A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Interview avec un anarchiste apres le 1er tour des elections

From Worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Mon, 29 Mar 2004 11:59:02 +0200 (CEST)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

Interview avec un anarchiste après l'annonce du résultat des élections

Q : Une réaction à chaud sur le vote de dimanche ?

Avec les non-inscrits, les abstentionnistes et le vote blanc, nous
dépassons les 50% des français en âge de voter.
Encore une fois notre mouvement se confirme comme la première force
politique du pays, le résultat est donc plus qu'encourageant.

Q : On constate quand même une légère baisse, de plus de 2%, de vos
résultats par rapport aux élections précédentes.

Même si cette baisse est très faible, nous en prenons acte et allons en
analyser les causes pour en tirer les conclusions nécessaires.
Mais n'oubliez pas que nous dénions toute légitimité à l'âge légal requis
pour être électeur, et que si l'on prend en compte l'influence
grandissante depuis quelques années de nos idées chez les jeunes, cela
contrebalance ce recul de quelques points. Mais nous n'allons pas
chicaner sur les chiffres, un français sur deux nous accorde sa
confiance et c'est cela le message qu'il faut retenir de cette journée
électorale.

Q : Vous croyez vraiment qu'un français sur deux est anarchiste ?

Contrairement à beaucoup d'autres mouvements politiques, nous restons
lucides et ne cherchons pas à trafiquer la réalité. Qui peut dire
combien de votants partagent vraiment les idées des partis pour
lesquels ils votent ? Basons-nous sur les chiffres dont nous disposons,
le reste n'est que spéculation.

Q : Comment expliquez-vous cette confiance massive des Français à votre
égard ?

Les français sont de plus en plus nombreux à vouloir une vraie
démocratie et non un simulacre de démocratie. Ils ont compris que la
vraie transformation sociale, égalitaire, libertaire, à laquelle ils
aspirent ne viendra pas des partis. Ils croient de moins en moins que le
système soit réformable. Les français font tout simplement preuve
d'objectivité et de bon sens.

Q : Pourtant ces succès électoraux incontestables ne se traduisent pas
dans la rue et les luttes, comment l'expliquez-vous ?

Nous sommes les premiers à le regretter, mais nous disons : chaque chose
en son temps. Il s'agit pour nous d'arriver maintenant à
réintroduire l'idée de lutte active. Nous n'avons pas encore réussi à
briser la culture de passivité à laquelle tous les partis de
gouvernement travaillent depuis toujours. N'oubliez pas que notre
succès de dimanche, nous le devons uniquement à notre travail acharné sur
le terrain, car nous sommes les seuls à être totalement exclus des grands
médias, et nous sommes les seuls également à ne disposer d'aucun soutien
financier pour nos campagnes ; dans ces conditions, que plus de 50% des
français soient avec nous est un exploit qui en dit long sur la
pertinence et l'influence de nos idées.

Q : Après vos succès électoraux, on vous reproche parfois de vous
endormir un peu sur vos lauriers, êtes-vous prêts à assumer vos
responsabilités ?

Un français sur deux, la responsabilité est écrasante, c'est un fait.
Mais il faut toujours se rappeler que nous ne sommes pas un parti ou un
conglomérat de partis. Nous contestons la notion de citoyen mais nous
croyons en celle de responsabilité, et chaque être humain a la
responsabilité d'agir conformément à ses idées ‹ non seulement les jours
de vote mais également au quotidien.

Q : Avec environ 5% des suffrages exprimés, la liste LCR-LO fait un
vingtième de votre score, est-ce que cela pourrait modifier les
relations que vous entretenez avec la LCR ou LO ?

Non, nous n'avons jamais cherché à profiter d'une quelconque façon de
notre position hégémonique. La LCR et LO se battent contre les même
ennemis que nous. Pour le reste nous avons beaucoup de divergences, et
aujourd'hui comme hier, nous restons convaincus que le léninisme et le
trotskisme ne sont pas porteurs d'un projet qui correspond à nos idées.
Nous sommes par ailleurs enclins à penser que parmi les électeurs de la
LCR et de LO tous ne sont pas trotskistes. Mais encore une fois, nous ne
voulons pas extrapoler à partir des chiffres.

Q : Avec 20 % des français derrière eux, les partis de gauche semblent
destinés à revenir au pouvoir, qu'en pensez-vous ?

Cette parodie de démocratie est ainsi faite qu'on peut arriver au
pouvoir même avec 10% seulement de français derrière soi. Nous, nous
refusons tant le pouvoir que la dictature des majorités ou des
minorités. Que les partis dits de gauche reviennent un jour au pouvoir
est une évidence, ils y resteront quelques années, puis la droite
reviendra, et ainsi de suite.

Q : Ainsi de suite jusqu'à la fin des temps ?

Sûrement pas, mais cela continuera encore un moment puisque, comme je
vous le disais à l'instant, il nous reste encore à faire passer du
soutien passif au soutien actif ces 50% de français qui sont avec nous.
Nous progressons dans cette direction mais nous savons que cela peut être
encore assez long.

Q : Un mot sur la remontée du PC ? Vous chassez un peu sur ses terres
parfois, non ?

Nous n'avons pas, et depuis longtemps, de très bonnes relations avec les
partis communistes en général. La remontée du PCF est à la fois une bonne
nouvelle, car elle confirme la volonté de changement du peuple, et une
mauvaise nouvelle, car elle indique que quelques français, qui sont
sûrement sincères dans leur désir de transformation radicale de la
société, croient encore que voter pour le parti communiste peut faire
avancer les choses. Un parti qui n'a pas de programme et avec un bilan
pareil au gouvernement, ça devrait pourtant susciter des hésitations.
Nous ne chassons sur les terres ni du PCF ni de personne. Pour le PCF,
nous laissons le soin aux trotskistes de s'en occuper. Mais il est vrai
que d'élections en élections, les communistes qui nous rejoignent sont de
plus en plus nombreux, et sans que nous n'ayons besoin de partir à la
chasse.

Q : Un mot sur le second tour ? Pas d'appels à voter contre le FN ? Le
danger fasciste ne vous effraie pas ?

Les anarchistes n'ont de leçons à recevoir de personne en matière de
lutte contre le fascisme. Nous avons toujours été les premiers à
combattre le fascisme sur le terrain. Et si, depuis que l'anarchisme
existe, il a toujours été violemment réprimé par les fascismes de tous
bords, il y a de bonnes raisons à cela. La lutte contre le fascisme ne se
fait pas dans les urnes. Et puis, même si c'est de la spéculation, nous
considérons que sur les 8% de français qui votent pour
l'extrême-droite, beaucoup moins en partagent vraiment les idées, un gros
quart de ces votants-là tout au plus.

Q : Un dernier commentaire sur les élections ? Quels sont vos objectifs
électoraux pour l'avenir ?

Dans quelques années nous aimerions passer la barre des 70% de Français
en notre faveur. Nous n'en sommes plus très loin et nous sommes
raisonnablement optimistes. Mais encore une fois les élections ne nous
intéressent pas particulièrement, elles ne sont pour nous qu'un
indicateur de l'état d'avancement de nos idées dans la société.

LA LETTRE VERSATILE DE JIMMY GLADIATOR
n° 72, parution aléatoire
22 mars 2004

[ texte écrit après le 1er tour des élections régionales et cantonales en
France et paru sur la mailing liste ac-forum : www.ac.eu.org ]




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

Vous voulez reproduire ce message?
Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.

A-Infos Information Center