A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Ne comptons que sur nous memes

From CNT AIT <cnt.ait@wanadoo.fr>
Date Thu, 4 Mar 2004 11:23:13 +0100 (CET)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

-> http://cnt-ait.info/article.php?id_article=880

Les différentes atteintes aux maigres "droits" des chômeurs (RM,
réduction de l’ASS et de la durée des indemnisations... ) ont suscité la
création, dans notre bonne ville de Toulouse, d’un collectif de lutte. Il
s’agit, en réalité, d’un simple cartel d’organisations, associations et
syndicats dits représentatifs dont une partie cogère avec l’État la
misère dans laquelle nous nous trouvons, nous chômeurs, en participant au
fonctionnement des diverses caisses (Sécu, UNEDIC...).

Nous nous sommes rendus par curiosité avec quelques copains aux
premières assemblées générales de ce grand "mouvement" en naissance qui
se voulait historique parce que, pour une fois, vraiment unitaire...
Mais, il faut bien le reconnaître, elles ne rassemblaient en fait
jusqu’à présent que des militants, et encore pas beaucoup, vu le nombre
d’organisations participantes (50 personnes au maximum !). La première
réunion fut quelque peu houleuse puisqu’un SDF a eu la fâcheuse idée de
venir y parler de ses problèmes et, suite à un dérapage verbal, il s’est
pris une méchante baffe d’un des organisateurs... Déjà que la réunion ne
comptait que peu de précaires non encartés, cela a eu pour effet d’en
réduire encore le nombre.

Une première manifestation fut tout de même décidée dans la confusion.
Elle se déroula un samedi du début décembre et compta 300 personnes (peu
de chômeurs), nous y étions et avons diffusé notre propre tract... Juste
avant Noël, voulant "marquer le coup médiatiquement", le collectif décida
d’organiser une occupation d’un lieu public tenu secret pour garder
l’effet de surprise... Mais la mobilisation ne fut pas celle escomptée,
il y eut presque moins de personnes que dans l’assemblée générale : à
peine 30 personnes (les diverses organisations n’avaient, en effet, pas
relayé l’information ! ! !)... pour occuper quelques secondes un couloir
des bureaux provisoires de l’inspection du travail accompagnés de cinq
policiers des renseignements généraux. Nous avons obtenu la grande
victoire d’être reçus par un des responsables du dit service dans une
salle de réunion sous l’œil bienveillant d’une caméra de la télé
régionale à qui chacun voulait exhiber l’autocollant de son organisation.
Il n’y avait pourtant rien de glorieux dans cette action qui se voulait
radicale, la soi-disant occupation avait tourné court et s’était
transformée en une simple rencontre avec l’administration ! ! ! Elle
s’est terminée par la promesse du scribouillard de l’inspection du
travail d’envoyer un fax avec nos revendications à son ministre... On a
alors quitté les lieux bien sagement en attendant dehors comme de
gentils enfants la confirmation de la réception du fax obtenu de haute
lutte... Tout cela ne sert évidemment pas les intérêts des personnes
concernées. Le 5 février, ils se présenteront aux ASSEDIC et y seront
informés, pour ceux qui ne le savent pas encore, qu’ils n’ont plus droit
à rien. Tout est en place pour canaliser les mécontentements éventuels.
Si une personne s’énerve, il y a déjà un vigile de service. Si c’est
plusieurs, les flics sont certainement déjà prévus. Au-delà, il y a la
CGT et consorts qui sont déjà prêts, comme on le voit, avec des
“comités” de pacotille, à mener dans l’impasse les énergies qui se
présenteront. Encore une fois, ne comptons que sur nous mêmes si nous
voulons être efficaces dans l’action.

Un râleur impénitent mais actif !
----------------------------------
Actualité de l'Anarcho-Syndicalisme
http://cnt-ait.info




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

Vous voulez reproduire ce message?
Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.

A-Infos Information Center