'était déjà produit il y a deux ans -
mais aussi qu'à trop tirer la corde en exploitant ses salariés, la corde
va se casser et leur petite mine d'or se tarir. Accor et Arcade
connaissent déjà notre opiniâtreté et notre imagination. Nous nous
efforcerons de nous surpasser.


Prochaines initiatives

Faty sera présente à la réunion " convergence des luttes " de mardi 25
mai à 19h, à la Bourse du travail, 3 rue du Château d'eau, (M.
République).

La diffusion d'un tract d'information sur le cas de Faty est prévue pour
jeudi 27 mai, à la manifestation des salariés d'EDF. Nous communiquerons
le lieu du rendez-vous dès que possible.

D'autres diffusions de tracts seront organisées aux prochaines
manifestations des personnels de l'Education nationale et contre la "
reforme " de la Sécu.

Une action de solidarité avec Faty est prévue pour vendredi 28
après-midi. Nous vous en donnerons confirmation, avec l'indication du
lieu et de l'heure, dans les
prochains jours.


La prochaine réunion du collectif aura lieu vendredi 28 mai à 18h30, au
CICP, 21 ter rue Voltaire, Paris XIème, Métro Nation ou
Boulets-Montreuil.

-------
20/5/04

Comité de soutien aux salariés en lutte d'Arcade, McDo, Frog, FNAC,
Disney, Virgin, Pizza Hut, etc.

Pour tout contact : CICP, 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris (en précisant
bien le nom du comité) - Chèques à l'ordre de ADC avec mention "soutien à
Faty", à adresser à ADC c/o Maison des associations 35-37 av. de la
Résistance, 93100 Montreuil.

Contact : fatysolidarite(a)hotmail.com




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

INFO: http://ainfos.ca/org http://ainfos.ca/org/faq-fr.html
AIDE: a-infos-org@ainfos.ca
ABONNEMENT: envoyer un email à lists@ainfos.ca avec la commande suivante
dans le corps du message "subscribe (ou unsubscribe) nomdelaliste votre@email".

Les options pour toutes les listes se trouvent à http://www.ainfos.ca/options.html


A-Infos Information Center