A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Fiat Melfi : profits et repression - Italie

From Ufficio Relazioni Internazionali FdCA <internazionale@fdca.it>
Date Mon, 3 May 2004 11:47:25 +0200 (CEST)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

FIAT MELFI: PROFITS ET REPRESSION
CAPITALISME ET ÉTAT - BRAS DESSUS COMME TOUJOURS
Encore une fois le capitalisme, dans les vesti de la FIAT, a recouru à la
violence institutionnelle de l'État pour sauvegarder ses propres intérêts,
à peine menacés par les luttes des travailleurs de l'usine de Melfi et
par la solidarité de milliers d'autres travailleurs en Basilicata et dans
d'autres usines FIAT. Encore une fois la répression de l'État a déclenché
en secours de la domination de classe du capital surs les
travailleurs-marchandise. À Melfi était en cours, après 10 ans de
subordination absolue, un réveil de la conscience et du protagonisme de
classe des travailleurs fondé sur 4 precises questions: le salaire, le
roulement, les charges de travail, la discipline.
À Melfi l'accroissement horaire de la paie horaire pour les
extraordinaires est du 45%, dans toutes les autres usines FIAT est du
60,4%.
À Melfi on travaille pour 18 services hebdomadaires, 3 par jour de 8
heures chacun dont 7,15 travaillées, 30 minutes pour la cantine, 15 de
reduction; on monte à 6h, à 14h, à 22.
À Melfi on travaille deux semaines pour 6 jours de suite, la troisième
semaine pour 3 jours. Dans deux semaines consécutives le service est
toujours le même, qui monte à 22h se fait un demi mois en nocturne,
hommes et femmes. Des centaines les travailleurs victimes d'accidents
d’automobile dans le trajet de retour à la maison.À Melfi est en vigueur
un règlement des temps de travail, le tmc2, qui a été conçu pour des
rythmes crevants.

À Melfi les objections ou les propositions des travailleurs ne sont pas
écoutées, voilà la belle usine dont on fait l'étalage, basée sur la
collaboration de tous!

À Melfi des milliers de mesures disciplinaires par an sont comminées à
charge des travailleurs.

Les armes habituelles de la domination du capital dans l'usine,
aujourd'hui en pleine globalisation, comme c'était les cas une fois, il
y a 150 ans.

Contre tout ça, les 5000 travailleurs de l'usine de Melfi plus les 3330
des activités productives reliées sont en train de lutter, avec l’appui
de certains syndicats de categorie comme la FIOM-Cgil et le SLAI-cobas
et avec la determination à ce que une vraie négociation oblige
l’entreprise à revoir les règles imposées il y à 10 ans, grace au
chantage occupationnel dans une region comme la Lucania.Encore une fois
l’intervention répressive de l'État confirme la derive autoritaire qui
nous amène à la limitation du droit de grève, à la criminalisation des
luttes syndicales auto-organisées, à l’intimidation par des mesures
punitives, comme les sanctions comminées aux travailleurs des transports
pour avoir violé la lois anti-grève146/90.Encore une fois les choix des
certaines sigles syndicales confirment l’objectif de diviser les
travailleurs, d'en empêcher l’unité et la pleine auto-determination sur
les luttes et la négociation.Encore une fois on signe des accords contre
les indications des luttes des travailleurs.
Mais une nouvelle subjectivité de classe est en train de se manifester,
des anciens travailleurs des transports avec des jeunes en contrat temps
déterminé tous ensemble dans le secteur des transports, les 5000
employés avec les 750 travailleurs en outsourcing tous ensemble à la
Sata de Melfi, la solidarité dans les autres installations et usines.

À la capacité de lutte et d'auto-organisation des travailleurs doit aller
le soutien de tout le syndicalisme conflictuel et des tous les
travailleurs, car le travail ne doit pas devenir marchandise et
esclavage.

Contre l'exploitation, contre la repression, auto-organisation et unité
des travailleurs.


FEDERAZIONE dei COMUNISTI ANARCHICI
(commission syndicale nationale)
26/04/2004

http://www.fdca.it/fdcafr




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

INFO: http://ainfos.ca/org http://ainfos.ca/org/faq-fr.html
AIDE: a-infos-org@ainfos.ca
ABONNEMENT: envoyer un email à lists@ainfos.ca avec la commande suivante
dans le corps du message "subscribe (ou unsubscribe) nomdelaliste votre@email".

Les options pour toutes les listes se trouvent à http://www.ainfos.ca/options.html


A-Infos Information Center