A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Nanterre casse les murs

From Worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Thu, 18 Mar 2004 23:35:56 +0100 (CET)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

Hier, mardi 16 mars, une centaine d’étudiants venus de plusieurs
universités parisiennes se sont rassemblés peu après midi à la faculté de
Nanterre pour détruire le mur de cloisonnement que le président, Olivier
Audéoud, avait fait construire durant les vacances de Noël entre les
bâtiments E et D. Derrière des banderoles « Sécuritaire hors de nos vies
» et « C’est la liberté qui murmure », les étudiants, masqués et armés de
masses et d’un bélier, n’ont eu besoin que de quelques minutes pour
abattre ce mur de cinq mètres de longueur. Olivier Audéoud n’a bien sûr
pas hésité une fois de plus à faire appel à la police, contraignants
ainsi les manifestants à quitter rapidement les lieux avant l’arrivée de
plusieurs dizaines de policiers qui ont occupé le campus durant
plusieurs heures et procédé à de multiples contrôles d’identité. Cette
présence policicière sur l’université n’est pas tolérable.

Le cloisonnement des bâtiments de l’université s’intègre dans un vaste
plan sécuritaire entamé il y a trois ans dans le cadre du Contrat Local
de Sécurité (CLS) : suppression de la franchise universitaire qui
interdisait à la police de pénétrer sur le campus, création d’une milice
de vigiles, destruction de la cafétéria du bâtiment B, installation d’un
système de vidéosurveillance, mise en place de postes de contrôle à
l’entrée de chaque bâtiment, et, plus récemment, fermeture des locaux
syndicaux et poursuites disciplinaires contre les étudiants tentants
d’occuper la fac. Le mur séparant les bâtiments E et D a été construit
pour les mêmes raisons que ceux séparant la tour administrative des
bâtiments A et C : pour contrôler les allers et venues et empêcher les
rassemblements. Il s’intègre aussi dans la logique de privatisation de
l’université, chaque UFR (et donc chaque bâtiment) étant appelé à
assurer sa propre autonomie commerciale.

Hier, la mobilisation des étudiants a démontré qu’il était possible
d’inverser le cours des choses. La lutte antisécuritaire ne fait que
commencer, aujourd’hui les étudiants de Nanterre luttent pour :

- la suppression définitive des murs de cloisonnement
- la réouverture de toutes les portes d’entrée et de sortie
- le démantèlement du système de vidéo-surveillance
- la dissolution des groupes de vigiles
- la suppression des postes de contrôle à l’entrée des bâtiments
- le rétablissement de la franchise universitaire qui interdisait
à la police de pénétrer sur le campus
- la réouverture des locaux étudiants
- l’arrêt des poursuites disciplinaires
- l’arrêt du processus de marchandisation

Ce n’est qu’un début…

Nanterre, le 17 mars 2004

http://enrages-nanterre.freeservers.com
nanterrenlutte@hotpop.com

[ info transmise par <breckstray(a)hotmail.com> ]




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

Vous voulez reproduire ce message?
Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.

A-Infos Information Center